7 acteurs, 7 premières fois (à cannes et ailleurs)

Emphase, cristal et smokings : les clichés fusent à l’évocation du festival de Cannes. C’est pourtant loin de son ébullition qu’i-D a rencontré 7 jeunes acteurs, lucides et calmes face à un faste que certains découvraient pour la première fois...

|
juil. 10 2017, 10:35am
Noée porte un manteau Blumarine

Noée Abita, 18 ans (Ava, Léa Mysius)

Ta première fois à Cannes Ça s'est super bien passé, j'étais avec des gens avec qui je suis en totale confiance. Mais c'était assez éprouvant et les gens qu'on a rencontrés étaient parfois un peu... too much ! Ton premier rôle C'est l'histoire d'Ava, une petite fille de 13 ans qui devient aveugle à l'âge adulte. Elle est assez butée, très fermée, très méfiante, mais finit par s'ouvrir peu à peu au monde. Ta première fois sur scène C'était en 6ème, j'étais en classe théâtre. On faisait un spectacle de fin d'année où j'étais très déçue de mon rôle, parce que j'étais seulement le narrateur. Je rêvais déjà d'être comédienne mais c'était un rêve d'enfant, j'étais loin d'imaginer qu'un jour il se réaliserait. La première fois que tu as pleuré au cinéma Je pleure pas souvent au cinéma. Je crois que c'était avec Mommy, devant une scène qui n'était pas vraiment censée faire pleurer ! Ta première cigarette Avec ma mère, en troisième. Je lui ai demandé d'essayer, elle s'est dit que de toute façon j'essaierai avec mes copines donc elle a dit oui. Ton premier baiser En maternelle ! Ta première histoire d'amour En primaire ! Ton premier grand amour Maintenant. Ton premier baiser de cinéma Avec Juan sur Ava.

Matthieu porte une chemise Prada et un t-shirt Gap

Matthieu Lucci, 19 ans (L'Atelier, Laurent Cantet)

Ton premier Cannes C'était cette année, pour le film L'Atelier. C'était trop cool, plein de gens, de rencontres et beaucoup beaucoup d'alcool. Ta première fois sur scène J'avais 3 ans, mon frère faisait un défilé avec son école, j'étais déguisé en Zorro et je voulais à tout prix montrer mon costume donc je suis monté sur scène. Ton premier rôle Celui d'Antoine dans L'Atelier. C'est un jeune homme déscolarisé, un peu paumé, qui a des tendances d'extrême-droite. Ton premier baiser de cinéma Pas fait ! Ton premier baiser Je sais plus… Soit j'étais enfant, soit j'étais ivre. Ton premier souvenir de cinéma Le Roi Lion, avec mon frère en cassette. Ton premier rire au cinéma Les Bronzés font du ski, sans hésiter ! Ton premier coup de foudre professionnel Marina Foïs, direct ! Et sinon Marie Cantet, la directrice de casting du film. C'était fou ce casting. J'étais devant mon lycée, je fumais. Il y avait une fille bizarre qui distribuait des tracts pour faire un casting pour un film. Du coup, il fallait envoyer ses coordonnées, je sais pas trop pourquoi je l'ai fait, sûrement parce que des potes le faisaient aussi. Ta première cuite Trop jeune, beaucoup trop jeune. Je devais avoir douze ans. Ta première cigarette À douze ans. Ta première bagarre À la maternelle ! Je suis devenu plus tranquille en grandissant !

Simon porte une veste Vivienne Westwood Anglomania, une chemise Christian Dior et un jean's Levi's Vintage

Simon Thiebaut, 30 ans (Les îles, Yann Gonzales)

Ton premier Cannes On était dans une villa juste à côté, on a vraiment profité de la mer et de la piscine, on est juste allés à Cannes pour le court-métrage. Ton premier rôle C'était un rôle sur mesure, le personnage s'appelait Simon. J'ai pas eu besoin d'en faire des tonnes, il était très proche de moi. Ton premier amour J'ai eu beaucoup de premiers amours mais ils sont restés platoniques jusqu'à ma majorité. La première fois que tu es monté sur scène Ce devait être très tôt puisque j'étais au conservatoire, je faisais de la chorale, du basson et du violoncelle. Je devais avoir 10/12 ans. Ta première fausse note Je suis beaucoup dans la fausse note, aujourd'hui j'en joue mais je ne sais pas comment la première est venue. On se construit d'erreurs donc je pense qu'elles sont importantes. Première cigarette Au lycée, je devais être en seconde. Premier coup de foudre professionnel J'ai fait des études assez longues. Ça m'est arrivé à 23 ans, lorsque j'ai commencé à faire des stages artistiques sur Paris et que j'ai été assistant pour Théo Mercier. Premier album acheté En cassette, c'était les Spice Girls. En disque, No Doubt : très pédé ! Première teinture de sourcil J'ai commencé par les raser en début d'école, à l'âge de vingt ans. Première grande satisfaction Je pense que c'est en ce moment. Avant j'avançais toujours à tâtons, je cherchais toujours à ajouter de nouvelles cordes à mon arc. Je crois que j'en ai pas mal maintenant, il faut juste que je les affine. Mais je ne cherche pas à en choisir une, je n'ai pas de métier fixe et ne compte pas en avoir.

Nahuel porte un top vintage de chez Kiloshop

Nahuel Pérez Biscayart, 31 ans (120 battements par minute, Robin Campillo)

Ton premier Cannes C'était pour un film présenté à la semaine de la Critique en 2008 La sangre brota. Ensuite, pour un court-métrage qui s'appelle Pude ver un puma. La troisième fois, c'était pour un court présenté à la Quinzaine. C'est donc la quatrième fois avec 120 battements par minute. Ton premier rôle Tatuado, un film argentin, l'histoire d'un jeune mec qui n'a pas connu sa mère et qui part en voyage à la recherche de lui-même. Ton premier rôle en français Au fond des bois, le film de Benoît Jacquot. Ta première rencontre avec Robin Campillo Autour d'un café à Belleville. On a parlé de tout et de rien, puis du film. Il m'a raconté l'histoire d'Act-Up, sa participation, son histoire, que je ne connaissais pas. Je trouve qu'on s'isole de plus en plus. C'est beau de voir des corps engagés, qui prennent les rênes d'une lutte aussi importante. C'est un combat qui n'est pas terminé. Ton premier combat J'avais une prof raciste au collège qui désignait les Noirs en les appelant « negro de alma ». J'étais furieux, je suis même allé voir le directeur du collège pour lui en parler. La première fois que tu as ressenti l'injustice Une sortie scolaire pour laquelle un petit groupe d'élèves avait été sélectionné et pas moi. Petit, le fait de me sentir à l'écart, rejeté de quelque chose de collectif m'était insupportable. Pourtant je n'ai pas le sentiment d'appartenir à quoi que ce soit, à une génération par exemple. Je me sens survivant dans tous les sens du terme. Ma vie est étrange, c'est une succession d'accidents. Rien de ce qui m'arrive n'est prémédité.

Juan porte une écharpe Stella McCarteney et un pull Ami

Juan Anou, 16 ans (Ava, Léa Mysius)

Ta première fois à Cannes C'était super. J'ai ouvert les yeux à Cannes, je me suis dit que j'avais une chance de fou. J'étais à la fois dans un rêve et dans un film. Ton premier rôle Le personnage s'appelle Juan, comme moi, même si c'était pas prévu au départ. Il est amoureux d'une fille qui part avec un autre mec. Du coup, comme il est triste, ça part en bagarre, il ne veut plus rentrer chez lui. Parfois Juan me ressemble, c'est un peu moi. Mais dans la vraie vie, je ne suis pas tout à fait comme ça. Je ne suis pas du genre à me battre avec un mec pour une fille. Je suis tombé amoureux d'une fille un jour, elle avait un mec, j'ai tourné la page. Fin de l'histoire. Ton premier casting J'avais jamais pensé faire du cinéma. J'étais devant la télé quand mon cousin est venu me voir. Il m'a dit qu'il y avait un clip à faire. Tous les étés, il y a un mec qui vient et qui fait des clips sur les jeunes des cités. Je pensais que c'était lui qui m'attendait. Sauf qu'en sortant, j'ai vu Léa Mysisus et François et là, elle m'a expliqué que c'était pour son film. Ta première cigarette J'avais dix ans. Ton premier baiser Je devais avoir 14 ans. Ton premier amour Il y a pas longtemps, j'avais 16 ans. Mais c'est déjà fini…

Daphné porte une veste Vivienne Westwood et une boucle d'oreille Hermès

Daphné Patakia, 20 ans (Djam, Tony Gatlfif)

Ton premier Cannes C'était cette année, il y a quelques semaines seulement pour présenter Djam, le film de Tony Gatlif, hors-compétition. Je l'ai vécu comme une fête. Une fête dionysiaque. La première fois que tu t'es vue à l'écran J'ai détesté ça, c'était terrible. J'avais mal au cœur, la tête qui tourne, l'envie de vomir… Et même de sortir de la salle ! J'adore être sur le plateau, en tournage. Tout le processus du film me passionne. Mais si je peux éviter de me voir à l'écran, ça me va aussi. Premier baiser au cinéma J'incarnais une prostituée pour le film grec Thread. Je devais embrasser une amie à moi qui jouait l'autre rôle, celui du garçon. C'était très beau et très fort de partager cet instant d'intimité avec elle. C'était une belle déclaration d'amitié Premier amour Mes premiers amours, oui ! J'étais amoureuse de tous les garçons de la classe. Je trouvais de la beauté en chacun d'eux. Ton premier souvenir lié au cinéma Rosetta, des Frères Dardenne. Je me souviendrai toujours de son dos, de son pull rouge. Le fait qu'on suive cette femme, qu'on se sente si proche d'elle sans jamais la voir, cette sensation de vide… C'était la première fois que je le ressentais à ce point à l'écran. C'était peut-être aussi mes premiers pleurs. Ton premier vœu Je crois que je ne me suis jamais rien souhaitée. C'est grave ?

Sarah-Megan porte un pull Lanvin, des boucles d'oreilles Hermès et Chanel (de gauche à droite)

Sarah-Megan Allouch, 25 ans (Les îles, Yann Gonzalez)

Ton premier Cannes C'était il y a deux semaines. C'est un autre monde, magique. Ça m'a toujours un peu fait rêver même si ça n'a jamais vraiment été un objectif. Ton premier casting C'était pour le film de Mia Hansen Love Un amour de jeunesse. Ça n'a pas fonctionné mais c'est la première fois que j'ai joué et que je me suis rendu compte que j'aimais ça. Ton premier souvenir d'actrice Je me souviens d'un spectacle où j'étais déguisée en dalmatien, on avait préparé ça pendant un an. J'étais tellement contente que mes parents me filment qu'au lieu de faire la chorégraphie avec les autres, je suis restée plantée au milieu de la scène à leur faire coucou pendant dix minutes. Tout le monde dansait autour de moi, au bout d'un moment je m'en suis rendu compte et là j'ai complètement paniqué ! Ton premier souvenir de cinéma Le livre de la jungle. La première fois que tu as pleuré au cinéma Je pleure beaucoup au cinéma. Peut-être Virgin Suicides quand j'étais préa-do. Ton premier baiser C'était assez raté ! Je devais avoir 14 ans, j'étais à une boum et tous les parents nous attendaient dans la cuisine. Nous, on pensait qu'on était isolés des autres sauf qu'on était juste en face de la fenêtre. Bref, tout le monde nous a vu ! Ton premier baiser de cinéma J'ai toujours l'impression que c'est la première fois ! En général, tu arrives à créer un lien avec cette personne et comme tu te détaches des sentiments réels, il finit par y avoir quelque chose de drôle et de joli. Il s'agit de reproduire au cinéma ce que tu trouves agréable dans la vie, du coup je trouve pas ça bizarre. Ton premier vœu concernant ta carrière D'en vivre toute ma vie. Et si je devais le refaire, ce serait toujours le même.

Credits


Photographie : Philippe Jarrigeon
Stylisme : Xenia May Settel
Maquillage : Tiina Rainoven
Coiffure : Ramona Eschbach
Assistants photographe : Corentin Thévenet et Anthony Seklaoui
Assistante stylisme : Ewa Kluczenko
Operateur digital : Florian Massal
Production : Mayli Grouchka