Quantcast
News

humberto leon et carol lim créent leur premier parfum kenzo (et envoient valser au passage quelques stéréotypes)

La campagne réalisée par Spike Jonze déconstruit la féminité consensuelle souvent célébrée dans l'univers du parfum.

i-D Staff

i-D Staff

Les deux créateurs américains, à la tête Kenzo depuis 2011, viennent de sortir leur premier parfum pour la maison, "Kenzo World". Un nom ambitieux qui exprime au grand public (le parfum restant pour les marques de luxe un point d'entrée marketing considérable) la vision d'Humberto Leon et de Carol Lim : pop, libérée, décloisonnée. 

On découvre ce nouveau parfum dans une vidéo réalisée par Spike Jonze (à qui l'on doit, entre autres choses, les délirants et prophétiques Her et Dans la Peau de John Malkovitch). La caméra suit la jeune et talentueuse actrice et danseuse Margaret Qualley dont la chorégraphie improvisée en plein diner mondain fait souffler un air de révolte sur un univers luxueux guindé, désormais désuet (voire anachronique) que le réalisateur  présente avec tout l'humour (et le cynisme) qu'on lui connaît.

Mais Margaret ne s'arrête pas là : elle entraine avec elle un body-guard complètement déboussolé, tire avec un revolver imaginaire sur les miroirs haussmanniens qui l'entourent et tire la langue à une statut qu'elle empoigne. À travers les mouvements saccadés et les expressions désynchronisées de Margaret se dessine un nouveau visage de la féminité : affirmé, cool et pleinement libre de tout envoyer en l'air.

Un joli coup de pied dans la fourmilière dans un monde du parfum souvent saturé par une vision de la féminité désespérément consensuelle - et uniforme. Pas de doute, la révolution est en marche.