le festival de hyères et i-D s'associent

Le festival qui sacre et récompense chaque année la jeune garde créative se déroulera du 27 avril au 1er mai prochain dans l'enceinte de la villa Noailles. Et i-D y sera !

par i-D Staff
|
26 Février 2017, 4:50pm

Chaque année à Hyères, le Festival International de la Mode et de la Photographie prend ses quartiers sur un fond azur, entre les arbres en fleur et les murs blancs de la villa Noailles. Un cadre idyllique et un rendez-vous presque immanquable, où se croisent les microcosmes de la mode et de la photo pour fêter, ensemble, l'avènement de leurs nouveaux talents.

Cette année, le jury de mode sera présidé par Bertrand Guyon, passé par Givenchy, Christian Lacroix, Valentino et désormais directeur du style de la Maison Schiaparelli. Il départagera les 10 jeunes créateurs originaires du monde entier (de la Chine à la Nouvelle-Zélande, en passant par l'Allemagne, la France ou les Pays-Bas). On compte notamment parmi le jury la styliste Camille Bidault-Waddington, la journaliste Sophie Fontanel ou l'acheteuse Laure Hériard-Dubreuil. Pour la photographie après William Klein, c'est au tour du photographe de mode anglais Tim Walker de juger les 10 finalistes du prix photo. On imagine que celui qui a signé les images les plus baroques de Vogue ou W saura célébrer la liberté et l'effronterie de la jeune garde photographique. Dans le jury, on retrouvera par exemple la mannequin Eddie Campbell, le créateur Charles Jeffrey et le directeur artistique Jerry Stafford. 

Mais comme aime à le rappeler Jean-Pierre Blanc, fondateur et président du festival : plus qu'un prix, Hyères est un festival. Une série d'expositions, de conférences, de concerts rythmeront les 5 jours au soleil (enfin, on l'espère). Là-bas, tout le monde met la main à la pâte (en plus des candidats, bien évidemment) et tente à sa façon de s'exprimer dans tous les petits coins de la villa. 

On retrouvera cette année les traditionnelles expositions des présidents du Jury. Wataru Tominaga, lauréat mode de l'année dernière, exposera ses pièces déconstructivistes. Les mises-en-scène absurdes de Vendula Knopova, lauréate photo de l'année dernière, reviendront hanter les festivaliers à l'occasion d'une exposition très personnelle. Il y aura aussi deux rétrospectives, l'une consacrée à Jean Cocteau, l'autre à Bless. Seront aussi exposés les travaux des photographes Charles Nègre et Louise Desnos ainsi que ceux du calligraphe Nicolas Ouchenir.

Voilà 32 ans que la Villa Noailles veille sur le futur de la création avec la plus grande prévenance et tolérance qu'il soit. Plus qu'un simple prix, le festival prend le temps de sanctifier les nouveaux visages de la mode et de la photo, d'insuffler une liberté créatrice et respectueuse de son passé aux nouvelles générations d'artistes. Une bienveillance que le magazine i-D s'est toujours donnée pour mot d'ordre, le regard - paisible - planté vers l'horizon. Il y a quelques années déjà, Terry Jones, le papa punk et doux d'i-D, plusieurs fois membre du jury du festival, avait lui aussi compris que la mode et la création ne se passaient pas seulement sur papier glacé. Nous sommes donc très fiers d'annoncer notre partenariat avec le Festival International de la Mode et de la Photographie d'Hyères qui, tout comme i-D, n'a cessé de célébrer la jeunesse, la mode, la fête et la créativité depuis plus de 30 ans. 

Tagged:
partenariat
hyères2017