le guide i-d des festivals français de 2019

La saison des festivals approche à grand pas, et il va falloir faire des choix, parfois douloureux. i-D vous donne un petit coup de pouce.

par Rémi Guezodje et Antoine Mbemba
|
13 Mai 2019, 12:35pm

Ceux qui sont déjà passés...

Les 3 Éléphants, du 22 au 26 mai, Laval

Ce mois-ci, ça bouge aussi à Laval, avec la 22ème édition du festival les 3 Éléphants, qui s’étale sur non moins de cinq jours et transforme la ville en concert quasi permanent. Le festival qui investit chaque année des lieux insolites et patrimoniaux de la ville de Mayenne, proposera pour la première fois des concerts dans des lieux tenus secrets. Côté line-up : une programmation rap particulièrement poussée, invitant Columbine, Koba LaD, Caballero & Jeanjass, Josman et Flohio. Mais pas seulement, puisque l’infatigable Étienne de Crécy, le rodé d’Ed Banger Sebastian, la désormais incontournable Clara Luciani, l’alchimiste de la pop Flavien Berger, Oktober Lieber, Moonshine ou le Juicy viendront compléter cette belle liste.

Contours, du 23 au 26 mai, Clichy-la-Garenne

Si vous avez déjà commencé à économiser pour vous assurer un été glorieux à l'étranger, pas de panique. On commence avec le festival Contours, à Clichy-la-Garenne, dont l'intérêt (au-delà de la programmation), réside en sa gratuité (partielle, mais quand même). Organisé par Bon Esprit, le festival investira différents lieux de la ville des Hauts-de-Seine, avec une sélection musicale au croisement du jazz et des musiques électroniques. Entre le Parc Roger Salengro, le Pavillon Vendôme et l'Imprimerie Hôtel, Ködama, Louise Chen, Days in Orbit, Romare, Hak Baker, Saudade ou Pablo Valentino vous feront bouger le corps. Pour info, ce sera la toute première édition du festival, qui faisait récemment appel à l'aide de bénévoles.

Bon Air, du 24 au 26 mai, Marseille

Les 24, 25 et 26 mai prochains, dans le décor industriel et bouillonnant de La Friche Belle de Mai à Marseille, se tiendra la 4ème édition du Bon Air Festival. Entre les murs (et sur le superbe rooftop) de cette ancienne manufacture de tabac devenue en quelques années un véritable poumon culturel de la ville méditerranéenne, l’événement déroulera une fois de plus un line-up pointu et défricheur, où se mêlent nouvelles forces et têtes confirmées. Sur les cinq scènes du festival, plus de 45 artistes se succéderont : Glitter, Jeremy Underground, Oko Dj, Kerri Chandler, Mount Kimbie, Manu le Malin, Miley Serious, Jennifer Cardini, ou Goldie. i-D est partenaire de ce rendez-vous, alors essayez de gagner des places, et rendez-vous à Marseille.

Nuits Sonores, du 28 mai au 2 juin, Lyon

Si vous êtes de Lyon, vous n’apprendrez sûrement rien des mots qui suivent. Mais si vous vivez pour les concerts et que vous n’êtes jamais allés à Lyon, les Nuits Sonores est peut-être la meilleure porte d’entrée. Depuis 2003, le festival s’est donné pour mission d’investir les lieux emblématiques de la ville : des salles de concert aux friches, de la rue aux musées. Pendant une semaine, Lyon vit au rythme de la très longue liste d’artistes invités à la fête. Et il s’agit de faire des choix. Cette année entre Deena Abdelwahed, James Blake, Bonobo, Nubya Garcia ou Seth Troxler. Et ce n’est que pour le 29 mai. Se croiseront ensuite Peggy Gou, Maceo Plex, Joy Orbison, Marcel Dettman, SAMA’, Flavien Berger, KOMPROMAT, The Black Madonna, Daniel Avery, Oko Dj ou Glenn Underground. Pour vous perdre dans le vertige de la programmation, c’est par là.

Le Weekend des Curiosités, du 31 mai au 2 juin, Toulouse

Dur de faire nom plus alléchant, non ? Du 31 mai au 2 juin, à Ramonville-Saint-Agne soit tout près de Toulouse, se tiendra la 4ème édition du Weekend des Curiosités, festival qui tient parfaitement son nom en ce qu’il rassemble tous les artistes qui ont titillé quelque chose en nous ces derniers temps. En tout cas beaucoup de ceux qui ont marqué de leur originalité nos concerts, playlists électro, r’n’b, house, rap, rock… Cette année, Muddy Monk, Voyou, Prince Waly, Miel de Montagne, Zed Yun Pavarotti, Vendredi sur Mer, Lord Esperanza, Miley Serious, Oko dj & Zaltan ou encore Todiefor viendront retourner le rendez-vous, dont le nom de la scène principale donne un indice sur la chaleur du dancefloor (le Bikini).

We Love Green, 1er & 2 juin, Paris

Il devient de plus en plus dur, année après année, de réfréner la comparaison entre Coachella et We Love Green. Il suffit de réciter sagement le line-up de cette année pour saisir l’ambition folle du rendez-vous attaché au respect de l’environnement : Tame Impala, Booba, Christine & the Queens, Future, Erykah Badu, Vald, FKA Twigs, Rosalia, Aya Nakamura, Metronomy, Flavien Berger, Kali Uchis, Hamza, Laurent Garnier, Altin Gun, 13 Block, Flohio, Johan Papaconstantino, Zola, Glitter, Lolo Zouaï, Bamao Yendé, Blu Samu, Columbine… On ne sait pas quoi vous dire de plus, il serait plus rapide d’énoncer les artistes qui n’y sont pas. Avec une telle programmation, difficile de ne pas trouver son compte. À très vite, le Bois de Vincennes.

Paris Hip-Hop Festival, du 1er au 23 juin, Paris

Il est assez paradoxal de constater que le rap est devenu la musique la plus écoutée du pays, mais qu’il n’existe quasiment aucun festival entièrement consacré au genre. C’est une bonne et une mauvaise chose à la fois : les rappeurs sont désormais en tête d'affiche de grands festivals comme We Love Green. Mais il est parfois bon de se rappeler que le rap se tient tout seul et qu’un festival spécialisé n’est pas de trop. Pendant quasiment tout juin, le Paris Hip-Hop Festival viendra nous le rappeler. De la Villette au YOYO, en passant par la Belleviloise et Clichy-sous-Bois, Laylow, Gunna, 404Billy, TripleGo, Zamdane, Zed Yun Pavarotti, Gang Starr Foundation et Sofiane viendront secouer le mois, entre des conférences et des projections. L’événement se clôturera sur une battle de danse au pavillon Villette.

Villette Sonique, du 6 au 9 juin, Paris

Villette Sonique, c’est véritablement deux festivals en un. L’officiel, déjà très attirant, qui s'agite dans les salles plantées aux quatre coins du Parc de la Villette à Paris (Cabaret Sauvage, Trabendo, Grande Halle...) et réunit cette année David August, Deena Abdelwahed, Mondkopf ou Ross From Friends. Et puis il y a le programme « Plein Air », dont la programmation est au moins aussi belle, et totalement gratuite ! Sur les pelouses du parc, il s’agira de regarder et d’écouter l’ouragan rock british Black Midi, le set hybride de Krampf, l’énergie débordante de Nyoko Bokbae, le prince du Grime Novelist, la house chilienne de Shanti Celeste, la folk de Juan Waters, le post-punk des Irlandais de Fontaines D.C. ou l'électro profonde de Coucou Chloé. On vous le répète : c’est gratuit. Que vous faut-il de plus.

Macki Music Festival, 29 & 30 juin, Carrières-sur-Seine

L’équilibre des saveurs, c’est important. Si le Macki festival aime jeter son dévolu sur la house, c’est pour mieux s'en échapper et montrer tous les ponts que cette musique est capable d'établir avec d'autres genres ; à travers l'équilibre de sa programmation. En la matière, le festival créé par les collectifs parisiens La Mamies et Cracki Records excelle. À Carrières-sur-Seine, cette année, se croiseront, pêle-mêle, le superbe diggeur Hugo LX, les beaux et grands fou de Faire, la rappeuse londonienne qui monte, Lava La Rue, DMX Krew, DJ Fett Burger, Palms Trax ou encore LB aka Labat, qui composait récemment un très bon mix pour i-D, cette année partenaire du festival.

Worldwide Festival, du 28 juin au 6 juillet, Sète

Tout, ou presque, est dans le nom du festival ! Pendant un peu plus d’une semaine, le centre musical du monde est dans le sud-est de la France, à Sète, et autour de son merveilleux Théâtre de la Mer. Cela se ressent autant dans la faune des visiteurs de l’événement créé en 2006 par l’inépuisable Gilles Peterson que dans la programmation, qui n’a d’égal que la vue de la mer depuis les gradins du monument centenaire. Cette année se bousculeront au portillon : les congolais de KOKOKO!, l’équatorien Nicola Cruz, la sud-coréenne Peggy Gou, les britanniques Bradley Zero et Kamaal Williams, la néerlandaise Carista, les français Jacques et Superpoze pour un b2b, l’allemand Dj Koze ou l’américano-ghanéenne Gabrielle Kwarteng. Le monde entier, on vous dit.

Ceux qui vous attendent...

Loud & Proud, du 4 au 7 juillet, Paris

Cette année, pour la troisième fois, le Loud & Proud investira la Gaîté Lyrique, à Paris. Du 4 au 7 juillet, le festival queer, féministe et intersectionnel questionnera à nouveau la représentation et la visibilité des femmes et des minorités sexuelles dans la culture. Quatre jours de débats, de projections, de performances, d’ateliers et bien évidemment de concerts. i-D est fier d’être partenaire cette année du festival, dont la sélection musicale est aussi belle que plurielle. Virginie Despentes et Béatrice Dalle monteront sur scène pour une lecture musicale de Paolo Pasolini. Et se joindrons à la fête le duo queer sud-africain FAKA, la soul de la toute jeune londonienne d’origine nigérienne Arlo Parks, le bateau pirate et hybride de Nyoko Bokbae et la meilleure rappeuse de France Lala &ce.

Hello Birds, du 5 au 7 juillet, Étretat

D’une façon ou d’une autre, vous connaissez sûrement Étretat. Le tableau Les Falaises d’Étretat de Claude Monet vous est au moins passé sous le nez une fois, à moins qu'il ne s'agisse d'une photo Instagram savamment hashtagée d’un pote essayant de le reproduire. Si vous ne connaissez vraiment pas, 2019 est l’année d’y remédier. Autant le faire en dansant. Début juillet le festival Hello Birds vous offre tous les outils nécessaires : musique, mer, baignade, le tout sous un ciel normand qui ne résistera certainement pas au début de l’été. Cette année au programme : Pépite, Claire Laffut, Zaltan, Glitter, Tristan Roma ou IKB. Ah, un petit détail important : les concerts d’Hello Birds sont GRATUITS.

Peacock Society, du 5 au 7 juillet, Paris

Au rythme du Peacock Festival, les grands noms de la house, de l’electro, et de la techno internationale feront résonner leurs basses depuis le Parc Floral pour une septième édition. À la lisière de Paris, les sonorités ondulatoires de l’événement font maintenant référence en Europe. Défricheur de talents mais pas seulement, ce festival en perpétuel renouvellement annonce une scène électronique immanquable, où vous retrouverez donc Modeselektor, Honey Dijon, Oktober Lieber, Len Faki ou encore Jon Hopkins du 5 au 7 juillet dans l’impressionnant warehouse du jardin botanique.

Garage MU Festival, du 11 au 14 juillet, Paris

Pas besoin d’aller trop loin pour profiter d’une croisière. Le Garage MU Festival est là pour vous. Comme à chaque édition, il propose depuis le Bassin de la Villette une croisière sonore, une dérive sonique de deux heures sur les flots du canal pour arriver à la Station, au cœur de l’événement, où se rejoindront pendant trois jours les plus grosses têtes brulées de tout un tas de scènes musicales. De la Russie à l’Egypte, du Canada au Japon en passant par la Belgique, la programmation de Garage MU (du nom de la petite salle de concert du Collectif MU, ouvert à la Goutte d’Or en 2012) va chercher le meilleur aux quatre coins du monde : Flamingods, Metz, Bo Ningen, YTPO, La Récré, Panstarrs, Elzo et bien d’autres, pour un line-up qui explore tout ce que le rock a encore de très beau à offrir.

Afropunk Paris, 13 & 14 juillet, Boulogne-Billancourt

Cultures afros, musiques noires, DIY punk : l’Afropunk festival est un point de ralliement, la célébration d’une influence culturelle encore trop souvent sous-estimée. Né à Brooklyn en 2005, l’Afropunk s’exporte à Paris pour une cinquième édition, qui met un point d’honneur à l’hétérogénéité des genres. Si l’on peut regretter que les artistes francophones soient peu représentés, on y sera tout de même pour danser au rythme de l’inclassable Solange, avec l’indémodable Raphael Saadiq, la seule et unique Janelle Monáe, les irrésistibles jumelles d’Ibeyi, la folie d’IAMDDB ou le flow des rapeuses Little Simz et Rico Nasty. Habituellement tenu à la Villette, l’Afropunk se tiendra cette année à La Seine Musicale de Boulogne, sur l’île Seguin.

Midi Festival, du 25 au 28 juillet, Hyères

Comme chaque année au sein de la Villa Noailles de Hyères, un festival en chasse un autre. Après celui dédié à la mode et la photographie il y a quelques semaines, dont nous faisions encore l’écho cette année, c’est au tour de la musique d’y prendre ses quartiers avec le Midi Festival. Au cœur de de l’été, entre les 25 et 28 juillet et entre la Villa Noailles, le site archéologique d’Olbia, MIDI Night sur la route des Marais et la Fondation Carmignac à Porquerolles, se succèderont des artistes aux univers multiples, sous un soleil qu’on espère frappant. Au programme : le groupe de rock qui secoue la nouvelle scène anglaise, Black Midi, le suisse le plus romantique Muddy Monk de France, la soul de la belge de WWWater ou le spleen pop du duo Ex-Ile, dont nous vous parlions il y a peu.

Baleapop, du 14 au 18 août, Saint-Jean-de-Luz

« C’est la fin. Baleapop ne s’est pas fait virer, n’est pas ruiné. On ne s’est pas engueulé, nous ne sommes pas fatigués. Tout va bien. C’est juste que… c’est juste que c’est le moment. Ce qui est beau et magique doit finir un jour, même à Saint-Jean-de-Luz ». Voilà ce que l’on peut lire sur la page de l’event du Baleapop. Vous l’aurez compris, cette 10ème édition sera la dernière. Tous ceux qui s'y sont essayés s'accordent sur une chose : ce festival à quelque chose d'unique. Le cadre, l'organisation à taille humaine, la sélection musicale ultra-pointue... Cette année, pour fêter cette dernière et partir en fanfare : ANI, Belec, Connan Mockasin, Epsilove, Etienne Jaumet, Fils de Jacob, Jita Sensation, Petit Fantôme, Sheitan Brothers, The Pilotwings ou encore Young Marco & Zaltan.

Château Sonic, du 15 au 18 août, Brenthonne

Les festivals d’été sont l’occasion de mêler ses besoins de mélomanes à ses envies de voyage ; découvrir de nouvelles portions géographiques. En vrai, on est rarement mieux que loin de chez soi, surtout quand l’endroit lointain en question est un beau château, posé dans la verdure de Haute-Savoie. Pour la quatrième année, le festival Château Sonic pose valises et soundsystem au Château d’Avully pour faire la fête avec vous et ensorceler la mi-août. Le « micro-festival », éco-responsable, idéaliste et bienveillant est un petit coin de paradis, où vous allez vivre autrement pendant quelques jours. Le line-up n’a pas encore été dévoilé, mais il suffit de jeter un œil au résumé vidéo de l’an dernier pour saisir l’ambiance.

Roscella Bay, du 20 au 22 septembre, La Rochelle

On a tous ce collègue qui se croit plus intelligent de tout le monde parce qu’il part en vacances en septembre, après la tempête. Figurez-vous qu’il n’a pas tort. Ou comment s’esquiver fin septembre, quand le souffle du rush nous caresse le cou. Et puis, pas besoin d’aller très loin. À La Rochelle, ça marche, surtout si c’est pour la 5ème édition du Roscella Bay. Le line-up du festival n’a pas encore été lâché, mais pour info, l’an dernier étaient notamment invités l’incroyable rappeur belge Isha, Amp Fiddler, Joahn Papaconstantino, Mad Rey, Saint DX, Puzupuzu, et les Suisses les plus talentueux et énervés Di-Meh, Slimka et Makala.

Pitchfork Festival, du 31 octobre au 2 novembre, Paris

Nous ne connaissons pas encore le line-up du Pitchfork festival cette année, mais si la programmation de ce rendez-vous, dernière chance de profiter des agréables exhalaisons estivales, est à la hauteur des artistes qui ont foulé la scène de la Grande Halle de la Villette l’an dernier, vous ne serez clairement pas déçus. D’autant que Pitchfork semble dominer aussi bien la critique musicale online que la rive droite parisienne, pendant quelques nuits du moins, durant lesquelles Blood Orange côtoyait Peggy Gou et Kaytranada en 2018. Rendez-vous dans quelques semaines, pour découvrir cette nouvelle édition que chacun attend avec impatience.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram, Twitter et Flipboard.

Tagged:
guide
Features
Festival
Feature
été
2019