Publicité

le s.o.s d'olivier saillard au monde de la mode

L'historien de la mode et directeur du Palais Galliera, Olivier Saillard présente une nouvelle performance au Centre National de la Danse du 21 au 23 mars. Une nouvelle lecture de la mode.

par Micha Barban Dangerfield
|
21 Mars 2017, 10:45am

Mettre la mode en mouvement, lui apposer un geste, la sortir de ses zones de confort pour la confronter à d'autres champs, c'est le pari que s'est donné Olivier Saillard, historien de la mode et directeur du Palais Galliera. Du 21 au 23 mars, il présentera une nouvelle performance, Couture Essentielle, au Centre National de la Danse. Posée à la charnière entre la danse, le théâtre et le défilé de mode, la performance sera interprétée par celles qui, depuis les années 1980 et 1990, inspirent Saillard et le monde de la mode en général : les anciennes mannequins Christine Bergstorm, Axelle Doué, Claudia Huidobro et Anne Rohart.

Voilà un moment déjà qu'Olivier Saillard célèbre les corps de la mode, ceux qui l'incarnent et lui donnent vie. Ainsi, en 2015, dans Models Never Talk, également présenté au Centre National de la Danse, l'historien et metteur en scène avait demandé à sept anciennes mannequins d'articuler leur vision des grandes maisons de mode, de se souvenir de certains vêtements et de rejouer les gestes, les attitudes dessinés par les grands couturiers. En 2016, Tilda Swinton et Charlotte Rampling avaient accepté de monter sur scène et rendre hommage, avec lui, aux images qui ont fait l'histoire de la mode. Cette fois-ci, dans Couture Essentielle, les mannequins partageront la scène avec celles et ceux qu'on aime désigner comme "les petites mains de la mode", les ouvrières et ouvriers qui, par leurs gestes habiles, confectionnent la mode à l'ombre des podiums et des lumières de la gloire. Il s'agit ici pour Saillard de donner une autre vie à la mode, la réincarner en exposant ses gestes.

Couture Essentielle prendra la forme d'un showroom performance conçu comme un « S.O.S au monde la mode », explique Olivier Saillard. Une mise en scène qui tend à prouver que la mode se compose d'un ensemble de visions, de systèmes et de façon d'être au monde. Il s'agira ici d'appartenance et de distinction, de dissimulations et de messages. Une lecture qui ne saurait se réduire au vêtement donc. Car la mode selon Saillard « sollicite un art de l'apparence au sein duquel le geste, la parole, l'habillement sont déjà des costumes. » Un rendez-vous nécessaire pour un milieu qui peine parfois à s'extirper de son calendrier et des podiums pour se projeter autrement, en hors-champ.  

Couture Essentielle au CND, du 21 au 23 mars