hedi slimane quitte saint laurent

Après quatre ans passés à la tête de la création de la maison de couture parisienne, Kering annonce son départ.

|
avr. 1 2016, 6:55am

Ce n'est malheureusement pas un poisson d'avril. Les rumeurs allaient bon train et les derniers défilés - celui au Palladium de Los Angeles et celui à l'Hôtel Sénecterre à Paris - ressemblaient bien à des adieux. Le premier était un adieu à sa vie là-bas, ses muses américaines - un adieu en forme de fête, de concert géant avec tous les cool kids de la planète. Hedi était parmi les siens. Le deuxième comme un adieu à la maison, avec tout le symbolisme qu'il y a derrière, plein de respect et d'amour pour Monsieur Saint Laurent, la France et la couture, la vraie - choses qu'on l'avait tant accusé de ne pas respecter. Un adieu qui se résumait à une silhouette, un gros coeur rouge. Bref, on s'en doutait. 

"Ce qu'a accompli Yves Saint Laurent ces quatre dernières années restera comme un chapitre unique dans l'histoire de la maison", a déclaré François-Henri Pinault, le patron de Kering. L'influence de Hedi Slimane, 47 ans, sur la maison française est en effet unique. Il a su radicalement repositionner dans le présent la marque et la rendre ultra désirable pour les jeunes générations. Sa vision s'était très rapidement transformée en immense succès commercial, un exploit dans une industrie en pleine crise.  

Il avait transposé sa propre fascination pour le rock et l'avait brillamment adaptée à l'héritage laissé par Yves Saint Laurent. Il avait en tous cas choisi de célébrer chez Saint Laurent cette fougue, cette noirceur, cette fascination pour la jeunesse - son corps et sa liberté -, cette volonté de ne jamais se conformer, un perfecto sur le dos. 

On ne peut s'empêcher de se demander : quelle maison s'apprête-t-il maintenant à complètement réinventer ?