« je voulais créer quelque chose de vraiment démocratique » : j.w anderson sur sa collaboration avec uniqlo

Le créateur est retourné aux classiques de la mode britannique pour concevoir 33 pièces avec le géant Lifewear. Elles seront disponibles en septembre.

par i-D Staff
|
21 Juillet 2017, 3:32pm

This story was originally published by i-D UK. 

Entre les collections homme/femme de Loewe et celles de sa ligne éponyme J.W Anderson, Jonathan Anderson produit environ dix collections par an, qui forcent l'admiration pour leur incroyable constance. Etre l'un des créateurs les plus demandés de l'industrie de la mode n'a pourtant pas empêché Anderson de collaborer avec Uniqlo : « Depuis tout petit, je suis incapable de m'ennuyer » confiait-il à i-D en 2015. « J'adore l'adrénaline. Peut-être que ce ne sera plus le cas dans dix ans, mais pour le moment c'est un bonheur, j'aime me lancer des défis. » Deux ans plus tard, aucun ralentissement au programme : ce natif d'Irlande du Nord aujourd'hui installé à Londres a choisi de mêler son esthétique unique à la magie d'Uniqlo.

La ligne qui en résulte réinvente avec audace des classiques britanniques en épousant l'excellence d'Uniqlo. « Cela fait des années que je suis un grand client d'Uniqlo, en fait je ne porte que ça » confie Jonathan Anderson lors de la présentation de sa collection. Il ne dit pas ça pour la forme : de son studio aux backstages des défilés, le créateur est rarement vu autrement qu'en T-shirt blanc Uniqlo, jean et Converse.

« Quand Uniqlo m'a approché, cela m'a tout de suite semblé évident » ajoute t-il dans un sourire. Lorsqu'on lui demande de décrire sa collection en quelques mots, Jonathan adopte volontiers l'expression « bizarrerie universelle ». Écho à sa collection éponyme printemps/été 2018 dévoilée le mois dernier lors du salon Pitti Uomo, ces pièces sont plus sages que ce à quoi l'on pouvait attendre venant d'un créateur qui avait séduit par son approche gender-fluid il y a sept ans. Mais les 33 pièces de la capsule conservent une dualité raffinée, comme si les classiques britanniques avaient fusionné avec la réalité quotidienne du géant LifeWear. Chemises à col boutonné, duffle coats, trenchs, doudounes : la capsule ravira les inconditionnels d'Uniqlo autant que les fans d'Anderson qui trouveront leur bonheur dans les proportions oversize, le tartan rembourré, les coupes resserrées au poignet et les imprimés abstraits chers au créateur.  

« Il s'agit d'un projet incroyable. Cette collaboration m'a permis de mieux comprendre ma propre marque, à travers mon retour aux classiques britanniques, explique Jonathan Anderson. J'ai vécu ici toute ma vie et je voulais extraire l'essence de ce qu'il y a de plus iconique dans la culture anglaise. J'avais l'envie de créer quelque chose de réellement démocratique. Je ne pouvais pas rêver meilleure collaboration  parce que je crois à l'idée de démocratie dans la mode. Donc j'espère que tout le monde pourra trouver une pièce de la collection à laquelle se référer. »

« Quand nous avons rencontré Jonathan en Octobre dernier, nous lui avons demandé de créer un nouvel héritage LifeWear et il y est parvenu » explique Yuki Katsuta, directrice Recherche et Création chez Uniqlo. « Lorsqu'on se demande ce que signifie le vêtement pour Uniqlo, on en vient régulièrement au même constat : ce n'est pas au vêtement d'être singulier mais aux clients qui portent nos vêtements de l'être. Cette collection est pensée dans cette perspective : encourager les gens à exprimer leur individualité. »

La capsule Uniqlo x J.W Andersson automne/hiver 17 comprendra 33 pieces pour homme et pour femme disponible dans les boutique Uniqlo et sur Uniqlo.com à partir du 19 septembre.

Credits


Texte Steve Salter
Photographie Jamie Hawkesworth

Tagged:
JW Anderson
Collaboration
Uniqlo