le guide i-D du festival d'hyères 2017

La 32ème édition du Festival International de Mode et de Photographie d'Hyères se tiendra du 27 avril au 1er mai prochains et parce qu'un accident est vite arrivé, i-D vous offre une feuille de route indispensable (et complètement subjective).

par VICE Staff
|
20 Avril 2017, 9:10am

1. Passe ton bac L d'abord

Le rose shocking d'Elsa Schiaparelli ? Le passage de Tim Walker aux côtés de Richard Avedon ? Antigone et Les Enfants Terribles de Cocteau ? La pate Pierre Hardy ? Le festival d'Hyères est le meilleur prétexte pour réviser ses classiques (ou faire croire qu'on les connaît sur le bout des doigts). Ça tombe bien : une exposition transversale révèle l'amitié longue de cinquante ans qui liait Cocteau au couple fondateur de la villa éponyme, les Noailles. Cocteau et les Noailles, correspondance(s) réunit une centaine de manuscrits, dessins et photographies et sacre l'amitié comme un des piliers fondateurs de la création. Un parti pris on ne peut plus actuel auquel i-D dédiait son dernier numéro : « The Family Values issue ».

Plus actuelles encore, les rétrospectives consacrées à Schiaparelli (dont Bertrand Guyon, président du jury mode est le directeur de style), à Tim Walker, président du jury photo et à Pierre Hardy le créateur qui récompensera le lauréat du concours accessoire de mode. Dès vendredi matin, vous découvrirez les travaux des finalistes mode et photo et vous aurez même droit à une séance de rattrapage avec deux expos consacrées aux grands gagnants de l'année dernière (le créateur japonais Wataru Tominaga et la photographe Vendula Knopova). Vous pourrez feuilleter les pages du très pointu magazine Vestoj, l'ultime référence kantienne de la critique de la mode et magazine invité de cette 32ème édition. Des projections des oeuvres de la réalisatrice Marianne Visier sont également attendues. Le tout se déroule dans l'enceinte et les jardins de la villa Noailles.

2. Ecoute quand on te parle

La mode, c'est du sérieux. Et ce n'est pas Tim Walker qui nous contredira. En plus de l'exposition qui lui est consacrée, le photographe britannique et collaborateur de longue date d'i-D discutera de la complexité et de l'impact de la photo de mode d'hier à aujourd'hui autour d'une conférence. Et comme à chaque édition de ce festival, d'autres talks lui succèderont pendant les cinq jours. On parlera des nouvelles frontières créatives de l'Europe, de fashion tech, de blockchain et autres concepts millénialissimes que les plus de 30 ans ne peuvent pas connaître (ça va, on rigole). Le programme complet (et sérieux) est juste ici.

3. C'est pas Glastonbury mais c'est cool aussi

Au festival d'Hyères, il y a plein de concerts - et pas des moindres. L'année dernière était placée sous le signe de la pop scandinave (Petite Meller) et de la variété du futur (Juliette Armanet). Cette année, on ne sait toujours pas qui nous fera danser sur les toits de la villa mais on nous murmure à l'oreille que Louise Chen mixera samedi soir à l'occasion de la boum Festival d'Hyères x American Vintage. On aimerait vous en dire plus mais c'est pas possible. Le line-up complet du festival d'Hyères est plus mystérieux que celui des raves d'antan. En revanche, on peut vous dire qu'il y aura des performances : le jeune mannequin drag queen et diplômé de Cambridge Jacob Mallinson Bird prévoit de retourner quelques têtes à cette occasion. 

4. Fais des trucs avec tes mains

Si on est du genre à n'aimer ni la musique, ni les performances, ni la promiscuité on peut toujours apprendre à faire de la broderie avec les ateliers organisés par Maison Lesage tous les matins du vendredi au lundi inclus (pour s'inscrire, écrivez à presse@lesage-paris.fr). Vous pourrez aussi glaner quelques conseils auprès de la créatrice aux collections mystiques Xénia Laffely dimanche à 11 heures - à l'abri des regards et au plus près de la création.

5. Entre dans la cour des Grands 

Si la magie opère pendant le festival d'Hyères et que la jeune garde artistique s'y sent bien, c'est aussi grâce à ses mécènes. Pour la troisième année consécutive Chanel offrira au lauréat du concours mode un projet de collaboration avec ses métiers d'art, financé à hauteur de 15 000 euros. Chloé, fidèle partenaire du festival décernera pour la sixième année consécutive son prix éponyme. La marque de joaillerie Swarovski épaulera quant à elle le lauréat du concours accessoire de mode dans la création de sa future collection. Mercedès-Benz s'invite à la fête et offre au gagnant du concours mode la possibilité de présenter sa collection à l'occasion de la semaine de la mode à Berlin. À savoir : un nouveau prix est décerné en photographie, le Prix de la photographie American Vintage. Chanel et Elie Saab veillent au grain et offrent leur soutien financier au futur gagnant du concours photographie. 

6. La cerise sur le gateau

Dès vendredi soir, vous pourrez vous rendre au Hangar de la Mouture (le secret géographique le mieux gardé du festival) à 20h30 pour voir défiler les travaux des finalistes mode et celui de Wataru Tominaga. Le créateur auréolé du grand prix l'année dernière a réalisé sa dernière collection grâce à la dotation Métiers d'Art de Chanel. Si vous avez raté votre train, pas de panique : les défilés se poursuivent le lendemain. Le verdict tombera dimanche à 18 heures. Haut les coeurs.

Credits


Photographie : The !*#? Issue, No. 282, November, 2007. Tim Walker. Stylisme Jacob K. 

Tagged:
Photographie
Mode
villa noailles
festival international de la mode et de la photographie d'hyères