j'ai photographié l'insouciance des skateurs londoniens

Le photographe Pani Paul a posé son objectif dans un skate park de l'East London pour capter ce que ses skateurs avaient de plus naturel à offrir.

par i-D Staff
|
15 Avril 2016, 9:35am

"Dans l'est londonien, il y a un skate-park qui s'appelle Mile End. C'est un espace rare, en voie de disparition, un oasis d'authenticité, de personnalité et de caractère qui échappe à la gentrification alentours."

"Cela fait maintenant trois ans que j'ai tourné mon objectif vers Mile End. À la seconde où j'ai commencé à faire du skate, l'atmosphère et les gens qui allaient avec m'ont attiré. J'ai été accepté presque immédiatement en tant que skateur ; le photographe a mis un peu plus de temps à gagner leur confiance. Après m'être affirmé et rendu digne d'une adoption par les locaux, les gens sont devenus plus familiers, plus proches et m'ont laissé leur tirer le portrait."

"J'étais inspiré par l'authenticité du lieu et la manière qu'avaient les gens d'y traîner simplement et de s'y retrouver comme une grande famille. Mild End, c'est un endroit incroyablement multiculturel et tout le monde y est accepté, peu importe d'où l'on vient. Et pour être honnête, je pense que cette unité n'a rien à voir avec le skate. Beaucoup de skate-parks conservent une ambiance très locale et fermée. En ce sens, Mile End était vraiment unique. Bryce Campbell et Carl Richardson y sont pour beaucoup. Leur boutique de skate, Parlour, donne directement sur le skate-park et fournit un environnement sûr pour les gosses, où ils peuvent traîner et être eux-mêmes. Cette ambiance générale et cet encadrement permettent au passage de dissuader les fouteurs de merde (ce qui n'est pas une mince affaire : statistiquement, Mile End peut se targuer des plus hauts taux de criminalité et de pauvreté d'Angleterre)."

"Ce projet est un hommage aux gens qui peuplent ce parc et ses environs. Avec ce travail, je veux célébrer leurs personnalités et leur offrir du concret, quelque chose qu'ils pourront contempler dans 10 ans, fièrement. J'espère que ça les aidera à réaliser qu'ils n'ont pas à se conformer d'une manière ou d'une autre pour 'réussir'. J'espère que ça leur donnera la confiance nécessaire pour réaliser leurs rêves."

Le livre Mile End, de Pani Paul, est publié par Palm* Studios et édité par Michael Bartz.

Credits


Photographie : Pani Paul

Tagged:
Skate
Mile End
Parlour
Londres
Photographie
Pani Paul