A couple play the guitar sitting on their car on the way to the Woodstock Festival, August 1969. © Baron Wolman

on a (encore) retrouvé des photos de woodstock

Le photographe Baron Wolman a immortalisé le Summer of Love mieux que personne.

par Annie Armstrong
|
07 Juillet 2016, 2:40pm

A couple play the guitar sitting on their car on the way to the Woodstock Festival, August 1969. © Baron Wolman

Baron Wolman y était, lui, dans les tranchées joyeuses du Summer of Love, l'appareil photo à la main. Ses clichés du légendaire Woodstock ont redéfini l'essence même des photos de musique. Il a immortalisé les visiteurs du festival avec autant d'attention et d'application que lorsque son projecteur fixait les héros du mouvement, de Jimi Hendrix à Janis Joplin. Ce mois-ci, ses photos réapparaissent pour inspirer la jeunesse londonienne.

baron-wolmans-iconic-woodstock-photos-capture-the-essence-of-peaceful-protest-and-festival-culture-body-image-1467757496

La foule, étendue sur la pelouse, août 1969. © Baron Wolman

Wolman fut le premier directeur de la photo du magazine Rolling Stone, de 1967 à la fin des années 1970. En tant que photographe de musique, il s'est vite bâti une renommée grâce à son approche spontanée et erratique de la photo de concert. Dans un communiqué de presse, il explique : "J'ai passé le plus large de mon temps au sein des foules, des publics déchaînés. Ce qui s'y passait était trop intéressant pour passer à côté."

Le symbole de Woodstock dépasse la musique. Le festival était aussi et avant tout une manifestation pacifique contre la Guerre du Vietnam, et est encore brandi comme un exemple d'événement lié à une contre-culture dont l'impact est concret. Aujourd'hui encore, l'imagerie de Woodstock nourrit un fantasme, celui de la marge et de la communion, et parle à une jeunesse qui aimerait bien oublier le climat politique qu'on lui impose.

baron-wolmans-iconic-woodstock-photos-capture-the-essence-of-peaceful-protest-and-festival-culture-body-image-1467757504

Un groupe joue sur scène, Woodstock Music Festival, August 1969 © Baron Wolman

Les photographies de Wolman sont des écrins de nostalgie pour la génération dopée à l'euphorie de Coachella. Histoire de se dire que c'était mieux avant (mais non, on rigole, bine sûr), vous pourrez passer l'été à contempler le noir et blanc des sixties à Proud Camden, à Londres, du 28 juillet au 11 septembre. L'exposition rassemblera des tirages rock'n'roll d'Elliott Landy et Pure Evil, entre autres. Et en attendant on vous laisse profiter des photos de Wolman et (re)vivre, 47 ans plus tard, les trois jours les plus courts et beaux du monde.

baron-wolmans-iconic-woodstock-photos-capture-the-essence-of-peaceful-protest-and-festival-culture-body-image-1467757559

Parmi la foule, un homme porte une pancarte pro-végétarienne, Woodstock Festival, août 1969 © Baron Wolman

baron-wolmans-iconic-woodstock-photos-capture-the-essence-of-peaceful-protest-and-festival-culture-body-image-1467757618

Un petit groupe marche sur la route du Woodstock Music Festival, août 1969. © Baron Wolman

baron-wolmans-iconic-woodstock-photos-capture-the-essence-of-peaceful-protest-and-festival-culture-body-image-1467757605

Un groupe de filles assis sur l'herbe près de la 17B West Road au Woodstock Festival, août 1969. © Baron Wolman

baron-wolmans-iconic-woodstock-photos-capture-the-essence-of-peaceful-protest-and-festival-culture-body-image-1467757590

Un jeune homme assis à côté de sa tente en bois faite-maison, Woodstock Festival, août 1969 © Baron Wolman

baron-wolmans-iconic-woodstock-photos-capture-the-essence-of-peaceful-protest-and-festival-culture-body-image-1467757578

Des membres du public grimpent les installations sonores pour s'assurer une meilleure vue, Woodstock Festival, août 1969 © Baron Wolman

Crédits


Texte : Annie Armstrong
Photographie : Baron Wolman

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
Baron Wolman
Musique
Woodstock
hippie