Photographie Diego Villarreal Vagujhelyi

Haltères, objets homo érotiques photographiés

Les haltères de Diego Villarreal Vagujhelyi montrent l'intimité que cet objet entretient avec notre corps et nos désirs.

par Tom George
|
01 Juin 2022, 11:20am

Photographie Diego Villarreal Vagujhelyi

L'haltère est un objet avec lequel nous entretenons souvent une relation amour-haine. Beaucoup d'entre nous en ont un pour la frime, peut-être dans notre chambre à coucher, à la fois objet performatif et symbole pour montrer que l’on prend soin de soi. Et puis, nous ne l'utilisons pas pendant un certain temps et il reste là, à nous regarder, à nous juger. Parfois même, il nous fait sentir moins bien dans notre peau rien que par sa présence.

En même temps, il y a une énergie étrangement sexuelle autour de cet objet. Pensez-y : La chanson "Physical" d'Olivia Newton John (et son remix de Dua Lipa) ou la photographie queer des années 1980 avec des hommes vêtus de crop tops, de jock straps et de shorts courts, un haltère porté par leurs bras tous transpirants. L'impact de cette barre de métal lestée sur l'image que nous avons de nous-mêmes et des autres est à la fois puissant et tendu.

naked man holding a dumbbell while on the phone.

"Pour moi, les haltères et objets équivalents représentent un engagement et une discipline subliminale", explique l'artiste, photographe et mannequin Diego Villarreal Vagujhelyi, qui a commencé ces trois pratiques sous les encouragements de sa mère lorsqu'il était enfant. "Un accord tacite se forme dès le jour où vous commencez à utiliser [les poids] et c'est pourquoi je les trouve fascinants."

Diego présente en ce moment à SIZED:INDUSTRIALISM, dans le West Village à New York, sa première œuvre d'art en 3D, un ensemble d'haltères en acier inoxydable de qualité 304, pesant chacun 9 kilos. Mais, et c’est le caractère exceptionnel du projet, les haltères ont été sculptés pour s'adapter parfaitement à la main humaine, presque comme un gant. Le projet s'intitule "Vagujhelyi", le nom de famille de sa mère et un hommage à son soutien depuis tant d’années.

man in jeans holding a dumbbell.

"Je voulais créer quelque chose qui soit confortable pour la main et stimulant à tenir. L'ensemble est conçu de manière ergonomique pour s'adapter à la prise naturelle de la main gauche ou de la main droite en fonction. Je voulais également créer un bel objet qui puisse être intégré à votre espace tout en évoquant un sentiment d'authenticité", explique Diego. Les haltères de Diego ont quelque chose de sensuel. À la différence d'un haltère ordinaire, où la paume de votre main se moule instantanément autour de la poignée, celui de Diego a été façonné pour vous. L'haltère n'a pas l'air d'être un professeur de sport agressif qui vous pousse dans vos derniers retranchements, mais plutôt un gentil coach qui peut entretenir une relation plus intime et chaleureuse avec vous. 

Pour accompagner les sculptures, Diego a créé une série de photographies en noir et blanc qui jouent sur l'esthétique des années 1980. Photographiés à l'aide d'une pellicule pour leur donner un certain effet, les appartements vides de son immeuble à New York constituent la toile de fond parfaite pour la "sensation nostalgique et habitée" qu'il voulait donner à ses images. Comme dans les publicités pour sous-vêtements et les vidéos de fitness de l'époque, les haltères sont dans les mains de sportifs nus qui serrent leurs fesses tout en téléphonant ou en grimpant à une échelle. Dans certains cas, ils couvrent parfaitement les parties génitales, dans d'autres moins, tandis que dans quelques clichés, ils se prélassent sur le lit, enfoncés dans le matelas comme deux amants.

man in underwear and a vest sitting on the floor with dumbbells.

Dans toutes les photographies, les haltères sont au centre de l'attention, non seulement de l'objectif, mais aussi de la vie des sujets, et on a l'impression que chaque haltère a un passé, que sa poignée est modelée par les ambitions et les désirs de ceux qui la manient. "Je voulais que les haltères aient l'air d'avoir déjà eu une vie, comme s'il s'agissait de quelque chose de familier qui a toujours été là", explique Diego.

La connotation sexy manifeste des photos correspond à la sensualité des haltères eux-mêmes et c'est ce qu'Alexander May, le directeur artistique de SIZED, a le plus apprécié dans le travail de Diego. "J'ai été initialement attiré par les haltères Vagujhelyi en raison de leur support frappant", dit-il. "L'haltère est un objet de base pour la plupart des gens, surtout pendant et après la pandémie. La façon dont il a fétichisé l'objet avec son choix de matériaux et de finitions, je les trouve irrésistibles. Plus d'objets dans notre vie devraient être fétichisés de cette façon." 

dumbbells on a bed

"Il s'agit plutôt de bien-être et de réaliser ses objectifs persos", explique le photographe. "Indépendamment de ce à quoi vous avez envie de ressembler, je crois que tout le monde peut s'améliorer d’une manière ou d’une autre. En même temps, c'est une sensation très excitante que de se transformer physiquement et mentalement." Diego dit qu'il travaille déjà à la création d'autres objets qui "encouragent les autres, que ce soit par le biais du fitness ou d'autres aspects du bien-être, mais toujours en relation avec mon parcours personnel."

Man in underwear kneeling next to dumbbells.

Qu'il s'agisse d'atteindre notre niveau rêvé de forme physique ou bien d'alimenter nos fantasmes sexuels, l'haltère entretient une relation intime et personnelle avec le corps, ce que les pièces d'acier et la série de photos de Diego mettent bien en évidence. Cependant, si l'intention de Diego était davantage axée sur le bien-être que sur l'excitation, pourquoi les photos sont-elles si sexy ? "J'imagine que les poids sont utilisés dans un cadre plus intime et, d'après ma propre expérience, je pense qu'il est préférable de s'entraîner avec le moins de vêtements possible." Il a bien raison. 

naked man on a ladder holding a dumbbell.
naked man holding a dumbbell
Man with underwear pulled down lying on floor next to dumbbells.
naked man with denim shorts pulled down with dumbbell.
naked man kneeling with a dumbbell in hand.
naked man on a ladder holding a dumbbell.
man wearing a thong holding dumbbells.
man in black jeans holding dumbbells.
Dumbbells on the floor next to broken glass.

Suivez i-D sur Instagram et TikTok pour plus de photos.

Crédits


Photography Diego Villarreal Vagujhelyi.