Courtesy of Fabien Montique

La beauté aujourd’hui, c’est quoi?

Ce sont avant tout des visages et des corps qui incarnent le monde tel qu’il est réellement.

par Claire Beghin
|
30 Mars 2021, 3:09pm

Courtesy of Fabien Montique

On n'y est pas encore, mais on avance. Voilà quelques années que l’industrie de la mode ouvre petit à petit les yeux sur la nécessité d’offrir, dans les défilés et sur les campagnes de pub, un miroir sans trompe l’oeil des corps et des visages que l’on croise dans les rues - grâce à la pression des consommateurs et de quelques insiders qui ont décidé de faire bouger les lignes. Un principe que le directeur de casting Nicolas Bianciotto, qui a sélectionné les profils photographiés par Fabien Montique pour cette série, applique depuis ses débuts. Tombé dans la mode par hasard après quelques années passées à travailler dans la musique avec Sinik, Diams ou Keny Arkana, il est arrivé avec une idée très claire des visages qu’il voulait mettre en avant : ceux du monde réel. Il nous en parle ci-dessous. 

Job_B_74630.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- All clothing Givenchy - Adama

Comment as-tu choisi les personnes photographiées pour cette série ? 

Je m’intéresse à celles et ceux dont l’histoire se lit sur le visage. Des gens ancrés dans la vraie vie et qui ont plus à raconter qu’une histoire de mode. Le but était d’avoir un casting représentatif de ce qu’on voit quand on marche dans les rues de Paris. Ce qu’il y a de génial dans cette ville c’est cette mixité, les différentes cultures qui se mélangent. On ne croise pas que des blanches aux cheveux blonds ou des mecs en costumes. 

Job_B_74709.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Top Bottega Veneta - Daniel

Parle-nous de ta vision de la beauté. 

Le casting, c’est subjectif, on y met ses gouts et sa culture. Je suis moitié italien moitié marocain, fils d’horticulteur et j’ai grandi dans le sud de la France. Autant vous dire que ma vision est très éloignée de celle qu’avait le luxe quand j’ai débarqué dans ce milieu ! Sachant que la moitié de ma famille est arabe, je ne me retrouvais pas dans grand chose, j’avais envie de cette représentation. Parce que c’est ça la beauté, des gens qui intriguent par leur physique autant que par leur vécu, et dans lesquels chacun peut reconnaitre une petite partie de soi. Je suis fière de voir que ça avance et que les gros clients ouvrent enfin les yeux. 

Job_B_74085.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Dress Saint Laurent by Anthony Vaccarello - Marie-Lou

Comment as-tu réussi à imposer cette vision ?

J’ai mis un premier pied dans le casting presque par hasard, quand une fille que j’ai rencontré m’a proposé de devenir son agent. Puis j’ai travaillé en tant que producteur pour une petite marque italienne, qui commençait à développer le brand content. On était toujours à l’affut de new faces et de jeunes photographes, car on avait moins de budget que les grosses agences. Du coup, j’ai tout de suite commencé à travailler avec des personnes différentes des mannequins typiques de l’époque. Cette vision du casting a plu aux photographes que j’accompagnais, et qui petit à petit m’ont emmené avec eux sur des projets éditoriaux plus importants. Depuis, j’essaye de me positionner sur des projets sur lesquels je peux imposer un casting mixte et inclusif.

Job_B_74821.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Tee-Shirt Louis Vuitton - Jenn

La mode prend enfin conscience que la beauté existe en marge des personnes blanches, minces ou cis-genre. Comment as-tu observé cette évolution ?

J’ai vraiment vu ce tournant opérer ces deux dernières années et je pense que Virgil [Abloh] y est pour beaucoup. Quand j’ai commencé dans ce métier, on voyait à peine trois ou quatre filles noires par saison, toujours les mêmes. L’arrivée de Virgil, le buzz d’Off-White et sa nomination chez Louis Vuitton, ça a montré quelque chose. L’autre accélérateur a été Black Lives Matter, qui a trouvé sa base sur les réseaux sociaux, où les marques sont très présentes. Elles n’ont pas eu le choix que de s’ouvrir. Et bien qu’il y ait encore une grande part d’hypocrisie, ces possibilités d’identification sont très importantes pour le public. C’est une question qui me taraude tout le temps : faire les bonnes choses pour les mauvaises raisons, ou inversement. Mais au final, ça va éduquer les gens et on ne reviendra pas en arrière. Même si le point de départ ne vient pas toujours du fond du coeur, il faut l’imposer dans les moeurs et faire en sorte qu’on ne puisse plus se poser la question. 

Job_B_74328.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- All Clothing Saint Laurent - Lenny and Marie-Lou

Les réseaux sociaux y ont été pour beaucoup.

Tout ce qui est sur les réseaux influence la perception que les jeunes ont d’eux-même et de ce qu’est la beauté. C’est dangereux d’y diffuser des images qui incarnent une fausse normalité. Ça crée de vrais traumas pour celles et ceux qui n’arrivent pas à s’y projeter. Aujourd’hui on veut voir des corps normaux, pour que les gens se sentent correctement représentés mais aussi pour que les mannequins arrêtent de se mettre physiquement et mentalement en danger. 

Job_B_74661_0001.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Dress Thebe Magugu - Marie-Lou

Que te demandent les marques aujourd’hui ?

Diversité et mixité sont les premiers mots qui ressortent de la centaine de briefs sur lesquels j’ai travaillé depuis janvier, y compris pour des jobs très commerciaux. La différence c’est aussi qu’aujourd’hui, on commence à voir des profils plus variés là où les décisions sont prises. Des gens dont la diversité fait partie de la culture, qui ne sont plus juniors et ont une parole assez influente pour convaincre les décideurs que c’est aussi à leur avantage de faire avancer les choses. Et ça ne peut qu’aller en s’améliorant.

id-michelle-aurore_1370.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Top and Earrings Vintage, Skirt Wales Bonner - Palmyre
Job_B_75064.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- All clothing Balenciaga, Shoes Reebok Classics - Adama and Mayrel
Job_B_74156.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- All clothing Acne - Danni
Job_B_74986.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Top and Skirt Issey Miyake. Coat Isabel Marant - Pauline
Job_B_75318.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Top and Shorts, Miu Miu. Jewelry Charlotte Chesnais - Morgan
Job_B_75477.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Vest Bormay Viguier - Sasha
Job_B_75154.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Jewelry models own - Issa
Job_B_74609.jpg
Courtesy of Fabien Montique ​- Jumpsuit and Necklace Bottega Veneta - Mayrel

Crédits

Photographe Fabien Montique @Home Agent, Direction artistique Claire Thomson-Jonville, Styliste Michelle Cameron, Directeur de Casting Nicolas Bianciotto @ Ikki Casting, Cheveux Yoann Fernandez @Artlist, Maquillage Aurore Gibrien @Bryant, Productrice Annabelle Dos Santos @Kitten.

Assistant photo Richard, Assistante rédaction Tiffany Pehaut.

Mannequins :

Adama @ Girl, Daniel @Rockmen, Lenny @ Premium, Jenn @ Premium, Marie-Lou @The Claw, Palmyre @ Women, Maryel @ Women 360, Dustin @Women 360, Pauline @ women 360, Morgan @Silent, Sasha @ Premium, Issa @ Premium.

Tagged:
casting
fabien montique
Nicolas Bianciotto