Photographie Hedi Slimane. 

ok, jacques vient de sortir 125 morceaux

Des tracks exclusives, improvisées, enregistrées pendant ses trois ans de tournée et en téléchargement gratuit sur Soundcloud. Que demande le peuple ?

par Antoine Mbemba
|
03 Mai 2018, 9:12am

Photographie Hedi Slimane. 

C'est une excellente nouvelle. La dernière fois qu'on a eu des nouvelles de cet alchimiste barré de la musique qu'est Jacques, c'était sur Facebook, en décembre 2017, dans un long message qui faisait mal à tous nos petits cœurs. Il nous y racontait s'être fait cambrioler son studio (le jour de son anniversaire !) et avoir perdu, en conséquence, presque tout son matériel. Il annulait donc le concert qui venait et nous expliquait qu'il allait à partir de là « déménager de Paris, me concentrer sur mon développement personnel, et ainsi stopper toute activité qui induit le contact avec une masse d’humains nombreux (par exemple : concerts, itv, réseaux sociaux) ». Aussi et surtout, généreux comme pas deux, Jacques nous promettait de sortir ses enregistrements live dans le futur pour remercier tous ceux qui avaient suivi son aventure musicale.

Et une chose est sûre : Jacques tient ses promesses. Aujourd'hui, après 3 ans de tournée où il a enregistré la quasi-totalité de ses lives improvisés, il a sélectionné et édité les meilleurs passages de ses concerts, dans sa maison au Maroc, où il habite désormais. Résultat : 125 tracks exclusives enregistrées en live, en libre-service pour les oreilles du monde entier. De Barcelone à Cabourg, de Cologne à Bordeaux, de Venise à Genève, cette centaine de morceaux est un véritable tour d'Europe, une plongée dans la créativité folle de cet artiste superactif. Bon, on a conscience que 125 morceaux ça fait beaucoup à encaisser - on vous conseille pêle-mêle « Soirée Privée au Cimetière du Château », « Tentative de Nostalgie », « La-Haut » ou « Laissez-Moi Faire ».

La meilleure solution reste de se plonger dans cet océan de sons en mode shuffle et de profiter sans réfléchir. Il y en a pour tout le monde. Merci Jacques.

Tagged:
Culture
live
electro
Jacque(s)