Courtesy of Loewe

La drag-queen Divine est la nouvelle muse de Loewe

Pour sa dernière collection capsule, Jonathan Anderson s’inspire de l’artiste Divine.

par Julie Le Minor
|
23 Juin 2020, 1:00pm

Courtesy of Loewe

Né Harris Glenn Milstead, c’est sous le nom de scène Divine que le transformiste américain est devenu une star de cinéma dans les années 70 et 80. La dernière collection Loewe Divine Unproduced Collection a voulu rendre hommage au héros des films de John Waters, de Pink Flamingo à Hairspray, à travers une série de tenues aux emblèmes de la figure pop aussi à l’aise à l’écran que sur les scènes disco.

“Plus grand que nature”, voilà comment Jonathan Anderson, directeur artistique de Loewe, décrit la nouvelle muse de sa collection. “Il l’était dans tous les sens : en tant qu’homme, interprète, personnalité et corps”. Figure avant-garde et trash, Divine cultivait le sublime à travers l’art de la provocation et du spectacle. Consacrée comme “la personne la plus sale au monde”, elle a laissé un énorme impact sur la culture populaire tout en préfigurant des idéaux modernes comme la glorification des déchets ou l’effacement des barrières entre les sexes. Mais au delà de cet héritage, c’est sa faculté à assumer pleinement qui il était qui a convaincu Jonathan Anderson de faire renaître Divine dans cette collection limitée.

Visage maquillé et provocateur imprimé sur une longue robe à plume, maxi tee-shirts et mini jupes, la silhouette pop et colorée de Divine se retrouve affiché XXL sur les différentes silhouettes de la collection perchées sur des plateformes colorées et brevetées. Alternant moue boudeuse ou aguicheuse, la star pose et semble nous interpeller du regard. Plus de trente ans après sa disparition, l’icône LGBTQ+ est aussi à l’honneur d’une exposition virtuelle conceptualisée par le directeur artistique de Loewe où est exposée notamment sa fameuse robe blanche crée par Van Smith dans la pièce The Neon Woman.

Une édition limitée composée de trois tee-shirt et d’un sac fourre-tout coussin sera également vendu en ligne dont quinze pour cent des bénéfices seront reversés à l’organisation Visual AIDS pour continuer à lutter contre le VIH. La marque espagnole a aussi souhaité faire une donation à la Baltimore Pride, organisme LGBTQ+ dirigé par des noirs, également la ville natale de Divine où se déroule l’intrigue du film Hairspray. L’histoire continue...

Collection limitée disponible à partir du 25 juin sur loewe.com et Greene street store à New York. L'exposition en ligne se déroulera du 25 juin à fin septembre sur loewe.com.

1592923778797-H000341X11_1100_1F-ret
1592923759206-H861Y22X03_2100_1F-ret
Courtesy of Loewe
1592923823444-A612B90X26_2593_3F_Hi
Courtesy of Loewe
Tagged:
LGBTQ
Divine
Mode
loewe