Coronavirus : comment s'occupe la jeunesse chinoise en quarantaine ?

Des cours de cuisine aux séances de travail dans des studios de fortune, la jeune scène créative chinoise explique comment elle s'occupe, bloquée à la maison.

par Amber Akilla
|
09 Mars 2020, 5:03pm

Alors que le monde continue plus que jamais de se débattre avec la crise du coronavirus, la population chinoise fait face à ses retombées depuis de nombreuses semaines déjà. Depuis l'apparition de l'épidémie, les principales villes du pays sont en quarantaine, avec une forte restriction, voire une interdiction, des déplacements et des rassemblements, de nombreuses fermetures d'entreprises et des obligations de télétravail.

Partout en Chine, des millions et millions de personnes ne sont pas malades, mais leurs plans ont été bouleversés par cette quarantaine, qu'elle soit dictée par l'État ou auto-imposée. La scène créative, qui voit ses membres travailler souvent de manière indépendante, est également pénalisée. Désormais, avec encore moins de structures et de débouchés qu'habituellement, comment ses acteurs passent-ils leur temps ? Nous avons parlé avec quelques créateurs basés en Chine afin qu'ils nous expliquent comment ils font face à la crise et comment ils tuent le temps.

1583376593070-Warmchainss

Lucy Kwok alias Warmchainss , DJ et organisatrice de soirées, Shenzhen

Comment passes-tu cette période de quarantaine ?
Une première étape fut quand j'étais à Hong Kong et que je me soupçonnais d'être contaminée, donc je n'avais plus aucun programme préétabli. Dans un deuxième temps, quand je suis rentrée à Shenzhen, je suis allée dans un AirBnB afin de protéger ma famille, et j'en suis restée à l'écart pendant huit jours, ce qui m'ennuyait tellement que je ne voulais même plus regarder la télévision ou faire quoi que ce soit. Je me couchais tard et me levais tard, et la seule chose que je pouvais me cuisiner étaient les nouilles "cuisson minute" que j'ai achetées en bas de chez moi avant de m'isoler. Par la suite, je me suis mise parfois à boire toute seule et à faire du karaoké sur mon téléphone. Je lisais un livre et j'essayais de penser à quelque chose de positif, pour m'empêcher de devenir folle. Dans un troisième temps, après quinze jours d'isolement, je suis finalement rentrée chez moi, j'ai cuisiné en famille et j'ai récupéré mon ordinateur portable. Je me levais tous les jours vers 9h-10h, regardais des films, déjeunais et je recommençais à produire de la musique. L'après-midi, je montais au parc pour profiter du soleil, quand personne n'était là. Je pense qu'il fut primordial pour moi d'obtenir une dose de dopamine et de vitamine D, qui m'a beaucoup aidée pour ma santé mentale.

Qu'as-tu appris de cette expérience inattendue ?
Je venais de terminer une sorte de mini-tour en Chine avant de partir à Hong Kong pour mes vacances. J'allais dans un club différent presque chaque week-end, donc mon état mental et physique était en morceaux. L'épidémie m'a rendu mélancolique mais j'étais également soulagée d'avoir cette opportunité de récupérer. Cette épidémie m'a permis, ainsi qu'à de nombreuses personnes, de comprendre véritablement le sens d'un mot chinois, «chérir» (珍惜 zhēnxī), chérir la vie en tant que présent et dans le temps présent.

Quelle sera la première chose que tu feras lorsque cette période de quarantaine sera terminée?
Rejoindre mon nouveau boulot dès que possible [rires].

1583376656707-Enkako

ENKAKO , photographe, Shanghai

Comment le coronavirus a-t-il affecté ta vie et ton travail?
C'est très simple : la moitié de mon travail et de mes voyages de l'année ont été purement et simplement annulés.

Comment passes-tu cette période de quarantaine?
Presque tous les trois jours, j'ai une conférence téléphonique avec mes collègues. Bien qu'il n'y ait pas de séances photo ou vidéo programmées, nous réfléchissons à des idées et essayons de proposer des projets pour l'avenir. Chaque jour, j'étudie et j'apprends la cuisine. Chaque semaine, j'invite mes amis à venir déguster les petits plats que j'ai appris à cuisiner.

Qu'as-tu appris de cette expérience inattendue ?

Désormais, j'apprends à utiliser correctement cette pièce qu'est ma cuisine [rires]. Après avoir mangé des plats à emporter ou en livraisons pendant plusieurs années, je n'avais jamais vraiment envisagé l'idée de cuisiner pour moi-même, pour enrichir mon cadre de vie. Ce n'est pas aussi problématique ou ennuyant que je ne le croyais. Même après l'épidémie, je continuerai à cuisiner.

Vous pouvez faire bon usage de ce temps pour apprendre les compétences que vous avez toujours voulu apprendre. De cette façon, vous serez comme tout neuf après la fin de l'épidémie et vous pourrez avoir une vie meilleure. Les gens qui crient qu'ils s'ennuient à la maison ne seront jamais intéressants. Essayez de surmonter la solitude et vous deviendrez plus fort.

Quelle sera la première chose que tu feras lorsque ta période de quarantaine sera terminée ?
J'aime vraiment travailler et j'ai hâte de me sentir à nouveau occupé ! Je ne songe pas encore aux fêtes et divertissements à venir... surtout quand je continue à dépenser alors qu'il n'y a plus aucune rentrée d'argent.

1583376766871-Ning

Ning , producteur et mannequin, Shanghai

Comment la quarantaine a-t-elle modifié tes plans ?

Je n'avais pas l'intention de rendre visite à mes parents pour le Nouvel An chinois car je leur avais rendu visite quelques jours auparavant, début janvier. J'étais impatient de profiter de la quiétude de Shanghai tandis que la plupart des gens la quittaient pour rentrer dans leur ville natale. Mais maintenant, c'est trop calme. Tous mes boulots de janvier et de février ont été annulés, et pour l'instant je n'ai aucun projet prévu.

Comment vis-tu cette période ?
Tous les jours sont les mêmes: réveil, petit-déjeuner, massage du visage, peinture, cuisine et ménage, peinture, parfois un tour rapide au supermarché, quelques exercices sportifs à la maison, dîner, regarder la télévision en faisant un massage corporel, puis enfin dormir.

Qu'as-tu appris de cette expérience inattendue ?
Je me porte tellement mieux sans manger dehors, car j'utilise moins d'huile et de sel pour cuisiner et surtout je fais bouillir et cuire à la vapeur tous mes aliments. J'ai lu beaucoup de choses sur la psychologie et j'ai laissé tomber beaucoup de désirs, de peurs et de préoccupations qui m'empêchaient d'être réellement moi-même. J'ai essayé de terminer un portrait de mon amoureux, mais le résultat ne me convient pas encore. J'ai réalisé une statue de mon pénis, ça a été amusant de repenser ainsi ma sexualité. Et j'ai créé les avatars de mon meilleur ami et de mon mec dans les Sims afin que nous puissions passer du temps et avoir vraiment une vie... et il me faut beaucoup d'argent pour avoir une vie convenable dans les Sims.

Quelle sera la première chose que tu feras lorsque ta période de quarantaine sera terminée ?
Quand on nous permettra de sortir, je voudrai de la nourriture mexicaine. Et quand tout sera enfin fini, j'aurai besoin de très bon sexe.

1583376897928-victoria

Victoria Jin , directrice artistique, Shenzen

Comment le coronavirus a-t-il affecté ta vie et ton travail ?
Cela a énormément affecté ma vie : cette période d'isolement et de prudence intense a mis beaucoup de choses en perspective.

Comment vis-tu la période de quarantaine?
J'ai travaillé de chez moi jusqu'à il y a une semaine encore. Maintenant que nous sommes de retour au bureau, je porte un masque 10 heures par jour. Inutile de dire que c'est une expérience suffocante. Quand je rentre à la maison, je prends une douche immédiatement, je lave immédiatement tous mes vêtements, puis je prépare le dîner. Je n'avais pas dû cuisiner depuis 2016. Après le dîner, je regarde des films romantiques tout en dessinant ou en réalisant des collages.

Qu'as-tu appris de cette expérience si inattendue ?
Au cours des dernières semaines, j'ai pu prendre conscience des pouvoirs incroyables de Youtube pour transformer n'importe qui en Masterchef. Et puis j'ai pu observer que les gens plus courageux sont ceux qui embrassent cet état officiel d'incertitude avec une dose d'humour.

Mais j'ai aussi été profondément déçue. J'ai réalisé que le monde n'a pas changé depuis mon enfance. Lorsque que je me réveillais tous les jours, ne sachant pas si un enfant allait m'appeler "Ching Chang Chong la petite Chinoise" sur le Strassenbahn autrichien comme ce fut le cas un matin [Victoria a grandi à Vienne]. Ce genre de peur de la discrimination n'est pas quelque chose que j'aurais attendu de notre monde 20 ans plus tard. Et cela me brise le cœur que des Chinois puissent subir cela à nouveau à l'étranger.

Quelle fut la première chose que tu as faite à la fin de ta période de quarantaine?
Je suis retourné directement au travail. La vie continue.

1583377096734-kristen

Kristen Ng alias Kaishandao, musicien, promoteur et booker, Chengdu

Comment le coronavirus a-t-il affecté ta vie et ton travail?
La scène musicale live est au point mort. Les lieux sont fermés depuis le Nouvel An lunaire et tous les événements ont été reportés ou annulés à travers le pays. Nous ne savons pas quand les choses recommenceront à bouger, donc beaucoup de plans sont en suspens en ce moment.

Comment as-tu vécu la période de quarantaine?
Il faut beaucoup d'autodiscipline pour maintenir tout type de routine, car il n'y a nulle part où aller et rien à faire. Mon horloge biologique est totalement déréglée, ce qui est lié au fait d'être tout le temps confiné - un jour, je suis debout à 5 heures du matin pour faire des arrangements en studio et je me couche très tard. Un autre jour, me voilà à midi au marché pour acheter des légumes. C'est une distorsion du temps perçu.

Qu'as-tu appris de cette expérience inattendue ?
J'oscille entre deux états : travailler activement sur des projets et être un paresseux absolu. J'ai appris à enregistrer du matériel sur DAW. Ma cuisine s'est beaucoup améliorée et je suis devenu un obsédé de cette chaîne de cuisine . Je lis beaucoup de fiction, je viens de lire Lonely Asian Woman de Sharon Lam et je viens de commencer La Peste d'Albert Camus, ce qui est plutôt à propos.

Quelle sera la première chose que tu feras lorsque ta période de quarantaine sera terminée?
Déguster une fondue chinoise et aller danser.

Quelque chose à ajouter ?
Force à Wuhan et à tous les personnels médicaux dans la lutte contre l'épidémie !

1583376997693-cheyuan

Cheyuan , designer et styliste, Shanghai

Comment le coronavirus a-t-il affecté ta vie et ton travail?
Beaucoup de tournages que j'avais programmés avec des modèles pour ma marque et plein d'autres projets ont été reportés ou annulés. J'ai encore d'autres projets prévus pour 2020, donc je me concentre sur leur planification et sur la conception de ma collection.

Comment as-tu la période de quarantaine?
J'avais prévu une sortie printemps / été qui pourrait devoir être repoussée à l'automne / hiver. Je communique quotidiennement avec les fournisseurs et les commerciaux pour ajuster la stratégie. Afin de rattraper le retard, la meilleure méthode est de s'adapter aux circonstances en temps réel.

Qu'as-tu appris de cette période exceptionnelle et inattendue ?
J'ai organisé le premier événement en pop-up store de ma marque à Taipei. J'ai beaucoup appris sur la distribution des marques. J'ai également essayé de me maintenir en forme entre travail et repos.

Quelle sera la première chose que tu feras lorsque ta période de quarantaine sera terminée?
Prendre de nouvelles photos et vidéos. Rattraper le temps perdu pour le prochain trimestre. Trouver de nouvelles inspirations et planifier des voyages d'affaires.

1583377361156-shiyi

Shiyi Xiang , productrice de musique, Wuhan et Chengdu

Comment le coronavirus a-t-il affecté ta vie et ton travail?
J'ai quitté Wuhan la veille de la fermeture de la ville, et j'avais l'intention de passer la Fête du Printemps avec mes parents à Chengdu pendant une semaine, car il n'est pas pratique de travailler sa musique chez ses parents. J'ai été surveillée de très près par mon entourage durant les deux premières semaines à Chengdu, après mon arrivée en provenance de Wuhan.

Comment as-tu vécu au quotidien la période de quarantaine?
Mon quotidien était de lire en permanence les informations. Cela faisait un moment que je ne m'étais pas plongée dans l'actualité comme ça. Et j'ai recommencé à faire de la musique et à regarder des séries télévisées. J'ai passé beaucoup de temps sur les différentes plateformes de livestreaming. J'ai pensé qu'il était important de tout faire pour m'empêcher de devenir trop émotive. Ce fut aussi une bonne occasion de passer du temps avec ma famille.

Quelle sera la première chose que tu feras lorsque ta période de quarantaine sera terminée?
Je veux retourner immédiatement à Wuhan et récupérer mon chat qui est chez mon ami... je suis sûre qu'il ne saura même plus qui je suis d'ici là.

1583377426269-Chengxi

Chengxi Tian , consultant en créativité, Shanghai

Comment le coronavirus a-t-il affecté ta vie et ton travail ?
Le coronavirus a en fait rapproché toute la famille. Nous avons tous diné chez mes grands-parents tous les jours pendant une semaine. Ils ne se souciaient pas de faire longs trajets car ils avaient une bonne raison de sortir de la maison. Mon activité professionnelle, en revanche, en a pris un grand coup. En tant que freelance, je n'ai guère de stabilité, donc apprendre que deux de mes projets étaient suspendus fut très dur à encaisser.

Qu'as-tu appris de toute cette période ?
Ce fut révélateur des différences de traitement médiatique entre l'Orient et l'Occident. Il est si important de recueillir des informations auprès de diverses sources et de se renseigner sur les faits avant de se forger une opinion. Vivre en Chine pendant le Coronavirus m'a aidé à voir et à ressentir les atouts d'une culture centrée sur le collectif. Bien que nous ne soyons pas obligés de nous mettre en quarantaine à Shanghai, tout le monde fait de petits sacrifices pour aider à mettre fin aussi rapidement que possible à cette période difficile . Sur le plan de mon évolution personnelle, j'ai découvert ce que signifie vraiment ralentir et vivre au présent. Vivre dans une ville au rythme si effréné m'empêche souvent de me concentrer sur ma santé mentale.

Quelle sera la première chose que tu feras lorsque la période de quarantaine sera terminée?
Je veux voir mes amis, les embrasser et leur dire combien je suis reconnaissant de les avoir.

Cet article a été publié sur i-D UK.

Tagged:
Chengdu
Shanghai
Chine
Coronavirus
Wuhan
Shenzen
i-D Asia