7 berlinoises ont partagé avec i-D leur vision du féminisme

Le 8 mars dernier, le monde célébrait les femmes. i-D a rencontré sept berlinoises - toutes fortes, belles et optimistes. Chacune porte un message universel qui dépasse les frontières et les genres : celui de l'amour, de l'égalité et de la tolérance...

par i-D Staff
|
11 Mars 2016, 3:10pm

Rafaela Kaćunić, 26 ans

D'où viens-tu?
Je suis née à Split, en Croatie. Mais j'ai grandi dans une zone industrielle dans l'ouest de l'Allemagne. Après avoir étudié et travaillé à Paris, j'ai déménagé à Berlin, où je vis aujourd'hui.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je suis directrice artistique et scénographe dans la mode et la musique. J'imagine que le fait d'être femme a un certain impact, oui, dans la mesure où mes idées sont directement liées à mes émotions, mes expériences, mes rêves et mes peurs en tant que femme. Après, je pense que mon intuition et ma curiosité ont bien plus d'impact sur ce que je fais que le fait d'être une femme.

Qui sont tes modèles féminins ?
Je n'ai jamais vraiment eu de modèle, mais j'aime bien citer certaines femmes qui m'inspirent et qui m'inspireront toujours, pour de multiples raisons : Grace Jones, Sade Adu, Miranda July, Hildegard Knef, Bianca Jagger et Amy Whinehouse.

Qu'est ce que le féminisme signifie pour toi ?
Faire avancer les choses, responsabiliser les femmes et ne pas se comparer aux autres.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Bien sûr que oui ! Je m'entoure uniquement d'hommes féministes, qui me comprennent et me regardent dans les yeux.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Le manque d'empathie et l'amour aussi, parce que.. regarde autour de nous.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Les opportunités.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Soyez vraies, passionnées, bossez dur et profitez de la vie.

@la_raf 

Lani Berelsmann, 27 ans

D'où viens-tu ?
Je suis née à Cologne et je vis à Berlin. Je suis moitié thaïlandaise moitié allemande.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
J'étudie la mode et je dessine des bijoux. À côté de ça, je suis aussi mannequin. Je ne pense pas que le fait que je sois une femme ait un impact sur ce que je fais.

Qui sont tes modèles féminins ?
Mes amies et Erin Wasson.

Qu'est ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Les mêmes droits et les mêmes chances pour les deux sexes. Être considérée pour mes opinions et ce que je crée, plutôt que pour mon genre.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Bien sûr.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Plus d'arme, plus de nucléaire, plus de guerre. La liberté. Pour toujours et partout dans le monde.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Faites ce que vous voulez. Croyez en vous. Identifiez vos objectifs et foncez.

Alyssa Cordes, 22 ans

D'où viens-tu ?
De Bielefeld, mais ça fait quatre ans que je vis à Berlin.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je suis étudiante, mannequin et DJ. Le fait d'être une femme a eu un impact dans mes différents boulots, parce que il m'est arrivé d'être jugée sur mon apparence et pas pour mes qualités ou mon intelligence.

Qui sont tes modèles féminins ?
Ma mère et ma grand-mère ont été les premières. J'ai toujours voulu être comme elles - magnifiques, fortes, uniques. Et puis, beaucoup de mes amies sont des modèles pour moi aujourd'hui. Chacune d'entre elles est spéciale, belle, intelligente et forte à sa manière - j'admire ça.

Qu'est-ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Le féminisme, c'est l'émancipation. J'évolue dans un pays et une époque où les droits des femmes sont acquis, alors je pense que l'on doit collaborer et soutenir d'autres femmes.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Je ferais en sorte que les gens soient plus ouverts d'esprit. J'éradiquerais la compétition et le jugement.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Être libre de décider ce qu'on veut faire, ce qu'on veut porter et comment on veut se comporter. Avoir la chance d'être nous-mêmes, et d'être acceptées pour ça.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Ne laissez jamais personne prendre des décisions importantes à votre place, gardez la tête sur les épaules. Responsabilisez ceux que vous aimez et ne vous comparez pas aux autres.

@alyssa_cor

Kyla Callista, 20 ans

D'où viens-tu?
De Bali.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je suis étudiante. En ce moment, je fais beaucoup de films d'animation et je collabore sur des courts-métrages et des projets en tant que graphiste.

Qui sont tes modèles féminins ?
Maman.

Qu'est ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Savoir que tu es aimée et considérée.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Tout le monde doit avoir son mot à dire. Donc oui, les hommes peuvent être féministes.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
J'arrêterais le temps. Comme ça, je pourrais changer plein d'autres choses.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Le fait d'être une femme en 2016.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Sachez qui vous êtes et trouvez votre propre identité. Votre histoire n'est pas terminée.

@kylacallista

Helgo Lilja Magnùsdóttir, 32 ans

D'où viens-tu?
De Reykjavík, en Islande

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je suis créatrice de mode et je tiens la boutique Helicopter. Être une femme n'a aucun impact sur mon activité, à part le fait que je crée principalement des vêtements féminins et que je peux les porter. Le fait que je sois un homme ou une femme ne devrait pas changer les choses. Ce métier est basé sur l'individu, pas sur le sexe.

Qui sont tes modèles féminins ?
Principalement ma grand-mère, Jórunn Viðar. Elle l'a toujours été. Elle est compositrice, très fidèle à son héritage et à sa nationalité. Sa musique a une sonorité islandaise vraiment hors du commun, pleine d'énergie et de messages cachés. Elle est superbe, indépendante et a un super sens de l'humour.

Qu'est ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Égalité et équité.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Bien sûr.

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Je ferais disparaitre les pires défauts humains qui soient : la cupidité, la haine, la stupidité. Ça devrait résoudre la plupart des problèmes qu'on rencontre en ce moment. Lentement, mais on y arriverait.

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
Continuez à vous battre ! Le féminisme en Islande est quelque chose de très important et les femmes sont de véritables exemples. Elles sont fortes, indépendantes et se foutent des règles. Ces petites manifestations régulières sont inspirantes à voir et donnent envie d'y participer. Je sais que ce n'est que le début.

@helgahelicopter

Julia Dalia, 25 ans

D'où viens-tu?
De Berlin.

Que fais-tu ? Est ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je suis mannequin et blogueuse. La mode pour femme est extrêmement diverse, donc en tant que blogueuse, elle offre plein de possibilités. Pour ce qui est du mannequinat, les femmes y sont plus souvent considérées comme des objets, que cela viennent d'elles ou non. C'est parfois assez énervant. Mais j'ai suffisamment d'estime pour moi-même, ça me touche peu. Et puis j'ai signé avec Models1Curve, chez qui l'approche du corps est remarquablement positive.

Qui sont tes modèles féminins ?
Gladys Aylward, Frida Kahlo, Rosa Parks, Joyce Meyer.

Qu'est-ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Ça sous-entend que les femmes et les hommes doivent avoir les mêmes droits. Il existe encore de gros écarts d'opportunités en 2016, c'est un vrai problème. Malheureusement, l'idéal d'égalité n'est pas conforme à la situation de beaucoup de femmes aujourd'hui. Si tu penses que ma place est dans la cuisine, ta place est au 19ème siècle.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Le féminisme projète une société ou l'oppression des femmes n'existe pas et où les sexes sont égaux. Oui, les hommes peuvent se faire les avocats de la cause féminine. Et ils doivent le faire.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
On vit une époque où tout est possible.

@julia.dalia

Kira Stachowitsch

D'où viens-tu?
Je viens de Vienne mais je vis à Berlin.

Que fais-tu ? Est-ce que le fait d'être une femme a un impact sur ton activité ?
Je suis cofondatrice et rédactrice en chef des magazines INDIE et MATERIAL GIRL. Je suis photographe et DJ, et je travaille comme consultante et directrice artistique. J'espère vraiment que le fait que je sois une femme impacte mon boulot. J'aime à penser qu'il le rend meilleur, sur plein de plans.

Qu'est ce que le mot féminisme signifie pour toi ?
Se battre et travailler pour améliorer la vie des femmes à travers le monde. Mais c'est aussi se rattacher aux femmes qui m'entourent, créer des opportunités et se soutenir les unes les autres autant que possible. J'ai la chance de faire partie d'un réseau de super femmes ici à Berlin.

Penses-tu que les hommes, eux aussi, peuvent être féministes ?
Dans une approche plus large, oui. Il se trouve que le 8 mars, c'est l'anniversaire de mon père et il est l'exemple parfait. (Joyeux anniversaire de la journée des femme, papa!)

Que changerais-tu dans le monde si tu le pouvais ?
Je ferais en sorte que les gens soient capables d'empathie.

C'est quoi le truc le plus cool dans le fait d'être une femme en 2016 ?
Il y a tellement d'exemples féminins pour les jeunes aujourd'hui. Des personnalités inspirantes, comme Tavi Gevinson, Amandla Stenberg, FKA Twigs, Arvida Byström, Petra Collins, Lena Dunham...

Quel conseil souhaiterais-tu donner aux générations à venir ?
S'il y a des choses qui doivent être faites, pourquoi ne pas les faire nous-mêmes plutôt que de passer le fardeau de génération en génération. Il est encore tant pour que la notre fasse changer les choses. 

@kiraaurelie

Credits


Photographie Britta Burger

Tagged:
Feminisme&
société
8 mars
journée des femmes