Yolanda Renee King: "En 2020, je laisse derrière moi les témoins complaisants de la violence armée"

Du haut de ses 11 ans, la militante anti-armes se confie à Rihanna à propos de ses modèles et de l’influence qu’a pu avoir sur elle l’activisme du sportif Colin Kaepernick.

par i-D Staff
|
30 Janvier 2020, 2:40pm

Cet article a été initialement publié dans le numéro spécial d’i-D ‘Rihannazine’ , no. 01, 2020. Pour ce projet unique, Rihanna s’entretient avec les femmes qui façonnent la culture d’aujourd’hui et les invite à partager leur vision pour 2020. Commandez votre copie ici .

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Yolanda Renee King, j’ai 11 ans et je suis une militante, principalement contre la violence armée. Partout dans le monde, et plus encore aux Etats-Unis, la violence armée n’a cessé de se répandre, avec la multiplication des fusillades de masse, dans des écoles ou des centres commerciaux. Je veux contribuer à y mettre fin, pour que personne n’ait plus à subir de telles souffrances.

Quelle serait ta définition du succès ?
Remplir ses objectifs. Mon plus grand succès fut de leur remettre en personne les lettres que nous avions écrites aux membres du Congrès, car cela me paraissait être la meilleure façon d’agir. Prendre la parole c’est bien, mais agir physiquement est préférable si l’on veut réellement démontrer sa détermination. Dans ce cas précis, je pense que ce mode d’action a permis de faire la différence.

As-tu l’impression que les gens sont à l’écoute ?
Nous recevons de très nombreux soutiens. Ces luttes intéressent bien plus de gens qu’on ne pourrait l’imaginer. Mais beaucoup d’entre eux se complaisent dans l’attentisme, aussi je les pousse à agir, à passer à l’action.

Que décrirais-tu comme ton plus grand échec ?
Je ne parlerais pas d’échecs, je dirais plutôt qu’il y a des choses que j’aurais aimé faire différemment, pour lesquelles j’aurais souhaité aller plus loin.

Que prends-tu avec toi en 2020, et que laisses-tu derrière toi de 2019 ?
Ce que je laisse derrière moi, ce sont les témoins passifs de la violence armée, les attentistes. J’aspire à un avenir plus positif, avec davantage de jeunes activistes, davantage d’initiatives d’entraide et de solidarité qui nous permettent de nous impliquer en plus grand nombre, à travers notamment des manifestations.

Quel serait ton modèle en ce sens ?
J’en ai beaucoup ! J’admire beaucoup les lycéens militants de Parkland.

Que Rihanna représente-t-elle pour toi ? Constitue-t-elle une importante source d’influence importante ?
Rihanna est en effet une source d’inspiration. Elle pourrait se limiter à vivre sa vie en profitant de ses succès, mais au lieu de cela, elle essaie d’aider la collectivité et c’est en cela que je l’admire.

Quelle est la chose que tu préfères chez Rihanna ?
Ses chansons ! Mais une autre chose chose que j’ai vraiment appréciée, c’est lorsqu’elle a refusé de jouer au Super Bowl, au lendemain de la controverse liée à l’exclusion de Colin Kaepernick de la NFL. C’est une décision que j’admire profondément, car elle nécessite beaucoup de courage.

Cela t’inspire-t-il ?
Ce qui m’inspire, c’est d’avoir le courage de dire, « me voici, voici ma vérité et ce en quoi je crois. » Cela m’inspire à faire ce qui est juste et à m’améliorer en tant qu’être humain.

yolanda renee king
Yolanda porte un hoodie Fenty.

Le manifesto 2020 de Tarana
La lutte contre la violence armée m’a toujours passionnément animée, car elle fait partie de l'histoire de ma famille, bien avant ma naissance. J'ai perdu mon grand-père et mon arrière-grand-mère à cause de la violence des armes. J’ai grandi dans une décennie lors de laquelle apprendre par les actualités qu’une fusillade de masse vient de se produire est devenu de plus en plus banal. Elles se produisent désormais partout : dans les grandes surfaces, dans les salles de concert, et jusque dans les écoles, où les enfants sont pourtant juste censés recevoir une instruction. Ma génération est contrainte à penser en permanence à sa sécurité. Ne devrions-nous pas pouvoir aller à l’école sans avoir à nous soucier de mesures de confinement en cas d’alerte ? De nos jours, les enfants font des cauchemars à l’idée de ce qui pourrait leur arriver. Je pense que les choses seraient réellement différentes si nous nous préoccupions davantage de prévenir la violence plutôt que d’y réagir après coup

J’espère que cette prochaine décennie nous apportera davantage de compréhension et de compassion nécessaire les uns pour les autres, sachant que nous désirons tous nous sentir en sécurité et respectés. J’espère que nous pourrons véritablement mettre en pratique les enseignements de mon grand-père sur la non-violence, que nous oeuvrerons tous ensemble à trouver des solutions pacifiques à l’essentiel de ces problèmes. Tous les gens qui passent à l’action m’inspirent. Ces gens qui passent leurs week-ends à produire des pancartes qu’ils brandissent lors de manifestations pour leur protection, l’égalité et la sauvegarde de l’environnement. Ils préféreraient probablement rester chez eux et se détendre le week-end, mais ces enjeux sont trop importants pour qu’ils soient ignorés. Chaque décennie présente ses propres défis, mais je suis confiante dans le fait que ces années 2020 nous permettront d’opérer de réels progrès pour la génération à venir. J’espère que nous pourrons faire de ce monde un endroit plus sûr pour chacun, et en particulier pour les enfants.

Crédits


Photographie Mario Sorrenti
Styling Carlos Nazario

Coiffure AKKI chez Art Partner a utilisé des produits Oribe
Maquillage Kanako Takase chez Streeters
Ongles Honey chez Exposure NY a utilisé des produits Tom Ford Beauty
Scénographie Jack Flanagan chez The Wall Group
Éclairage Lars Beaulieu
Assistants de photographie Kotaro Kawashima, Javier Villegas et Jared Zagha
Technicien numérique Johnny Vicari
Assistants au styling Raymond Gee, Erica Boisaubin et Christine Nicholson
Assistants à la coiffure Rei Kawauchi, Takao Hayashi et Motome Yamashita
Assistants au maquillage Aimi Osada et Megumi Onishi
Assistants à la scénographie Akaylah Reed et Joe Arai
Production Katie Fash
Coordination de production Layla Némejanski
Assistant de production Fujio Emura
Direction de casting Samuel Ellis Scheinman pour DMCASTING
Assistant de casting Cicek Brown pour DMCASTING