Publicité

un musée new-yorkais refuse de retirer un tableau jugé « dérangeant »

Un tableau de Balthus est visé par une pétition jugeant sa représentation d'une jeune fille trop « suggestive » pour avoir sa place dans un musée.

par Marion Raynaud Lacroix
|
08 Décembre 2017, 9:20am

Thérèse rêvant, Balthus (1938)

Ce n’est pas la première fois qu’un tableau de Balthus fait couler de l’encre. En 2013, le Metropolitan Museum de New York préférait avertir ses spectateurs : certaines images étaient à même de heurter la sensibilité de certains d'entre eux. Devant ces œuvres, Le Guardian dénonçait déjà « l’obsession du peintre pour des jeunes filles à peine pubères. »

Mais cette fois, les critiques ne proviennent pas d’un journal. Lancée sur le site Care2, une pétition a recueilli plus de 10 000 signatures en dénonçant la présence du tableau Thérèse rêvant dans les allées du musée. Daté de 1938, l'artiste français d'origine polonaise y représente une jeune fille dont la jambe relevée découvre une culotte blanche. À l’origine de la pétition, Mia Merril entend dénoncer l’ambivalence du peintre vis-à-vis de ses modèles : « Balthus s’est entiché de jeunes filles à peine pubères et on peut reprocher à cette peinture de romanticiser la sexualisation d’une enfant. »

Cet événement advient dans un contexte de libération de la parole vis-à-vis des violences sexuelles, qui voit chaque jour se lever sur de nouvelles accusations d'agressions. Pour autant, le musée n’entend pas retirer le tableau en question. Il y voit l’occasion d’amorcer un débat nécessaire autour des enjeux de l’art : « Le moment que nous traversons est l’opportunité d’avoir une réelle conversation. L’art visuel a la capacité de refléter le passé mais aussi le présent. Il est à même d’encourager l’évolution d’une culture existante à travers un débat informé qui doit respecter l’expression créatrice » a affirmé Kein Weine, porte-parole du Metropolitan Museum of Art.

Tagged:
Culture
Art
peinture
Metropolitan Museum
Balthus