à la recherche de l'été perdu, avec le photographe willy vanderperre

Des balançoires suspendues à des arbres, des marins et du soleil. Pour le nouveau numéro d'i-D, le photographe Willy Vanderperre, le styliste Olivier Rizzo et le mannequin Fernando Lindez nous font revivre l'ardeur de l'été.

par i-D Staff; photos Willy Vanderperrea
|
06 Septembre 2019, 9:56am

Cette série photo a initialement été publiée dans le numéro 357 d'i-D, The Post Truth Truth Issue, Automne 2019. Commandez votre exemplaire ici.

1567070378919-ID_FERNANDO_02_134
Fernando porte une short un col marin et un béret Maison Margiela Artisanal automne / hiver 2019.
1567070434224-ID_FERNANDO_01_220
Veste, pantalon, béret, cravate et broche Maison Margiela Artisanal automne / hiver 2019.
1567070465813-ID_FERNANDO_02_039
Veste et Short Maison Margiela Artisanal automne / hiver 2019.
1567070495293-ID_FERNANDO_04_232
Veste, chemise, cravate et boxer Raf Simons printemps / été 2020
1567070543717-ID_FERNANDO_11_031
Short Prada printemps / été 2020. Béret Maison Margiela Artisanal automne / hiver 2019.
1567070574220-ID_FERNANDO_09_047i-D
Veste, pantalon (porté en short) et pins Raf Simons printemps / été 2020. Béret Maison Margiela Artisanal automne / hiver 2019.
1567070606921-ID_FERNANDO_06_142
Laine JW Anderson printemps / été 2020. Boxer Raf Simons printemps / été 2020
1567070636384-ID_FERNANDO_01_025
Veste, pantalon, béret, cravate and broche Maison Margiela Artisanal automne / hiver 2019.
1567070653968-ID_FERNANDO_10_042
Veste Prada. Béret Maison Margiela Artisanal automne / hiver 2019.

1567070914651-i_D_357_COVER_FERNANDO
Fernando est habillé en Raf Simons.

Fernando Lindez, future légende de la mode, s'est confié à i-D.

Hey Fernando, comment vas-tu aujourd'hui ?
Je me sens bien, très heureux même. Je viens de passer 15 jours de vacances avec ma famille et mes amis et là je me remets doucement sur les rails, je travaille sur différents projets. Je suis très reconnaissant de tout ce qui m'arrive.

Où as-tu grandi ? Quel souvenir gardes-tu de ton enfance ?
Je suis né à Madrid. J'ai trois soeurs. Je suis le deuxième des enfants et le seul garçon. Ça a toujours été passionnant et aussi très drôle de partager ma vie avec trois filles. Je m'entends très bien avec elles et la vie la vie en famille a toujours été très douce. Étant le seul garçon, elles se sont toujours montré très affectueuses avec moi.

Quel est ton plus beau souvenir d'enfance ?
J'en ai plein. Mon enfance a été très joyeuse. Mon souvenir le plus vif est peut-être celui de la fois où mon père m'a emmené au stade pour la première fois. Mes joueurs préférés étaient sur le terrain. Ils ont marqué 8 buts ce jour-là. C'était incroyable.

Comment as-tu commencé le mannequinat ?
Je n'y avais jamais pensé avant que l'on me repère. J'étais encore au lycée quand un manager de l'agence UNO m'a appelé pour me proposer un rendez-vous. J'avais 17 ans, j'étais très nerveux puis les choses sont allées assez vite. Je ne m'étais jamais projeté dans cette industrie. Je suis très heureux d'être là où j'en suis aujourd'hui.

La beauté, c'est quoi pour toi ?
Elle se trouve partout, dans l'apparence physique de quelqu'un certes mais aussi dans des objets, des attitudes et des gestes. J'aime la beauté de la nature et des grands espaces. Concernant la beauté physique, chacun a ses préférences mais lorsqu'on parle de beauté intérieure, je pense qu'on peut tous s'entendre sur une même définition. Elle repose sur des choses comme la gentillesse, la générosité, la politesse, la compassion et l'empathie.

Comment te décrirais-tu ?
On me pose souvent cette question. Et ma réponse change systématiquement. Disons que je suis très jeune, et que je me découvre encore. Je suis de moins en moins timide, je prends doucement confiance en moi. J'essaye toujours d'être le plus honnête et généreux possible.

Un dîner de rêve, c'est quoi pour toi ? Tu y inviterais qui ?
J'adorerais réunir mes athlètes préférés et mes amis autour d'un barbecue. T'imagines le truc ? Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Rafa Nadal, Tiger Woods et mes meilleurs potes. De toute évidence, je jetterais de la bonne viande espagnole et des légumes sur le grill. Il y aurait des bières fraîches. Un super dîner quoi !

Tu as prévu quoi demain ?
Je suis en plein tournage. Je joue dans la troisième saison d'une série norvégienne, réadapté en Espagne. Ça s'appelle Skam. Ce qui veut dire que je vais commencer à bosser tôt le matin et finir tard le soir. Après le boulot, j'irai boire une bière avec mes amis – c'est vendredi soir quand même ! Généralement, je ne planifie pas trop les choses, je me laisse porter. J'improvise. La vie est plus belle comme ça.

Quels sont tes objectifs pour 2020 ?
J'ai un but bien précis en tête mais je n'ai pas trop conscience de la difficulté que représente une carrière dans le mannequinat. J'aimerais continuer dans la mode mais j'aimerais également m'épanouir en tant qu'acteur – le jeu, c'est ma vraie passion.


Credits

Photographie Willy Vanderperre
Stylisme Olivier Rizzo

Coiffure Anthony Turner at Streeters
Maquillage Kathinka Gernant @ Unspoken Agency
Manicure Lynn de Meyer
Set design Pepijn van Looy
Assistants photographes Samir Dari and Manu
Lumières Romain Dubus
Technicien digital Henri Coutant
Assistans styliste Niccolo Torelli, Aline Kästli, Emmanuelle Bastiaenssen and Louise Pollet
Assistante coiffure Claire Grech
Assutante maquillage Romy Legger
Directeur de casting Samuel Ellis Scheinman pour DMCASTING.

Production Isabelle Verreyke at MINDBOX
Chef de projet Lise Luyckx
Location Dieter Blonde
Assistant location management Roel Van Tittelboom
Régisseur Filip Verreyke
Un grand merci à TripleLutz Paris

Mannequin Fernando Lindez @ Premier

Tagged:
Mode
willy vanderperre
séries mode
série mode
fernando lindez