les 5 personnages de david lynch les plus mode

Pour l'anniversaire du réalisateur, i-D s'est plongé dans le vestiaire de son univers, de Twin Peaks à Lost Highway.

|
20 Janvier 2016, 6:45pm

1) Audrey Horne dans Twin Peaks
Qui d'autre, mieux que David Lynch, aurait pu sublimé le style fifties avec autant de finesse ? Si l'intrigue de Twin Peaks repose essentiellement sur le mystère d'une disparition troublante, l'autre mystère irrésolu est celui-ci : comment Lynch a-t-il réussi à rendre Miss Audrey Horne sexy avec une batterie de cardigans à imprimés douteux, de jupes écossaises et chaussures de bowling ? Qu'elle sorte pour fumer une clope entre deux cours ou qu'elle se trémousse sur OneEyed Jack, Audrey a toujours ce brin d'insolence et de désinvolture que ses tenues subliment. On n'a plus qu'à attendre sherilyn Fenn qui devrait réinterpréter son rôle pour un tout nouvel opus de Twin Peaks... en 2017.

2) Feyd-Rautha dans Dune
Lynch a toujours casté en dehors des sentiers battus (ce n'est pas un hasard s'il est le premier à avoir lancé la carrière cinématographique de Marilyn Manson avec Lost Highway). Pour son adaptation éponyme du roman de science-fiction Dune, Lynch s'est tourné du côté de Sting, le chanteur de The Police, pour interpréter le sadique et malveillant gladiateur Feyd-Rautha et porter (qui d'autre l'aurait fait ?) le caleçon intergalactique le plus culte de l'histoire du cinéma. Que dire de ses costumes guerriers et futuristes, qu'on dirait sortis d'un podium de Hood by Air ? Pas grand chose d'autre, si ce n'est qu'ils resteront inscrits au panthéon du style à jamais.

3) Sailor Ripley et Lula Pace Fortune dans Sailor et Lula
Tandis que l'adolescent ténébreux et tout chagrin de Twin Peaks, j'ai nommé James Hurley, bat des records en nombre de cigarettes fumées à la minute, c'est à Sailor Ripley, incarné par Nicolas Cage, que revient la palme du style le plus dément de la planète. Sillonnant les routes californiennes à toute allure aux côtés de l'incroyable créature Lula, incarnée par Laura Dern, les deux amants forment un couple de malfrats plus rock'n'roll que jamais. La veste en python légendaire de Sailor n'est pas que le simple "symbole de son individualité et de sa liberté personnelle" mais fait aussi de lui le mec le plus cool au monde. À ses côtés, la sauvage Lula a fait tourner plus d'une tête avec ses robes moulantes, ses bodies rouges, ses vestes en cuirs et sa crinière blonde infinie voltigeant au volant de sa décapotable.

4) Dorothy Vallens dans Blue Velvet
Avant que Lana del Rey ne lui vole la vedette, c'est à Dorothy Vallen que revenait la plus belle performance de ce titre envoutant et légendaire, j'ai nommé Blue Velvet. Lynch avait alors choisi la sulfureuse italienne Isabella Rossellini pour incarner le rôle de la femme fatale et névrosée que le réalisateur avait imaginée pour son film. Ses robes de velours sombres et sa voix ténébreuse nous ont tous transportés dans l'univers vénéneux de ce néo-thriller suffocant - un moment de magie.

5) Alice Wakefield dans Lost Highway
Interprétée par Patricia Arquette, l'insolente et inquiétante bombe sexuelle Alice Wakefield crève l'écran. Sorti en 1997, Lost Highway empruntait allègrement au style nineties et Alice oscillait entre femme fatale et teenage rockeuse (une pointe de Sharon Stone dans Basic Instinct et un soupçon du tartan légendaire de Cher Horowitz dans Clueless). Les minirobes satinées et le blond platine n'ont jamais été mieux portés ni plus incandescents que sur Alice - sublimés par la voix de Lou Reed qui marque son passage en slow-motion. Le mariage parfait, en somme. 

Credits


Texte : Emily Manning