Photographie Roni Ahn

on vous présente serena motola, la mannequin, actrice et chanteuse la plus cool du japon

C'est à se demander ce qu'elle ne sait pas faire.

par Frankie Dunn
|
26 Août 2019, 8:45am

Photographie Roni Ahn

Si vous avez déjà posé les pieds au Japon, le visage de Serena Motola vous est sûrement (et bizarrement) familier. C’est simple, il est impossible de naviguer les rues de son Tokyo natal sans tomber, au détour d’une couverture de magazine ou d’une vitrine géante, sur cette mannequin devenue actrice, moitié japonaise, moitié italo-américaine. Cela fait maintenant un moment que nous suivons son inéluctable ascension – la raison pour laquelle nous avions envoyé Petra Collins la shooter pour le superbe Female Gaze Issue d’i-D Japon.

À 20 ans, Serena a déjà quatre ans de carrière en tant que mannequin, et trois en tant qu’actrice – avec un rôle remarqué dans le teen-movie éthéré de Yûka Eda Girls’ Encounter et un autre très attendu dans la comédie My Father, the Bride. Et comme elle n’aime pas faire les choses à moitié, la jeune femme dévoilait cet été ses capacités de chanteuse, avec une reprise de « Ireita Baby », un tube du groupe japonais culte des années 1990, Fishmans. On en vient à se demander ce qu’elle ne sait pas faire, non ?

Serena Motola for i-D by Roni Ahn

Alors quand on a appris que la photographe Roni Ahn collaborait avec le directeur artistique et styliste Nao Koyabu pour capturer Serena entourée du travail de l’artiste tokyoïte Makoto Egashira – dont nous vous avons parlé l’an dernier – il fallait sauter sur l’occasion. Cauchemar pour tous les minimalistes, ce clash des cultures brillamment kitsch s’avère être la toile de fond parfaite pour la superstar en herbe.

Évidemment, on en a profité pour lui poser quelques questions…

Serena Motola for i-D by Roni Ahn

Salut Serena ! Quel est ton souvenir le plus ancien ?
Ma haine du landau.

Où as-tu grandi ?
À Tokyo, une ville au rythme effréné, pour le meilleur et pour le pire.

Tu préfères le mannequinat, la comédie ou la chanson ?
J’ai du mal à me décider. Pour l’instant j’aime faire les trois, donc je fais continuer à faire les trois.

Ton rôle de rêve ?
Jouer une voyante.

Comment était ta scolarité ?
J’étais plus grande que tous les autres, du coup j’étais toujours en dernier quand il fallait s’aligner en ordre de grandeur. J’aurais bien aimé être devant.

Serena Motola for i-D by Roni Ahn

Tu apprends l’anglais… ça se passe comment ?
Assez mal. Il faut que je fasse un peu plus d’efforts.

Ça te fait bizarre de voir ton visage un peu partout ?
Au début ça me gênait beaucoup, mais aujourd’hui je fais exprès de m’asseoir juste en dessous des affiches dans le métro. Personne ne me remarque.

Qu’est-ce qui t’obsèdes en ce moment ?
Apprendre à jouer de la basse. J’ai envie de faire de jouer avec mes potes !

L’astrologie, ça te parle ?
Pas vraiment, non. Je pense qu’il reste encore énormément d’étoiles à découvrir dans l’univers. Et je pense être liée à l’une d’entre-elles.

Serena Motola for i-D by Roni Ahn

De quoi tout le monde parle, en ce moment à Tokyo ?
Je ne sais pas… Avec mes amis, en ce moment on est à fond dans la série Netflix Terrace House. On parle beaucoup de ça.

Quels sont les moments où tu te sens le plus en confiance ?
MAINTENANT ! Quand je marche.

Qu’est-ce qui te rends la plus fière ?
Un jour quand j’avais sept ans, j’ai rattrapé un verre de soda au melon que mon cousin avait fait tomber. Le verre ne s’est pas cassé et je n’en ai pas fait tomber une goutte !

Serena Motola for i-D by Roni Ahn

Quel est le meilleur conseil que l’on t’a donné ?
Je ne l’ai pas encore reçu.

Qu’est-ce que tu as de prévu pour la fin de l’année ?
J’aimerais visiter un pays où je ne suis encore jamais allée.

Pour finir, tu te vois où dans dix ans ?
Avec mes amis, à voyager partout dans le monde.

Serena Motola for i-D by Roni Ahn

Crédits


Photographe Roni Ahn
Direction artistique et stylisme Nao Koyabu avec Lamp Harajuku, Gigina et curios
Maquillage Yuka Hirata
Coiffure Eiji Sato

Cet article a été initialement publié dans i-D UK.

Tagged:
tokyo
Japón
Musique
Mannequin
Mode
actrice
Serena Motola