Photo par Silver Screen Collection/Getty Images

Sharon Tate en sept looks iconiques

Que cette icône de l’écran des années 1960, et son penchant pour les mini jupes, soit votre inspiration pour la fin de l’été.

par Zoë Kendall
|
14 Septembre 2020, 9:00am

Photo par Silver Screen Collection/Getty Images

En fusionnant l’attitude "youthquake" des sixties avec le glamour des actrices de l’âge d’or d’Hollywood, Sharon Tate était une figure singulière et inoubliable du cinéma des années 1960. Avec un rôle titre dans le film le plus attendu de la décennie, Valley of the Dolls en 1967, Tate était considérée comme l’une des actrices la plus prometteuse de son époque avant sa mort prématurée. Si son temps sous les projecteurs a été court, Tate a laissé une empreinte indélébile sur la culture pop en général. Son style, que ce soit son maquillage signature smokey eye, ses cheveux bouffants, ou ses mini robes favorites, a inspiré beaucoup de collections de mode, de stylisme de films, et même de chanteuses depuis cinquante ans. Ici, nous revenons sur la vie au temps de Sharon Tate, à travers une sélection de ses looks les plus iconiques, et les plus désirables.

Valley of the Dolls_**, 1967**
Dans le monde du cinéma, Tate est principalement connue pour son rôle dans _Valley of the Dolls
, l’adaptation du livre à succès, très titillant, de l’époque. Dans le film, Tate joue le rôle d’une jeune actrice du nom de Jennifer North qui débute sa carrière. Si le film a été largement critiqué, la performance de Tate a bien été remarquée, elle avait même été nommée Most Promising Newcomer au Golden Globe Awards cette année là. Le film est depuis devenu culte, principalement pour sa mode colorée et décadente, conçue par le costumier d’Hollywood Travilla. Nous voyons ici Tate dans le rôle de Jennifer, portant l’un des looks le plus reconnaissable de l’actrice à l’époque : une robe de soir à perles, dessinée par Travilla lui-même, et une coiffure bouffante, très glamour à ce moment-là.

Sharon-Tate-in-Paris
Photo par Jean-Claude Deutsch/Paris Match via Getty Images.

À Paris, 1968
Sur tous les plans, Tate était l’incarnation du mouvement « youthquake ». Le terme a été imaginé par l’éditrice de Vogue Diana Vreeland pour décrire la mode qui accompagnait la révolution sexuelle des années 1960. La pièce marquante du mouvement : la mini jupe, dont Tate était une grande fan. Ici, en buvant un café au lait à Paris, Tate porte une mini robe très Mod, complété par un col preppy et des manches bouffantes.

Sharon-Tate-on-her-wedding-day
Photo par © Hulton-Deutsch Collection/CORBIS/Corbis via Getty Images.

Le jour de son mariage, 1968
La tenue de Sharon le jour de son mariage est indéniablement l’une des plus iconique de tous les temps. Sérieusement, une mini robe pour se marier ? Cette magnifique robe en soie moirée ivoire représente le style émancipé des années 1960, et la prédilection de Sharon pour tout ce qui était mini. La tenue de l’actrice avait été faite sur mesure par Alba, designer la plus demandée d’Hollywood, et peut-être le secret le mieux gardé (Elizabeth Taylor demandait à ce qu’elle soit disponible à tout moment apparement). Pour parfaire la tenue, la crinière bien connue de Sharon était coiffée pour y intégrer des bobines et tenue par des petits noeuds délicats.

Sharon-Tate-in-Los-Angeles
Photo par Ron Galella, Ltd./Ron Galella Collection via Getty Images.

Sur le plateau de Rosemary’s Baby_**, 1967**
Oui, nous savons tous que Sharon aimait les mini robes. Mais cette robe t-shirt en jersey moiré et ses manches coupées capture tout autant le style intemporel de l’actrice. Cette photo a été prise en 1967, alors que l’actrice se rendait sur le plateau de _Rosemary’s Baby
, mais elle pourrait dater de 1997 ou 2020. Quoi qu’il en soit, Sharon avait un penchant pour ces looks qui défiait l’époque, elle portait une robe aux détails similaires à Cannes l’année suivante.

Sharon-tate-in-cannes
Photo par Jack Garofalo/Paris Match via Getty Images.

Au Festival de Cannes, 1968
Résidente de Los Angeles, et festivalière assidue à Cannes, Sharon Tate ne rebroussait pas chemin devant un maillot de bain, que ce soit en tant que mannequin pour Rudi Gernreich (l’inventeur du maillot de bain string), à un évènement pour un film ou dans son propre jardin. Ici, dans le sud de la France, naturellement, l’actrice porte un bikini typiquement sixties : couleurs vives et anneaux en plastique.

Sharon-tate-doing-her-makeup-in-Paris
Photo par Jean-Claude Deutsch/Paris Match via Getty Images.

En train de se maquiller dans une suite d’un hôtel parisien, 1968
Si son style vestimentaire est tout à fait iconique en lui-même, l’aspect du look de Sharon qui la rendait immédiatement reconnaissable était son maquillage smokey eye, sa signature en quelque sorte. Des maxi cils, des sourcils couleur taupe et un petit coup de crayon dans le pli de l’oeil. Tu veux re créer ce look à l’identique ? Une récente enchère des possessions de Sharon a révélé le contenu exact de sa trousse de maquillage : eyeliners Revlon en noir et blanc, faux-cils, mascara Aida de Léon et crayon à sourcils de chez Maybelline. Ici, dans sa suite à Paris, Sharon Tate se maquille en portant une mini robe à pois, et avec une jambe dans le plâtre, l’actrice s’était blessée en tombant du lit !

Au Festival de Cannes, 1968
Avec ses choix maquillage, Sharon était aussi connue pour sa crinière blonde brillante, parfois arrangée à la perfection en brushing bouffant très sixties, parfois laissée au naturel, avec des ondulations sortie de plage. Au Festival de Cannes en 1968, Sharon a porté une robe très glamour en velours avec quatre tresses à l’avant de sa coiffure, plutôt bohème. Cette coiffure était si iconique que Margot Robbie, qui a incarné l’actrice dans Once Upon a Time in Hollywood de Quentin Tarantino, lui a rendu hommage à Cannes également, cinquante ans plus tard.

Cet article a été initialement publié par i-D UK.  

Tagged:
Hollywood
Los Angeles
cannes
60s
70s
Sharon Tate
M.O.D.
Valley of the Dolls
7 tenues iconiques