qui sont les faiseurs de tubes de la pop d'aujourd'hui ?

Levi Lennox, Noonie Bao, MNEK : vous ne connaissez peut-être pas les cerveaux qui se cachent derrière les tubes de MØ, Zayn et Charli XCX. i-D vous les présente.

par Michael Cragg
|
31 Janvier 2017, 2:35pm

En 2016, la pop, aussi géniale fut-elle, est devenue très bizarre. Et si le streaming a permis aux artistes de renouer avec le format de l'album, l'année a également été marquée par la sortie de dizaines de singles et de tubes. I-D est parti à la rencontre de ceux qui se cachent derrière ces tubes et écrivent les textes de MØ, Charli XCX ou encore Craig David, à l'ombre des projecteurs. 

MNEK

Chanteur/Compositeur/Producteur. En 2016, il a collaboré avec Zara Larsson, MØ, Craig David et Little Mix. Il a aussi sorti son propre single At Night (I Think About You) en Mai.

Parlons de Final Song, la chanson de MØ. Comment est-ce que les choses se sont déroulées ?
On a fait ça en au mois de mars. Nous étions trois lors de la session : elle, moi et Noonie Bao, avec qui j'avais déjà travaillé. Tout s'est fait très rapidement. On s'est super bien entendus, humainement et musicalement parlants. On a vite trouvé la mélodie du refrain mais il nous manquait les paroles. À un moment, alors qu'elle était aux toilettes, une phrase m'est venue en tête : « faites que cette chanson ne soit pas la dernière. » (« don't let this be our final song »en anglais). Lorsqu'elle est revenue elle m'a dit : « Wow c'est super ça ! » C'est une chanson dont je suis très fier parce que j'adore l'écouter.

Je me souviens avoir entendu qu'elle voulait modifier la production. Est-ce qu'il est difficile de composer précisément le son de quelqu'un d'autre ?
Je pense qu'on en a fait un drame. En fait Drum était supposé être le premier single, mais quand on a fait Final Song elle m'a envoyé un mail pour me dire qu'ils avaient changé d'avis et que Final Song serait le premier morceau. Du coup, elle a dû revenir à Londres pour finir la chanson rapidement. Tout a été fait en l'espace d'une semaine.

Tu travailles de nouveau avec MØ et Noonie Bao, n'est-ce pas ?
Ouais, on était ensemble la semaine dernière. C'était très plaisant de les retrouver ! C'est toujours sympa quand tu travailles à nouveau en compagnie d'artistes avec lesquels tu as déjà conclu des projets qui ont réussi.

Tu as travaillé à nouveau avec Little Mix sur leur nouveau single Touch cette année. Comment ça s'est passé ?
J'adore ces filles. Elles amènent une super énergie à l'industrie. J'avais entendu une première version de Touch et j'avais beaucoup aimé, j'ai donc demandé si je pouvais le produire pour le rendre plus abouti. On m'a donné les rênes, j'ai changé le ton du morceau, mis plus de basses, puis j'y ai ajouté les voix des filles. Ce que j'aime avec ce groupe c'est que le label s'implique à fond dans les processus de création, ils sont pleins de bons conseils et savent précisément comment améliorer un morceau. Malheureusement je n'ai jamais été en studio avec les filles, mais je suis vraiment content de faire partie de leur aventure. Je les aime beaucoup.

Tu as eu la chance de travailler sur le tube de Zara Larsson en 2015, Never Forget You. As-tu été surpris par le succès de ce morceau ?
Je ne sais pas si j'ai été surpris. Ça a été génial de voir le morceau devenir un tube. Les gens adorent Zara, ce qu'elle amène, ils savent qu'elle est très forte. C'était incroyable de chanter avec elle. Grâce à ça j'ai même été invité chez Ellen Degeneres, mon premier show télé aux USA.

Qu'as-tu prévu en solo cette année ?
Je mixe mon nouveau single en ce moment et je finis la production de mon album. Ensuite j'essaierai de bosser avec d'autres artistes, ça me ferait plaisir. Je suis ouvert aux collaborations. L'album sortira cette année - j'espère - et ça m'excite beaucoup. Toutes ces choses dont nous avons parlé m'apportent beaucoup de choses, je suis très content de ce que je fais et de voir mon nom associé à ces artistes. Mais malgré ça, j'ai toujours ressenti une forme de frustration artistique, il fallait que je trouve un moyen d'expression personnelle. Et cet album, je pense, va me permettre de m'exprimer. 

Noonie Bao

Chanteuse/Compositrice. Elle a co-écrit trois chansons sur l'EP Vroom Vroom de Charli XCX, ainsi que Final Song et Drum de MØ. Elle a aussi sorti deux chansons, Reminds Me et Sorry Not Sorry.

En 2015 au moment de la sortie de Run Away With Me, je me demandais ce que devait être de travailler avec Carly Rae Jepsen. Comment as-tu vécu cette expérience ?
C'était vraiment super de travailler avec elle en studio. On était à Stockholm. Je l'avais déjà rencontré à New-York et étais tombée amoureuse d'elle immédiatement. C'est une compositrice hors pair qui a beaucoup d'humour. Mais oui, les producteurs Mattman & Robin avaient composé un morceau avec une ligne de saxo. Dès la première écoute, nous nous sommes dit « Wow, ce morceau est trop cool ! » Donc on a écrit dessus.

Est-ce qu'il t'arrive souvent de travailler avec des gens que tu ne connais pas ? Ça n'est pas trop compliqué ?
C'est presque tout le temps comme ça. Parfois j'appréhende un petit peu mais en général ça fonctionne très bien.

Tu as encore travaillé avec Carly cette année - que peux-tu nous dire de cette session ?
C'est une amie maintenant et on a beaucoup travaillé ensemble. Et c'est génial. Plus tu travailles avec quelqu'un plus tu développes un langage musiacle commun. On a surtout écrit pour ses nouveaux projets. Ça sonne très bien. Elle va revenir en force d'ici peu de temps.

Il t'arrive souvent de retravailler avec les mêmes artistes. Est-il important pour toi qu'il y est une alchimie avec les gens pour qui tu écris ?
Oui, vraiment. J'aime rencontrer de nouvelles personnes avec qui je n'ai jamais travaillé auparavant. J'écris tout le temps, c'est comme ça que je rencontre des gens et que je me fais des amis. Mais il est aussi très agréable d'avoir des artistes comme Charli XCX à mes côtés, parce que nous avons notre propre façon d'écrire et de fonctionner ensemble maintenant. On se connaît tellement bien, nos collaborations sont toujours très fluides. Ce n'est même plus du travail. J'ai juste l'impression de traîner avec une pote.

Tu as co-écrit trois chansons sur l'EP Vroom Vroom de Charli XCX. Quelle était l'idée départ pour chacune de ces chansons ?
Il n'y en avait pas vraiment. Nous nous sommes retrouvées dans un très grand et très vieux château en Suède. Chaque année, on invite quelques-uns de nos amis et on écrit des chansons. Ça ressemblait plus à une grande fête au final, avec beaucoup (beaucoup) de champagne. SOPHIE faisait partie de la troupe, et nous avons été très inspirées par ses chansons. Tout s'est déroulé très naturellement.

Sincèrement, l'un de mes rêves serait de participer à ce genre de retraite créative, d'écrire des chansons pop et de boire du champagne.
Ouais, complètement. C'est la meilleure chose au monde, j'y pense tout le temps. Je ne sais pas quand aura lieu le prochain, bientôt probablement.

Ça se passe comment quand tu écris avec d'autres artistes ? Tu les laisses prendre les rênes et décider de ce qu'ils veulent faire de la chanson ?
Exactement. Je suis là pour retranscrire leur vision. Je ne suis pas égoïste du tout quand il s'agit d'écriture. Quand j'écris avec d'autres personnes, je veux juste qu'ils soient satisfaits et qu'ils s'y retrouvent.

Tu as aussi collaboré avec Raye. Est-ce différent de travailler avec de jeunes artistes ?
Mon but n'est pas de travailler uniquement avec des artistes reconnus. C'est marrant de pouvoir bosser avec de nouveaux artistes et de nouveaux groupes, qui ne se sont pas encore faits bouffer par leurs labels !

Tu as co-écrit et chanté dans Monopoly de Easyfun.Qu'est-ce que tu penses de ce que fait PC Music pour la pop en général ?
J'aime beaucoup. C'est très inspirant. Je me souviens de la première fois que je me suis retrouvée en studio avec SOPHIE et AG Cook. J'ai réalisé que je pouvais simplement être moi-même. J'aime beaucoup le fait que nous soyons tous fans d'une pop un peu édulcorée.

Tu as aussi sorti deux morceaux à toi l'an dernier - qu'est-ce que tu as prévu pour cette année ?
Je vais à Joshua Tree en début d'année pour bosser sur mes propres projets. J'inviterai quelques personnes à un moment donné. J'ai besoin de faire des pauses et arrêter d'écrire des chansons pour les autres de manière à pouvoir me concentrer sur ma propre musique.

Quels seraient les seuls artistes qui pourraient te faire renoncer à tes vacances pour écrire avec eux ?
Michael Jackson. Il est mort. Mais t'imagines ?

Levi Lennox

Compositrice/Productrice. Elle a co-écrit et produit Pillowtalk de Zayn.

Comment en es-tu arrivée à travailler avec Zayn ?
Je travaillais dans un studio, le studio F Block et à l'époque, Zayn travaillait là-bas avec Naughty Boy. C'est comme ça que je l'ai rencontré, ensuite on ne s'est pas croisé pendant quelques mois puis on s'est revu par hasard et c'est là que tout a commencé.

Appréhendais-tu le fait de travailler avec lui ?
À l'époque il était encore avec les One Direction, donc je n'étais pas sûre que cela fasse sens. Je ne savais pas vraiment que ça allait prendre cette tournure et - quand on a fait Pillowtalk - il n'y avait pas vraiment de plan, on était juste au studio avec MYKL (les producteurs). Rien n'était prévu, on a tout décidé sur le moment. Je ne pensais pas qu'il allait quitter le groupe, faire une carrière solo et même un album. C'est venu de nulle part.

Est-ce pour cela que tu n'apparais pas sur le reste de l'album ?
J'ai produit d'autres chansons pour lui mais elles n'ont pas été utilisées sur l'album, c'est le jeu.

Quelles étaient ses directives pour la chanson ?
En réalité nous ne nous sommes jamais vraiment parlé. J'ai écrit la chanson avec MYKL puis il est venu au studio, il a adoré la piste, il a chanté dessus et on en a plus entendu parler pendant des mois. Il n'y a pas eu de conversations - c'était toujours Zayn, membre des One Direction.

Quand est-ce que tu as su que ce serait son premier single ?
J'étais dans le train, je lisais pleins de trucs sur le fait que Zayn ait quitté le groupe bla bla bla, quelques moi après il signait un contrat avec RCA, puis peu de temps après j'ai appris par Pete Edge (Président de RCA) que Pillowtalk serait son premier single.

C'est assez incroyable en sachant qu'en le faisant tu ne pensais même pas qu'il verrait la lumière du jour.
Je pensais qu'on l'avait juste fait comme ça, pour s'amuser. Je ne pensais pas que les choses prendraient une telle tournure. Je n'étais même pas sûre qu'il quitterait vraiment les One Direction.

« Climb on Board » aurait été une bonne phrase d'entrée pour une chanson des One Direction.
Tout à fait. Mais ça n'aurait pas été possible pour moi.

Ça aurait été embêtant pour toi de perdre une belle chanson ?
Lorsque j'étais en studio avec Zayn je me disais déjà que rien n'arriverait avec cette chanson. Une fois qu'on l'a produite, je l'ai rapidement oubliée et je n'y pensais plus trop, j'ai continué à travailler à côté pour joindre les deux bouts.

Zayn est co-compositeur de la chanson, qu'a-t-il amené ?
L'idée principale qu'il a amené était de ne pas essayer de faire un gros hit comme les One Direction avaient l'habitude de faire, cela ne lui ressemble pas vraiment d'après ce que j'ai compris. Il voulait une chanson plus osée, plus affirmée, avec un langage parfois cru. Il ne voulait plus s'autocensurer, voilà ce qu'il a amené.

Qu'est-ce que tu voulais faire ressortir de cette chanson ?
Je voulais travailler le refrain à fond, je ne voulais pas faire une simple chanson R&B. Je voulais mélanger ça avec un peu de rock, c'est pour ça qu'on entend des « drums » assez lourds et des guitares vrombissantes. Ce n'est clairement pas la chanson typique de R&B.

Comment as-tu réagi quand elle est devenue numéro 1 au Royaume-Uni et aux États-Unis ?
Je ne pouvais pas le croire. Qu'elle quitte mon disque dur pour atteindre la première place de tous les classements, c'était la meilleure sensation possible. Quand la chanson est sortie je paniquais, ses fans sont les fans des One Direction et je me disais que ça pouvait ne pas fonctionner, c'était quitte ou double. Je suis contente que ça n'ait pas été un échec.

En la réécoutant aujourd'hui, y'a-t-il des passages qui sortent du lot ?
Pour être honnête, je ne réécoute pas vraiment le morceau. Quand on produit, il y a toujours des choses qui ne vous conviennent pas, donc je préfère ne pas la réécouter parce que j'aurais envie de changer certaines choses. Mon sens critique est très développé, il faut que je me détache des chansons.

Qu'est-ce qui a changé pour toi depuis cette chanson ?
Pillowtalk m'a clairement ouvert des portes, aujourd'hui je travaille avec beaucoup d'artistes comme Sam Smith et bien d'autres. Ça a changé ma vie et ça m'a permis d'avoir plus de légitimité.

Tu pourrais retravailler avec lui ?
Oui, ce serait très sympa. Il n'est pas simple de le joindre mais j'adorerais. J'ai l'impression que toutes les personnes impliquées dans cette chanson ont fait l'histoire.

Credits


Texte : Michael Cragg

Tagged:
POP
Charli XCX
mo
zayn
tubes
écrivains