ce weekend, les plus beaux livres photos sont au bal

Du 30 août au 1er septembre, le BAL présente la troisième édition de Rolling Paper, festival consacré à l'édition photo indépendante. i-D en est l'heureux partenaire.

par Antoine Mbemba
|
28 Août 2019, 8:22am

Ça y est, il va falloir commencer à s'y faire : le mois de septembre s'annonce, les vacances se terminent mais il ne faut pas se décourager pour autant. La vie continue, et au langoureux mois d'août succède une rentrée riche en rendez-vous culturels. Ça commence cette semaine, entre les murs du BAL qui, fondé en 2010 par Raymond Depardon et Diane Dufour, s'est imposé à Paris comme un lien d'exposition incontournable pour tous les amateurs d'image(s).

Dès ce vendredi 30 août et jusqu'au dimanche 1er septembre, le BAL présente la troisième édition du festival Rolling Paper, dédié à l'édition photo indépendante. Le rendez-vous initié par le Bal Books en 2017 s'attelle une fois de plus à élargir le champ des propositions du format livre et de l'édition, et à mettre en avant des photographes émergents. Un beau programme, qui s'étale sur trois jours à travers différents formats de présentation, bien au-delà d'un « simple » salon du livre. Au programme : concert, performances, conférences, installations, book market, signatures et lancements.

Durant toute la durée du festival, par exemple, les photographes Marie Quéau et Pauline Hisbacq investiront l'espace du BAL pour y déployer Cadavre Exquis, une installation performative inédite. À visiter aussi, un salon de lecture qui accueillera cette année la collection unique de l'artiste Émilie Pugnot - fondatrice de C.R.I.M.E, un Centre de recherche consacré à la mémoire populaire et à la photographie utilitaire - qui collecte depuis 2017 des manuels et modes d'emploi illustrés, consultables tout le weekend. Le vendredi se clôturera, à 20 heures sur un concert d'Amosphère, le projet musical d'Amo Vaccaria ; le samedi, les chercheuses Catarina Boieiro et Raquel Schefer présenteront leurs travaux sur les livres photos produits dans les années 70 sur les luttes indépendantistes des anciennes colonies portugaises en Afrique ; et le dimanche, la photographe Dana Lixenberg viendra présenter et raconter sa série iconique de photographies de Tupac et Biggie, commandées dans les années 1990 par le magazine Vibe.

Bref, il y en a pour tout le monde. Pour la seconde saison consécutive, i-D est partenaire du BAL et de ce rendez-vous qui ravira les diggers et les curieux. Pour un aperçu complet du foisonnant programme et des éditeurs invités à l'événement (24 au total, Français, Italiens, Belges, Hollandais ou Anglais), rendez-vous juste là. Ah, et l'entrée de Rolling Paper est gratuite, donc pas d'excuses. À ce week-end.

1566920310473-gbrivoluzione_0945-628x443
1566923367468-visuel_0
1566920173332-vues_livre_oasis43351_r

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.

Tagged:
Festival
Photographie
edition
Le Bal
Rolling Paper