Photos par Ron Galella/Ron Galella Collection via Getty Images.

Tupac Shakur en sept looks iconiques

Le style singulier du rappeur transcendental alternait entre workwear hip-hop et gilet sans manches.

par Zoë Kendall
|
09 Juillet 2021, 1:02pm

Photos par Ron Galella/Ron Galella Collection via Getty Images.

Tupac Shakur, que l’on connait sous le nom de 2Pac, est le grand ponte du hip-hop West Coast des années 1990. Tout au long de la décennie, le rappeur transcendental a révolutionné le game du gangsta rap avec des paroles pointues et souvent poétiques, qui abordaient des sujets de société comme le racisme, la pauvreté, les violences policières, les grossesses adolescentes ou encore la guerre des drogues. Des sons comme « Dear Mama », « Keep Ya Head Up », « Brenda’s Got A Baby » et évidemment « Changes ». Un rappeur des années 1990 comme l’a dit 50 Cent à Rolling Stone Magazine, « Chaque rappeur qui a grandit dans les années 1990 doit quelque chose à Tupac… Ça ne sonnait comme rien que l’on avait pu entendre auparavant ». Malgré son peu de temps parmi nous, l’héritage musical et culturel laissé par Tupac a eu une influence énorme, il a inspiré le travail de beaucoup d’artistes contemporains comme Kendrick Lamar, J. Cole ou encore YG. Comme sa musique, le style vestimentaire de 2Pac est tout à fait singulier mais absolument éternel : des vestons en cuir, des costumes en maille, des jeans géants, du workwear, des bandanas, et des vêtements militaires. Ici, nous voulons rendre homage au rappeur pour ce qui aurait du être ses cinquante ans, en revenant sur sa carrière à travers une sélection de ses tenues les plus iconiques.

tupac giving the middle finger with biggie and redman
Photo by Al Pereira/Michael Ochs Archives/Getty Images

Avec Notorious B.I.G. et Redman au Club Amazon, 1993

Fils de deux anciens militants des Black Panthers, né à Manhattan mais élevé à Baltimore, Tupac a passé son adolescence immergé dans l’art. À l’école, il étudie le théâtre, la poésie, le jazz, et la danse classique. Après les cours, il remporte des compétitions de freestyle et écoute la musique de Kate Bush ou encore Sinéad O’Connor. En 1989, Pac commence à enregistrer sous le nom de MC New York. Il lui faudra encore deux ans avant d’utiliser le nom qui le rendra connu 2Pac, pour son featuring avec Digital Underground sur le single « Same Song » et pour son premier album, 2Pacalypse Now en 1991. Dès 1993, avec la sortie de son deuxième album et le tube « I Get Around », Tupac était l’un des acteurs majeurs de la scène rap de la côte ouest. Sur cette photo datant de cette année là, on le voit avec ses amis de l’époque, les rappeurs de la côte est Biggie et Redman, en portant deux pièces qui allaient faire sa signature : un gilet en cuir et une casquette structurée, portée à l’envers.

tupac on the red carpet wearing karl kani streetwear
Photo par Ron Galella, Ltd./Ron Galella Collection via Getty Images

À la première de Poetic Justice, 1993

En 1992, Tupac s’est remis au jeu, ce qu’il n’avait pas fait depuis qu’il récitait Shakespeare au lycée, et a opéré le passage du rap au cinéma avec le rôle titre dans le thriller Juice, aux côtés d’Omar Epps et Samuel L. Jackson. Le rappeur désormais acteur s’est fait remarqué avec des critiques enthousiastes pour son interprétation de Roland Bishop, un jeune de Harlem. Un an plus tard, Pac était en tête d’affiche aux côtés de Janet Jackson dans le drame romantique Poetic Justice. Sur cette photo, il se rend à la première du film en portant un ensemble en denim (et un T-Shirt !) signé Karl Dani, son designer favori et ami proche. Reconnu comme le parrain du streetwear, Karl était le premier à opérer la rencontre entre hip-hop et mode, rendant des tendances populaires comme les jeans baggys, signifiants vestimentaires du genre musical. Un an après avoir représenté la marque lors de la première du film, le rappeur était même la muse de la campagne 1994 pour la marque.

tupac with his hands in the pockets of his overalls and a hat on
Photo par Ron Galella/Ron Galella Collection via Getty Images

Aux Minority Motion Picture Awards, 1993

Au début des années 1990, l’ami proche de Pac, Karl, a rendu populaire le workwear au sein du hip-hop et du rap. Denim noir délavé, bleu de travail, Carhartt, tout ça. Sur cette photo, Pac porte la tendance workwear que tout le monde a suivi durant la décennie, celle qu’il a aussi rendue à la mode, une salopette Dickies avec un polo de rugby preppy et une casquette en denim, portée comme toujours à l’envers.

tupac performing on stage with his shirt off and baggy jeans
Photo par Raymond Boyd/Getty Images

Sur scène à Chicago, 1994

Le parfait exemple des tenues de Tupac sur scène, rien que ça : jean baggy porté taille super basse, crucifix bling, bandana signature et chemise tombée pour bien montrer son tatouage iconique « Thug Life ». Le look représente tellement bien Tupac que c’est celui que les organisateurs ont choisi pour la fameuse performance posthume en hologramme à Coachella en 2012.

tupac holding a newspaper on the red carpet wearing a vest and blazer
Photo par Ron Galella/Ron Galella Collection via Getty Images

À la première de I Like it Like That, 1994

En plus de ses vestons en cuir sous toutes les formes possibles et imaginables, Pac était aussi un homme à vestons en général. Dans une tenue bien à lui pour être backstage d’un concert à Chicago en 1994, le rappeur en portait un, beige, oversize, et déboutonné. Sur cette photo, à l’occasion de la première du film I Like It Like That, Pac porte son veston tricoté favori avec une veste assortie, portés par dessus une chemise imprimée Paisley et son bandana signature sur la tête.

tupac arriving to the 1996 soul train music awards wearing army print
Photo par Steve Granitz Archive/WireImage

Aux Soul Train Music Awards, 1996

En 1995, Tupac sort son troisième album studio, Me Against the World, et obtient autant la reconnaissance de la critique qu’un succès commercial, inaugurant ainsi le Billboard 200 à la première. L’album marquait une dimension plus introspective et personnelle de la part du rappeur. En plus de la reconnaissance du métier, il a également remporté les prix de meilleur album rap aux Grammy et Soul Train Awards. Pour cette occasion justement, Pac portait un ensemble militaire avec des mitaines en cuir et sa casquette structurée favorite. La tenue était peut-être une manière pour le rappeur signé chez Death Row Records d’affirmer une certaine autorité en prévision de la confrontation avec ses rivaux de la côte est Bad Boy Records qui auraient lieu ce soir-là.

tupac posing with snoop dog on the vmas red carpet in 1996
Photo par Mitchell Gerber/Corbis/VCG via Getty Images

Avec Snoop Dog aux VMAs, 1996

Et pour ce qui est des looks de tapis rouges, 2Pac avait un style tout à fait années 1990. Pour les Grammys et les AMAs par exemple, le rappeur portait souvent le standard de la décennie, le costume croisé, souvent porté avec une chemise au col cassé et une chaine en or. Sur cette photo, à l’occasion du fameux tapis rouge des MTV VMAs, Tupac a expérimenté en portant un veston graphique signé Versace, une chaine « Euphanasia » géante et un costume gris. Un look singulier, et tout à fait nineties, pour le singulier artiste qui avait définit la décennie.

Cet article a été initialement publié par i-D UK.

Tagged:
Hip-Hop
90S
style
Tupac