Capture d'écran du film le Mépris 

Godard, loin d'être à bout de souffle

Si la plateforme mondiale Netflix s'attache à remettre au goût du jour les classiques du cinéma français, c’est que les chef d'oeuvres du cinéaste Jean-Luc Godard sont éternels. Après Truffaut Lynch et Demy, 5 nouvelles pépites dont se délecter.

par Camille Laurens
|
07 Septembre 2020, 12:31pm

Capture d'écran du film le Mépris 

Une rentrée pleine de saveurs pour les cinéphiles, le géant Netflix s'aventure dans les incontournables de la Nouvelle Vague. Un nouveau virage vers le cinéma d'auteur qui ravira les amateurs de films français. Et qui de plus symbolique que le maître du genre ? Godard. Figure phare, l’enfant terrible du cinéma se distingue par sa polyvalence, et une pluralité de styles cinématographiques qui crée dès les années 60, le mythe. La pellicule comme toile, Godard expérimente les limites de son art. Un refus des convenances visible au prisme des 5 films à portée de clics. Netflix commence fort. Au programme ? L’audacieux A bout de souffle (1960) et son emblématique duo formé à l'écran par Belmondo et Seberg, qui marque à jamais les esprits tant la liberté de ses personnages invite au voyage. A suivre, la dystopie visionnaire d’Alphaville (1965), dont l’héroïne phare, Anna Karina, rappelle à elle-seule la décennie sixties, et livre un spectre plus sombre de la filmographie du trublion. Puis, ne serait-ce pas temps de redécouvrir le mythique Le Mépris (1963) ? Un chef d'oeuvre qui transpire l'été italien, et dont la scène cultissime où la vaporeuse Camille, s’attarde sur son anatomie, offre à Brigitte Bardot et Michel Piccoli, les rôles qui feront d'eux des icônes, si ce n’était déjà le cas. Pierrot le Fou (1965) vient, quant à lui, subjuguer les aventures folles d’un héros désabusé, entre amour passionnel et course-poursuite, de quoi vibrer un peu encore sur les ondes estivales. Pour clore ce marathon, un polar surréaliste, Détective (1985), qui réunit un casting de haute voltige dont Nathalie Baye, Johnny Hallyday, et Jean-Pierre Léaud. A la question « Dis, Godard, tu l'aimes Godard ? ». Aucun doute, c’est un oui, unanime. Un cinéma révolutionnaire dont les réalisateurs contemporains sont souvent héritiers, God-Art est unique, comme sa filmographie, que chaque génération peut maintenant découvrir à sa guise en réponse au fameux “Qu’est-ce que j’peux faire, j’sais pas quoi faire”. 

Capture d’écran 2020-09-05 à 12.25.09.png
Capture d'écran du film Pierrot Le Fou
Tagged:
Film
Netflix
godard