sottoh, la toute nouvelle recrue de la house française

Le jeune producteur français livre à i-D son nouveau et tout premier clip en exclusivité. Entrez dans le club.

par i-D Staff
|
27 Octobre 2016, 12:00pm

Derrière le nom Sottoh se cache Hadrien, producteur français de 24 ans qui compose depuis sa banlieue natale, Champigny sur Marne. Nous l'avions rencontré entouré de la bande, Boukan Records, pour discuter de l'arrivée du grime en France, de culture clubbing et de révolution. Un entretien hyper inspirant qui montrait, une fois de plus, que les nouvelles générations sont prêtes à sauver le monde, en répandant beaucoup d'amour et de "good vibes", comme ils nous confiaient. Un programme ambitieux qui paraît pourtant si simple dans leur bouche. Évident même. Aujourd'hui, alors qu'il fignole son premier EP, Sottoh livre en exclusivité à i-D son tout premier clip, All Right.

Musicalement, on retrouve les premiers amours soniques de Sottoh, par déconstruction, une aura soul et jazz - celle qui a mené le jeune producteur à prêter allégeance à la house. « Je suis un grand amoureux de soul et de jazz et je dirais que la house est la musique de club qui s'en approche le plus. Au niveau de mes inspirations j'aime autant des artistes comme Delano Smith, Aaron Carl , Demarkus Lewis, Patrice Scott, que des artistes plus récents comme Dj Haus, Innershades ou encore Octo Cota. Ce qui me passionne c'est de créer des rythmes assez saccadés, soutenus et les coupler avec des pads et des accords très profonds, presque spatiaux. » L'héritage hip-hop de sa génération s'y impose également en filigrane. Lorsque Sottoh cite ses héros musicaux, il place en haut de son panthéon perso des groupes comme les Neptunes à qui l'on doit en partie une vision transgenre de la musique. « Le duo Neptunes a complètement joué sur mon envie de me lancer dans la musique. Leurs prods m'ont toujours fasciné, leurs bridges, leurs accords jazzy aussi m'ont beaucoup influencé et je pense que c'est aussi pour ça que j'ai accroché avec la house. Leurs couleurs musicales s'en rapprochent beaucoup je trouve. »

La vidéo a été réalisée par Réda Ait pour laquelle il a embarqué les cool kids du moment dans les sous-sols de la Machine du Moulin Rouge. Les membres de Boukan Records, le danseur Ablaye Diop que l'on retrouvait l'année dernière dans notre vidéo Go Zones… Tous ont répondu présents. Ensemble, ils bougent sans perdre souffle tandis que Sottoh mène la transe. « L'idée était que chacun vienne comme il est et qu'on s'amuse comme on sait le faire en soirée. Tous mes potes étaient là et ont dit oui direct. Ça m'a fait hyper plaisir de voir tout le monde ce jour-là » nous a-t-il confié. Son premier EP sortira très prochainement sur Boukan Records (bien sûr). Comme d'habitude, on n'a pas pu s'empêcher de lui demander ce qu'il écoute en boucle en ce moment. « Bon j'avoue, en ce moment j'écoute l'album de Solange non-stop », a-t-il répondu un peu gêné. Pas de problème, nous on adore les plaisirs coupables assumés.

Credits


Photo : Raffael Cariou

Tagged:
Clip!
boukan records
sottoh
exclu
all right