une expo rend hommage à l'underground espagnol des années 1980

À Madrid, une exposition met à l’honneur 87 artistes issus de la Movida et pose un regard neuf sur cette période majeure.

par Raquel Zas
|
22 Janvier 2018, 12:13pm

Découvrir les jeunes talents qui feront le futur d’un pays est un exercice passionnant. Mais procéder à l’envers est tout aussi intéressant : se demander ce que sont devenus ces jeunes trente ans après les avoir découverts. C’est précisément ce que propose l’exposition La Generación del 87. Orígenes y Destinos, en retraçant trois décennies d’art espagnol à travers des portraits.

Tout commence lorsque le documentariste, réalisateur et scénariste Félix Calvo tombe sur un vieux numéro de La Luna de Madrid, une revue née en pleine Movida madrilène qui produit alors un véritable impact culturel. Le thème central du numéro est alors « Los 87 del 87 » et il regroupe 87 portraits d’artistes émergents de l'époque, toutes disciplines confondues (parmi lesquels figure le même Calvo).

30 ans plus tard, le réalisateur a fait appel à 15 photographes issus de différentes générations pour qu’ils photographient à nouveau ces 87 artistes. Parmi eux, on retrouve Rossy de Palma, Martirio, Coque Malla ou Agustín Ibarrola.

Le résultat est à découvrir à travers une exposition qui regroupe 175 photographies, dont 56 ont été réalisées exclusivement dans le cadre de ce projet par Pierre Gonnord, Anna Torralva, Joan Tomás, Andrea Savini, Jesús Madriñan ou Virginia Rota. Si les années ont passé, le point de départ du projet est resté le même : privilégier l’art et la liberté.

L’objectif ? Bâtir une rétrospective de la résurrection culturelle des années 1980 – et poser un regard neuf sur ce tournant majeur.

L’exposition La Generación del 87. Orígenes y Destinos est à découvrir au Centre Culturel Conde Duque à Madrid jusqu’au 9 avril.

Tagged:
Art
Madrid
Photographie
Movida
la luna de madrid