Publicité

des seins et des princesses

Or et boue, bottes en caoutchouc et tiares en diamant : Paris se déshabille et fait son festival.

par Anders Christian Madsen
|
06 Octobre 2015, 3:15pm

La tendance printemps été 2016? Lingerie portée de jour comme de nuit, plastique esthétisé, glamourisé, féminisé. Le vestiaire Coachella ne fait pas partie des hits de la saison (désolé, Vanessa Hudgens) il est pourtant curieux de remarquer l'omniprésence des tentes et de la gadoue pour le défilé Hunter à Londres et celui de Céline à Paris. Lundi soir, dans la ville des lumières, Hedi Slimane a fait scintiller les bottes en caoutchouc - en les accessoirisant avec de superbes tiares - pour sa collection Saint Laurent. C'était le côté "effortless" de la festivalière, qu'on associera toujours à Sienna Miller ou Kate Moss : le fonctionnel rencontre l'esthétisant, la boue, l'or et la princesse des villes patauge dans les flaques. 

Saint Laurent spring/summer 16

Quand on y pense, les défilés de Slimane ne sont pas bien loin de l'ambiance des festivals: bande-son rock'n'roll (coucou Courtney Love) et groupies du premier rang. Le leitmotiv du déshabillé chic a foulé le podium Saint Laurent avec classe et aisance : caraco porté en top le jour, longues robes comme des chemises de nuit, laissant se dévoiler la courbe du sein. Onirique. 

Saint Laurent spring/summer 16

Le thème du festival n'est pas anodin : il correspond à une saison qui s'est beaucoup inspirée du voyage et invite à faire le tour du monde - un vestiaire quelque peu "touriste" qui parlera sans doute à la bourgeoisie parisienne en mal d'exotisme. Les Slovènes adoreraient la collection Sacai. Chitose Abe a posé son empreinte sur les bandanas et t-shirts inspirés des logos des clubs gays new-yorkais ou les imprimés militaires - épaulettes dorées et hussards brodés qui feraient palpiter le coeur de toute fille qui se respecte. Et de tout le public. Trop beau! 

Sacai spring/summer 16

Un conseil : évitez de trainer votre sac Hermès dans la boue. En revanche, vous pouvez admirez le chic avec lequel Nadège Vanhee-Cybulsk i- à la tête de la maison équestre depuis deux saisons - a transformé les fameux carrés Hermès en robes, offrant à ses mannequins la panoplie parfaite pour les festivalières londoniennes qui veulent twister leur accessoire préféré. Janet Jackson, pourtant alitée toute la semaine dernière, était dans les premiers rangs, tout comme Jane Birkin - toujours élégante dans sa paire de converses et son parapluie à la main, ainsi que Kris Jenner, pas frileuse de la jouer cracra au concert de son beau-fils - festival ou pas. 

Hermès spring/summer 16

Sur la même note, Julie de Libran a ouvert le bal de fin de journée chez Sonia Rykiel. Le défilé s'est déroulé dans une atmosphère bleue comme les cocktails tendus à la foule. Une soirée élégante, à l'image de la Maison : robes glamours à sequins, fourrures colorées et tenues champêtres à volants gracieux. L'alliance coquine entre la lingerie chic et l'esprit "campagne à la française". Stella McCartney - figure culte des festivals - n'a pas puisé dans ces références mais a choisi l'autre motif phare de la saison, le luxueux look ghetto-sporty, très West London, un genre dans lequel McCartney excelle. 

Credits


Texte Anders Christian Madsen
photographie défilé Mitchell Sams
photographie backstage Jason Lloyd Evans