le festival de hyères et i-D s'associent pour fêter la jeune création

Plus que deux semaines avant le début des festivités !

par Micha Barban Dangerfield
|
07 Avril 2016, 5:10pm

Chaque année à Hyères, le Festival International de la Mode et de la Photographie prend ses quartiers sur un fond azur, entre les arbres en fleur et les murs blancs de la villa Noailles. Un cadre idyllique et un rendez-vous presque immanquable, où se croisent les microcosmes de la mode et de la photo pour fêter, ensemble, l'avènement de leurs nouveaux talents.

Il y a quelque chose de particulièrement bienveillant et doux au festival d'Hyères. Une piété qui s'échange entre différentes générations, entre ceux qui passent la main et les autres, qui assurent la relève des anciens. Cette année, le jury de mode sera présidé par un jeune-ancien, celui dont la vision futuriste avait été sacrée par le festival il y a 10 ans maintenant, j'ai nommé Julien Dossena, directeur artistique de Paco Rabanne. Près de son regard doux et aiguisé se posera celui de William Klein qui, de son côté, inaugurera la nouvelle garde de la photographie. Deux jurys qui promettent de décloisonner les disciplines et de laisser flotter un vent révolutionnaire au-dessus de la villa. Dossena serra accompagné des grands noms de la mode comme Pierre Hardy ou Andreas Hoyer mais aussi de la journaliste Nicole Phelps, Tomoko Ogura, la créatrice Charlotte Chesnais, le réalisateur Romain Gavras ou le producteur Surkin. L'immortel William Klein lui, s'entourera de Clare Strand, Jean-Paul Goude, Jean-Michel Bertin et de ceux qui célèbrent continuellement la jeune création avec la curatrice Susan Bright le galeriste Christopher Littlewood ou encore Chantal Webber. Bref, une armée de sages rassemblés pour consacrer ceux qui ont tout pour devenir des grands, à leur tour.

Comme Jean-Pierre Blanc, fondateur et président du festival aime rappeler : plus qu'un prix, Hyères est un festival. Une série d'expositions, de conférences, de concerts rythmeront les 5 jours au soleil (enfin, on l'espère). Là-bas, tout le monde met la main à la pâte (en plus des candidats, bien évidemment) et tente à sa façon de s'exprimer dans tous les petits coins de la villa. Une expo sur les éphémères de la mode (tous ces lookbooks qu'on créer toutes les saisons, trop souvent oubliés), une expo Paco Rabanne et William Klein, des performances (le musicien Jackson, I could never be a dancer), des conférences lors des Rencontres Internationales du Textile et de la Mode, de la musique et des concerts avec Stage of the Art et Converse, etc. Cette 31ème édition sera également l'occasion de rappeler la présence de Chanel, soutien majeur du festival depuis l'année dernière. Annelie Schubert, lauréate 2015, présentera sa collection réalisée grâce à sa dotation Chanel, dans le cadre de ses Métiers d'Art - aussi présents sur place, Lemarié et Lesage continueront leurs ateliers entamés l'année dernière. 

Voilà 31 ans que la Villa Noailles veille sur le futur de la création avec la plus grande prévenance et tolérance qu'il soit. Plus qu'un simple prix, le festival prend le temps de sanctifier les nouveaux visages de la mode et de la photo, d'insuffler une liberté créatrice et respectueuse de son passé aux nouvelles générations d'artistes. Une bienveillance que le magazine i-D s'est toujours donnée pour mot d'ordre, le regard - paisible - planté vers l'horizon. Il y a quelques années déjà, Terry Jones, le papa punk et doux d'i-D, plusieurs fois membre du jury du festival, avait lui aussi compris que la mode et la création ne se passaient pas seulement sur papier glacé. Nous sommes donc très fiers d'annoncer notre partenariat avec le Festival International de la Mode et de la Photographie d'Hyères qui, tout comme i-D, n'a cessé de célébrer la jeunesse, la mode, la fête et la créativité depuis plus de 30 ans. 

http://www.villanoailles-hyeres.com/fimph2016/

Credits


Texte : Micha Barban-Dangerfield
Photographie : Olivier Amsellem

Tagged:
i-D Magazine
Photographie
Mode
William Klein
jeune création
julien dossena
festival de mode et de photographie de hyeres