marina abramovic vend des macarons aromatisés à elle-même

Pour sa nouvelle performance, l’artiste nous offre quelques douceurs pâtissières au goût unique, conçues en collaboration avec une marque de desserts expérimentaux.

par André-Naquian Wheeler
|
05 Octobre 2017, 11:35am

Marina Abramovic. Photographie : avec l'autorisation de Kreemart, ©2017. 

Voilà plusieurs décennies que Marina Abramović réalise un nombre impressionnant d'œuvres fondatrices. Elle s'est par exemple assise dans un musée six heures durant en laissant aux visiteurs le loisir de disposer son corps, a marché tout le long de la Grande Muraille de Chine et mis en place une expérience autour de la confiance comprenant un arc à flèches et des ongles rongés. Sa dernière exploration des limites du corps humain ? Vendre des macarons.

Marina Abramovic a collaboré avec la marque de dessert de luxe/le projet expérimental collaboratif Kreëmart pour lancer des macarons qui ont « le même goût qu'elle », comme l'indiquait ArtNet. Elle a puisé dans son passé pour créer des macarons à l'image des éléments qui composent son corps et sa vie.

« Ma grand-mère, tôt le matin, qui fait du café » explique Marina dans une vidéo diffusée lors du lancement d'une gamme de macarons à l'Art Frieze de Londres. « L'odeur du café était partout dans la maison. Je me souviens aussi des odeurs du basilic frais, du thym, des graines de cardamone et des senteurs exotiques des voyages que j'ai fait ensuite, explorant des volcans, des cascades. Je me souviens de cette sensation au petit matin où je voyais la ligne de la mer rencontrer l'océan, et l'océan rencontrer le ciel. Tout ça, dans ce macaron de moi. »

Marina Abramovic. Photo : avec l'autorisation de Kreemart, ©2017.

« La plupart du temps, mon art est immatériel parce que la performance artistique est immatérielle, conceptuelle et limitée dans le temps, explique Marina dans un communiqué sur le projet. Le travail de Kreëmart avec le sucre est complètement immatériel lui aussi, parce qu'on le consomme, on le mange et il disparaît. Ce qui reste ensuite, c'est le souvenir de ce qu'on a mangé. »

Selon ArtNet, les macarons ont un goût très distinctif, très fort : « Comme l'artiste elle-même, les macarons ne sont pas pour tout le monde. »

Les macarons de Marina s'inscrivent dans un projet artistique plus large pensé par Kreëmart, qui tend à créer des desserts abstraits mais plein de sens avec des artistes comme Maurizio Carrelan, Rirkrit Tiravanija, Vik Muniz, Terence Koh, Kalup Linzy, Anselm Reyle et Richard Tuttle. Maurizio Cattelan a par exemple créé un « gâteau-cigarette » (qui, non, n'a pas le goût de cendre) qui « provoque et questionne l'idée de féminité en réintroduisant le concept de la cigarette en tant qu'accessoire de mode. »

Pour l'instant, les macarons ne sont disponibles qu'à Harrods pendant une semaine, mais feront leur entrée à Paris à l'occasion de la FIAC. Marina et Kreëmart ont déjà laissé entendre leur projet de distribuer les macarons dans différentes villes du monde, dont Los Angeles, Miami, Tokyo, Milan et New York – histoire que la terre entière puisse savoir quel goût a Marina.

Macarons de Marina Abramovic. Photo : avec l'autorisation de Kreemart, ©2017.
Tagged:
Art
Marina Abramovic
macarons
Frieze London