Courtesy of Thibaut Grevet

Lacoste x Walk in Paris : la collab qui tisse les bons liens

Disponible le 9 avril, la première collaboration entre le collectif parisien et la marque qui a bercé son enfance présente un streetwear rétro et poétique, révélée dans une vidéo chorégraphiée par Léo Walk, en exclu sur i-D France.

par Claire Beghin
|
07 Avril 2021, 4:01pm

Courtesy of Thibaut Grevet

La collection tombe à pic, après une année qui n’a cessé de remettre en question la notion même de mouvement. Le collectif Walk in Paris, fondé par Gary Neveu et le danseur Léo Walk, révèle sa toute première collaboration depuis sa création en 2013 : une ligne de sweatshirts, de survêts’, de polos et d’accessoires imaginés pour Lacoste. Elle est présentée dans une vidéo dévoilée en exclusivité par i-D France, signée Léopold Prautzsch, scénographiée par Garance Vallée et chorégraphiée par Léo Walk. Un film qui laisse la part belle au mouvement, dans un espace épuré qui joue sur les pleins et les vides, où les amis de la marque (le peintre Enfant Précoce, le danseur Pierre Lamour et la musicienne Clara Cappagli) dansent avec Léo dans une chorégraphie lascive qui appelle au contact. 

« On voulait quelque chose d’assez poétique qui reflète notre univers, avec une dimension un peu plus mode que Thibaut et Garance ont apporté. » explique Léo. La poésie de Walk in Paris, c’est ce mélange d’une mode identifiable inspirée d’un streetwear oldschool, et de la culture qui l’entoure, avec assez d’aisance pour pouvoir vivre dedans, à l’air libre, dans les rues de Paris. Pour imaginer la collection, Gary Neveu et lui ont pioché dans les archives de Lacoste des pièces des années 70 et 80, remises au gout du jour. « On avait envie de mélanger le côté hip-hop années 80, les peaux de pêche en velours hyper OG, avec cet esprit un peu classe, limite chasse et pêche. Des sapes de grand-père pour des jeunes de la street. » 

Sans titre-11.jpg
Courtesy of Thibaut​ Grevet

Pour eux, Lacoste incarne une culture dont Walk in Paris est la digne héritière. « Lacoste, c’est les vêtements qu’on pouvait pas avoir quand on était petits et qui nous faisaient rêver : les sacoches de nos grands-frères, les bananes… on est proche de ces souvenirs-là. » Et d’un vêtement fédérateur qui traverse les cultures et les générations, de la jeunesse en survêt’ aux grands-pères en polo. Ce rapport à la culture est au centre de la philosophie que défend Walk in Paris, ancrée dans le mouvement et dans la poésie du quotidien. 

Sans titre-12.jpg
Courtesy of Thibaut​ Grevet

« Dans un monde où tout le monde poste sa vie 24h/24, on a envie de faire ressentir des choses aux gens, dans la vraie vie, dont ils garderont des souvenirs en eux plutôt que sur une photo. » À ce niveau-là, cette année a été un coup dur : crise sanitaire oblige, le collectif a dû annuler plusieurs événements sur lesquels il travaillait. Mais la collab tombe à pic pour continuer de défendre ses valeurs. Elle sera, en tout cas, idéale quand on pourra à nouveau sortir faire un tour dans Paris, en toute liberté, dans un peau de pêche Lacoste. 

Sans titre-6.jpg
Courtesy of Thibaut​ Grevet
Sans titre-7.jpg
Courtesy of Thibaut​ Grevet
Tagged:
Collaboration
lacoste
Léo Walk
Walk in Paris