pourquoi cette pochette d'album de joy division a inspiré le monde entier

De Raf Simons à Disney.

par Emily Manning
|
17 Octobre 2016, 8:30am

Il est fort probable que la couverture de l'album Unknown Pleasures soit arrivée à vos yeux bien avant que vous entendiez du Joy Division, et peut-être même bien avant que vous ne connaissiez le nom de ce fameux quatuor de Salford. Vous l'avez peut-être aperçue sur le vinyle que votre tonton cool conservait en souvenir de ses tribulations post-punk eighties. Vous l'avez peut-être vue sur un t-shirt, sur une affiche accrochée au mur d'un disquaire… Bref, il est possible que vous soyez tombé sur ce dessin sans même savoir qu'il appartenait à un groupe. Et pour cause, encore aujourd'hui, presque 40 ans après la sortie de ce premier album de Joy Division, la couverture d'Unknown Pleasures a été récupérée partout et par tous : designers de mode, musiciens, fans invétérés, Disney. Et même vous : il est désormais possible de donner vie à son propre dérivé de l'image culte.

Le codeur Garret Finucane a en effet créer un générateur en ligne assez simple qui permet à ses utilisateurs de créer leur propre version du design, et de télécharger en gif leur couverture customisée. Si l'artiste Peter Saville est à l'origine du design de cette couverture, l'inspiration pour ces célèbres vagues ne lui est pas entièrement sienne. Dans une courte vidéo tournée pour la conférence du design annuelle de Visualized en 2012, Saville racontait : « Comme beaucoup de groupes au sujet de leurs premières sorties, les gars de Joy Division savaient ce qu'ils voulaient pour la couverture de l'album. Ils m'avaient filé un dossier pour commencer à réfléchir, et il y avait cette page tirée de The Cambridge Encyclopedia of Astronomy. » Sur une image, on y voyait des ondes radio émise par le pulsar CP 1919 - le premier à avoir été découvert. « Le signal avait une fréquence très serrée et très précise : toutes les 1,337 seconde. Et le diagramme en lui-même est une découpe de la lecture continue de ces ondes, ensuite empilée, » expliquait alors Saville. Une image initialement créée par l'astronome Harold Craft à l'Arecibo Observatory dans le cadre de sa thèse de doctorat en 1970, remarquait le Scientific American. C'est moins de dix ans avant la sortie d'Unknown Pleasures, et avant que Saville ne devienne designer pour Factory Records.

« C'est clair que Unknown Pleasures est devenu un objet internationalement culte, et particulièrement grâce à cette image, » continuait Saville dans la vidéo, se remémorant les « innombrables interprétations » qu'il a vues en imprimés, en poterie, en mosaïque, en design de mode ou en tatouages. Et en effet, on aura vu de nombreuses réappropriations tout aussi mélodramatiques que comiques : des gâteaux, des capotes, des gameboys customisées, des crossovers avec des marques comme Powell-Peralta et Carhartt… En 2003, l'oracle de la jeunesse Raf Simons présentait sa collection la plus convoitée, Closer ; une ode au travail de Saville pour des groupes comme Joy Division et sa réincarnation, New Order. Le design d'Unknown Pleasures était reproduit sur des parkas, des vestes de motard en cuir et des pulls. Deux ans plus tard, Supreme entamait sa première collaboration avec Saville avec une série de t-shirts et de planches de skate sur lesquels figurait le design d'Unknown Pleasures.

Bien sûr, la couverture culte a aussi été une source d'inspiration intarissable pour nombre de collègues musiciens. En plus des dérivés t-shirts de certains groupes (comme le merch Astro Coast de Surfer Blood), Unknown Pleasures a inspiré le dessin de la couverture du premier album de Vince Staples, Summertime 06. C'est connu, Staples est un fan de longue date de Joy Division, grâce, selon lui, à son voisin mexicain de Long Beach qui lui fit pour la première fois écouter les légendes anglaises du post-punk.

Mais la réutilisation d'Unknown Pleasures la plus iconique est aussi la plus inattendue. En 2012, Disney mettait en vente des t-shirts Mickey Mouse officiels griffés des vagues de la couverture de l'album de Joy Division (une décision curieuse quand on connaît les origines controversées du nom du groupe et le fait que son chanteur, Ian Curtis, se soit suicidé). Dans la description du t-shirt, on lisait : « Inspiré de la fameuse couverture d'Unknown Pleasures de Joy Division, ce Waves Mickey Mouse Tee mêle l'image de Mickey au graphique des vibrations d'une étoile. Ce qui est approprié : peu de stars ont fait autant de vagues que Mickey ! » Seulement deux jours après la découverte du t-shirt par les blogs musicaux, il était retiré du site web de Disney. Il se vend encore aujourd'hui pour des sommes astronomiques sur eBay. « J'espère que Disney sera tout aussi compréhensif quand on se mettra à faire de t-shirt Donald Duck, » déclarait à MTV l'ancien bassiste de Joy Division, Peter Hook, à l'époque.

« C'est un modèle que les gens continuent à interpréter, » finissait Saville, en parlant de son design. « Ce sont ces interprétations infinies qui font de ce diagramme une image si forte, et qui rendent si utile une simple couverture d'album. »

Credits


Texte Emily Manning

Tagged:
Art
i-D
Joy Division
disney
Unknown Pleasures
Peter Saville