Joan Didion

comment s'habillaient nos auteurs préférés ?

Le style littéraire va souvent de pair avec la fibre vestimentaire.

par James Anderson
|
14 Août 2017, 9:04am

Joan Didion

Dans les années 1990, Terry Newman a travaillé chez i-D avant de finir par se mettre à son compte. Elle a contribué à une myriade de journaux et de magazines avant d'enseigner le journalisme de mode à l'UCA.

Legendary Authors and the Clothes They Wore est son dernier projet, un livre fascinant qui croise sa passion pour la mode et la littérature. Elle y explore les œuvres d'auteurs légendaires, passés ou contemporains, parmi lesquels figurent Patti Smith, Joe Orton, Truman Capote, Zadie Smith, Bret Easton Ellis, Jacqueline Susann, Allen Ginsberg, Quentin Crisp ou Joan Didion. Nombreux d'entre eux ont été sources d'inspiration pour des créateurs du monde entier. Nous l'avons retrouvée pour en savoir un peu plus…

Allen Ginsberg et l'artiste Slava Mogutin

Quand as-tu commencé à travailler chez i-D ?
En 1995 et j'étais alors la plus jeune du bureau. Au début je passais mon temps à répondre au téléphone, à m'occuper du courrier et à classer les publicités. C'était avant l'arrivée d'internet et le classement de nos publicités ressemblait à une version papier de Facebook dans laquelle de jeunes créateurs faisaient leur promo. Après avoir harcelé Avril Mair, le rédacteur en chef de l'époque ainsi qu'Edward Enninful, le chef du service mode, j'ai ensuite été nommée « shopping editor ». C'est là que j'ai pu avoir mes propres pages pour écrire et réaliser le stylisme que je souhaitais.

Quel souvenir gardes-tu du temps passé là-bas ?
Il y avait une énergie incroyable chez i-D dans les années 1990. Le magazine fédérait des gens incroyables et j'ai énormément appris. Scott King était directeur artistique, il avait le pouvoir de rendre les images fantastiques. On lui doit des photographes fabuleux, comme Wolfang Tillmans et Juergen Teller qui ont travaillé sur les pages mode du magazine. Cela ne semblait pas bizarre que quelqu'un de 18 ans soit chef du service mode : Edward Enninful savait diriger une équipe. Un jour en arrivant, j'ai vu Alek Wek assise à son bureau. Je me suis dit que je n'avais jamais vu une telle beauté. C'est Edward qui l'a découverte.

Legendary Authors and the Clothes They Wore est ton premier livre ?
J'ai contribué à Fashion Now, Fashion Now 2, à Soul i-D aussi : tous ces beaux livres lancés par i-D auxquels il était magique de participer, mais celui-là est le premier que j'écris de manière totalement autonome.

Truman Capote

As-tu toujours été un rat de bibliothèque ?
Il n'y a que deux choses qui me passionnent réellement : les livres et les vêtements. Tous les auteurs de mon livre sont de véritables héros pour moi, leurs œuvres m'ont inspirée. J'aime leur écriture et aussi leur style nonchalant.

Qu'est ce qui t'a poussée à écrire ce livre ?
Quand j'ai découvert ces auteurs, il m'a semblé qu'ils étaient aussi intéressants que les livres qu'ils écrivaient. Je me suis mise à les aimer, eux et leurs histoires personnelles. Quentin Crisp et Oscar Wilde étaient des personnages d'un romantisme exotique pour moi qui allait à l'école à Streatham ! L'individualité m'a toujours fascinée et tous les auteurs de ce livre ont cette capacité à tracer leur propre route. C'était donc assez naturel d'écrire sur eux.

Parmi ces auteurs, quels sont ceux dont tu préfères le style ?
Franchement, je les aime tous ! Mais si je pouvais être l'une de ces écrivaines dans un univers parallèle, je choisirais sans doute Simone de Beauvoir, pas toujours très bien habillée mais beatnik et cool. Ou Patti Smith, étrange, singulière et androgyne. Ou Nancy Mitford, l'excentrique anglaise par excellence.

Y a-t-il eu des auteurs qui ne t'ont pas semblé assez bien habillés pour faire partie de ce livre ?
La clé du livre, c'est que peu importe que tu sois « bien habillé ». Ces auteurs n'ont jamais vraiment été à la mode de leur époque, à part peut-être Zadie Smith aujourd'hui. Pourtant ils ont tous eu un style unique qui les a rendus originaux et authentiques. C'est ce qui m'intéresse dans les vêtements : le style et la façon dont les gens se les approprient. C'est bien mieux d'inventer sa propre mode que de chercher à la suivre.

Quentin Crisp

Comment expliques-tu le fait qu'autant d'auteurs aient un style aussi personnel ?
Les écrivains évoluent souvent dans leur propre univers. Ils l'habitent de la manière dont ils le souhaitent et s'habillent d'abord pour eux-mêmes, sans se soucier de ce que penseront les autres. Les auteurs brillants sont nombreux à avoir une détermination à la hauteur de leur talent artistique. Ils ne peuvent pas s'empêcher d'être eux-mêmes, cela se ressent dans leurs livres bien sûr, mais aussi dans leurs apparences. Je trouve ça extrêmement séduisant.

Dans tes recherches pour ce livre, as-tu appris des choses que tu ignorais au sujet de ces écrivains ?
J'ai grandi en étant obsédée par Joe Orton. Et puis je suis devenue fan de Vivienne Westwood en arrivant à l'université, c'était donc assez étrange pour moi de découvrir qu'ils étaient liés. Pour l'affiche de sa célèbre pièce de théâtre "Loot", Orton a découpé puis collé plein de lettres sur une feuille de papier – un peu à l'image d'une demande de rançon. Malcolm McLaren et Vivienne Westwood s'en sont beaucoup inspirés dans leur esthétique punk. Plus tard, Orton avait prévu d'écrire une pièce intitulée Prick Up Your Ears, mais il ne l'a jamais sortie. Vivienne et MacLaren en ont profité pour imprimer le titre sur des centaines de t-shirt accompagné de l'image d'une orgie gay. D'ailleurs, Orton a dit que le sexe était la seule manière d'exaspérer l'Angleterre moyenne et évidemment SEX était aussi le nom de la boutique de Vivienne et Malcolm ouverte en 1974.Les auteurs du passé s'habillaient-ils mieux que ceux d'aujourd'hui ?

Patti Smith est toujours superbe et j'aime beaucoup Zadie Smith. Les écrivains sont nombreux à bien s'habiller, mais aujourd'hui, le recours à un styliste est aujourd'hui systématique lorsqu'on est médiatisé. Cela peut avoir raison de la spontanéité d'un look. C'était quelque chose d'impensable avant, surtout avec ces auteurs, qui étaient les seuls maîtres de leur garde-robe.

Legendary Authors and the Clothes They Wore de Terry Newman est publié par Harper Design, des éditions Harper Collins

Credits


Texte James Anderson
Images creative commons