À la rencontre de la New Yorkaise DJ Slick

Cornelius Lafayette a photographié l’artiste avec Isobel Rae, pour un shoot autant inspiré par le style androgyne de Slick Vibe que par les portraits emblématiques de Dana Lixenberg dans les années 90.

par Cornelius Lafayette; photos Isobel Rae
|
27 Mars 2020, 7:00am

Haut Sacai, pantalon Alexander Wang, chaussettes Nike, sandales Alexander McQueen, collier court Tiffany & Co., collier long Martine Ali.

Slick Vibe est une DJ et créatrice basée à New York. Elle a attiré l’attention du styliste Cornelius Lafayette en participant au défilé de Pierre-Louis Auvray lors du show VFILES en automne dernier. Inspiré par son style androgyne et très changent, Cornelius a photographié l'artiste en compagnie d’Isobel Rae pour i-D, avec comme référence le travail de Dana Lixenberg dans les années 90. “Mon énergie est tout en douceur, toujours très calme,” souligne Slick, qui a emménagé à New York après une performance particulièrement géniale au festival Afropunk. Elle s’est assise avec Cornelius pour parler de son amour du DJing, de sa manière de rester authentique, et de ses nombreux tatouages.

Salut Slick, merci de prendre le temps de me parler aujourd’hui ! Dès qu’on s’est rencontrés en septembre dernier, lors du casting pour VFILES, j’ai su qu’on allait collaborer ensemble. Peux-tu me faire part de ton expérience lors du défilé ? Est-ce que c’était la première fois que tu participais à un défilé?
Moi aussi je m’étais dit la même chose. C’est surement l'énergie que tu dégages. Et parfois, on sait tout de suite. Cette expérience, ce défilé, a changé ma vie oui - tout s’est passé tellement vite. Quand j’ai clos le défilé pour Pierre Louis, je n'arrêtais pas de me dire, "tout cela est bien vrai" C’était ma première fois. J’étais hyper nerveuse, mais j’étais concentrée, je regardais tout autour de moi, un peu comme une éponge. Je suis assez bonne pour ça.

Parlons donc. J’aimerais bien en savoir un peu plus sur toi, et sur ton parcours en tant que jeune artiste à New York. Que fais-tu en ce moment ?
Je suis en train d’écouter le nouvel album de Young Nudy, Anyways, je lis un truc au sujet des couleurs et des nombres, et j’attends que le dîner soit prêt; mon âme soeur de coloc est en train de cuisiner. Je sais, je dois mieux faire. Je vais mieux faire.

1584394893520-SLICK-4
Top Sacai, pants Alexander Wang, socks Nike, sandals Alexander McQueen, short necklace Tiffany & Co., long necklace Martine Ali.

Qui est Slick Vibe ? D’où t’est venu ce nom?

Slick Vibe, cela veut dire ce que cela veut dire, “une vibe toute lisse”, l’ambiance la plus cool que tu puisses imaginer. Mon énergie est très douce, toujours calme, je n’en fais jamais trop, on sent quand je rentre dans une pièce, on me remarque sans que j’en fasse des tonnes. Un jour je me suis dit qu’il fallait que je me présente comme je me vois, moi, comme je visualise mon esprit. Il fallait que je trouve un nom adéquat. J’ai toujours considéré mon énergie comme de l’huile, super lisse et souple. Le nom m’est venu à l’esprit, immédiatement et sans l'ombre d'un doute. Il me semblait approprié.

Ok cool, j’adore. Et t’es de New York à la base?
Je suis originairement de San Antonio, au Texas. Denver Heights, pour être exacte, mais j’ai déménage à Dallas en 2014.

Je comprends mieux d’où ça vient, tu as la convivialité du sud ! Et quand as-tu bougé à New York ? Pourquoi New York ?

Merci beaucoup ! L'aspect chaleureux, c’est vrai que c’est rare sur la côte Est. Je suis arrivée le 1er Février 2019, donc il y a un peu plus d’un an. Quand j’ai décidé de déménager, mon grand ami et âme soeur avait déjà sauté le pas; au départ on avait pris la décision de déménager ensemble, mais les choses ne se sont pas passées comme prévues, donc je suis arrivée un an plus tard. Je dois dire qu’il a beaucoup influencé ma prise de décision vis à vis déménagement, mais on en avait déjà parlé après un séjour en 2017 où on était allés à Afropunk, et cela nous avait convaincu. Tout ce temps à New York - ça l’avait fait.

1584394912169-SLICK-33
Top and briefs Calvin Klein, shorts Bottega Veneta, socks Nike, sandals Alexander McQueen, short necklace Tiffany & Co., long necklace Martine Ali.

Tu es toute nouvelle en ville ! Comment vas-tu affronter cette jungle si particulière ?

Rien ne m'excite plus ! Ecoute coco, c'est une très bonne question, je me la pose moi-même tous les jours. J’essaie de continuellement créer des opportunités pour présenter sous le meilleur jour mon travail, ma personne et mes talents; tout en continuant de faire ce que j’ai toujours fait, à savoir avancer de manière très délibérée et réfléchie. “DO NOTHING WITHOUT INTENTION,” merci Solange. J’espère surprendre des gens avec mon travail. En tant que DJ, mon but est d’enregistrer plus de mix cette année, jouer lors de davantage d’événements, et voyager grâce à ça; tout simplement trouver plus de façon de montrer que je ne suis pas juste jolie, mais que je suis aussi une personne talentueuse, vraiment passionnée de musique.

C'est indéniable, ton style est unique : comment le décrirais tu ?

Cette une question assez difficile à répondre, parce que mon style change tout le temps, en fonction de mes humeurs. Je suis assez androgyne, donc je dirais que ce qui m’inspire c'est d’essayer d’être la version la plus équilibrée de moi même. Mon identité est faite à part égale de mes côtés masculin et féminin, j’ai appris à apprécier ces deux aspects de manière égale. L’un ne va pas sans l’autre. J’adore incorporer des éléments masculins et féminins dans mes tenues, dans ce que je porte au quotidien. Je dirais que mon style est libre, original, et androgyne, mélangé avec beaucoup de saveurs et de sentiments; que j’ai une audace subtile.

1584394936069-SLICK-30
Top and briefs Calvin Klein, shorts Bottega Veneta, socks Nike, sandals Alexander McQueen, short necklace Tiffany & Co., long necklace Martine Ali.

Parlons de tes tatouages. Combien en as-tu ?

J’en ai 17 pour le moment, j’en veux définitivement plus. Je pense que celui qui dit “MANIFESTE” est l’un de mes préférés, et ensuite le tatouage Fibonacci que j’ai sur le ventre. La plupart d’entre eux sont des mantras, des aides-mémoires, comme le tatouage qui dit “MANIFESTE” juste sous mon menton. Je porte beaucoup d’importance à l’emplacement de mes tatouages, et je fais en sorte qu’ils me rappellent quotidiennement comment vivre ma vie. Je fais très attention à ce que je dit, donc je voulais que l’impératif du verbe “manifester” soit connecté au Chakra de ma gorge, c’est pour ça que je l’ai fait faire sur mon cou. Le Chakra de la Gorge est vital pour la communication, et aide ceux qui ont peur de s'exprimer. Vous pouvez manifester tout ce que vous voulez dans votre vie en le disant à voix haute, en y croyant. Sinon j’ai un tatouage qui dit “je suis une lumière” sur le côté de ma nuque - encore un autre mantra que je respecte au quotidien. Les autres sont positionnés dans des endroits difficiles à voir, d’autres sont cachés. Je m’intéresse beaucoup au line work et aux lignes géométriques, surtout la géométrie sacrée. J’aime que les gens soient surpris par mes tatouages, du style: “Oh, tu es vraiment tatouée de partout!”, et qu’ils apprennent quelque chose si je leur explique le sens de mes dessins. C’est toujours drôle, cet élément de surprise.

Tu as parlé de l’importance d’agir à propos, et de bien exploiter tes talents. À ton avis, quel est ton but ici sur terre, et comment veux-tu aider la nouvelle génération d’artistes?

Je crois vraiment à ce principe : on est tous connectés de façon tellement complexes, mais je pense que la source ultime c’est l’amour. Et c’est pourquoi je pense que mon but ultime c’est d’être une lumière pour les autres. J’agis seulement par amour, par amour sincère, tu sais ce sentiment profond. Je pense que je surprends tous les gens que je rencontre, et que souvent les gens ne sont pas prêts à entendre autant d’authenticité. J’espère que la prochaine génération de créatifs se rappellera de ça: être vrai. Être soi même. Aimer. C’est comme ça que l’humanité fonctionne, et c’est ce qui nous sauvera.

1584394945765-SLICK-15
Pants Alexander Wang, socks Nike, sandals Alexander McQueen
1584394970991-SLICK-19
Top Bottega Veneta, pants Dickies, socks Nike.

This article originally appeared on i-D UK.

Tagged:
NYC
Interview
tatouages
DJ Slick
Cornelius Lafayette