Publicité

gosha rubchinskiy nie avoir envoyé des messages sexy à un ado de 16 ans

Dans une déclaration envoyée à i-D ce matin, le créateur revient en détail sur les allégations rendues publiques ce week-end.

par Felix Petty
|
10 Décembre 2018, 4:01pm

Ce weekend, un compte Instagram nommé High Fashion Talk a posté des captures d’écran d’une conversation qui aurait eu lieu entre le designer russe Gosha Rubchinsky et un fan, âgé de 16 ans. L’adolescent, Jan Silfverling, a partagé des échanges menés en privé sur Instagram et des conversations WhatsApp, qui ont commencé lorsqu'il a proposé au créateur de poser pour sa marque. Jan Silfverling lui aurait également demandé de l’interviewer pour un devoir scolaire. Certains des messages de la conversation ont été supprimés, et Jan prétend que ces messages effacés étaient de nature explicite. Cette histoire a ensuite été reprise et plus largement diffusée par le compte Instagram Diet Prada.

Gosha a nié les allégations. Pour lui, il s'agissait d'un casting de routine sorti par la suite de son contexte. Il a également accusé le jeune homme de 16 ans d'avoir « planifié la provocation » pour susciter la polémique. Le président de Comme des Garçons et du Dover Street Market, Adrian Joffe, en charge de la production et de la distribution de la marque, s’est également exprimé auprès de WWD, déclarant que Gosha était traité comme s’il était « coupable jusqu’à ce qu’il soit prouvé innocent » et dénonçant la « mentalité de mafia des réseaux sociaux ».

Nous avons contacté l’équipe de Gosha afin d’obtenir un commentaire, et nous vous reproduisons ci-dessous sa réponse dans son intégralité :

« Si vous voulez que les ados vous entendent, alors il vous faut passer plus de temps avec eux. Les écouter. Les comprendre. La marque de Gosha connaît un succès parmi les jeunes parce qu’il travaille toujours avec des ados normaux que vous pouvez croiser dans la rue, il passe du temps avec eux pour les entendre et comprendre. Comprendre ce qui les intéresse et ce dont ils se soucient actuellement.

Cela fait maintenant plusieurs années que Gosha fait passer des castings via Instagram. C’est une pratique banale de nos jours. Parfois, on a besoin de photos en sous-vêtements pour pouvoir estimer le volume des hanches. Après que nous ayons confirmé la personne, nous la contactons par mail officiellement, et si c’est un adolescent, alors nous commençons à communiquer avec ses parents. Parfois, sur Instagram, nous recevons d’étranges messages en privé. Parfois ils envoient des photos inappropriées, surtout si nous les avons rejetés pour un casting. Nous bloquons immédiatement ces gens et supprimons toute photo inappropriée.

Parfois, si la personne se met à se conduire bizarrement, nous la bloquons aussi. Récemment, nous avons reçu d’autres messages étranges similaires, ou des messages de hacking, mais nous n’y avons prêté aucune attention. Tout cela ressemble à une provocation planifiée. C’est le garçon lui-même qui demandait sans cesse à faire un appel vidéo sur FaceTime, suite à quoi, il a commencé à enregistrer la conversation. Gosha n’a rien à cacher et a communiqué ouvertement avec le garçon pendant l’appel vidéo. Gosha lui a demandé d’envoyer les photos nécessaires au casting. Pendant la discussion, et le jour suivant, le garçon a commencé à se comporter bizarrement, il a effacé ses messages et s'est remis à harceler Gosha d’appels. Gosha a fini par bloquer le jeune homme. En conséquence de quoi, sur les captures d’écran et la vidéo, on voit une conversation sortie de son contexte, avec de nombreuses parties qui ont été effacées, de sorte que le dialogue perde tout son sens.

Vous pouvez le voir par vous-mêmes en regardant la vidéo publiée par le jeune homme. Tout cela semble être une provocation soigneusement planifiée en amont. Vu qu’ils n’ont pas d’informations concernant la marque de Gosha depuis ce printemps, les gens se mettent à fabriquer des contrefaçons et lancent des tas de rumeurs. Ce n’est qu’un exemple de plus.

Nous souhaitons également ajouter qu’il y a eu d’incroyables messages et posts de soutien de la part des nombreux modèles qui ont travaillé avec nous par le passé, qui ne croient absolument pas les accusations portées par Jan Silfverling et qui disent que tout ce qu’il prétend est, évidemment, faux ».

Des membres du collectif de skaters et de créatifs moscovite de Gosha ont également défendu le créateur. Tolia Titaev, de la marque affilée à Gosha PACCBET et Valentin Fufaev de DoublecheeseburgerVF ont tout deux publié des posts de soutien pour Gosha, et Valentin a enjoint les mannequins avec qui Gosha a travaillé par le passé à s’exprimer leur soutient pour le designer.

Nous avons également contacté Jan Silfverling pour des commentaires supplémentaires. Nous mettrons cet article à jour en fonction de sa réponse.