à quoi ressemblent les raves en iran ?

Le documentaire "Raving Iran" suit deux Djs locaux, Arash et Anoosh, habitués des raves à Téhéran qui s'y déroulent en toute illégalité et défient les lois du régime islamique.

par i-D Staff
|
22 Avril 2016, 12:00pm

Dans tous les pays, la scène rave doit faire face à une autorité gouvernementale sévère, soucieuse d'entraver l'amusement d'une jeunesse libre. Mais organiser des raves en Iran ? C'est impossible, non ?

Depuis 2005, la musique occidentale a été bannie de la radio d'Etat iranienne et des chaînes de télévision ; la conséquence d'une loi actée lors de la révolution islamique de 1979, qui interdisait alors la musique populaire en général. Mais cela n'aura pas suffi à saper l'attrait local pour la musique et les médias occidentaux. Un nouveau documentaire met cela en lumière, en explorant la scène rave underground de Téhéran.

RAVING IRAN Trailer (facebook.com/RavingIran; www.ravingiran.com) from Christian Frei on Vimeo.

Le documentaire suit deux Djs iraniens qui mixent de la techno, Anoosh et Arash, alors qu'ils tentent d'échapper aux répercussions policières qui pèsent sur leur quotidien. "Je suis fatigué de devoir faire ce que j'aime en secret," confie l'un d'eux dans la bande-annonce de Raving Iran, alors que la roue tourne, simultanément : Anoosh et Arash apprennent qu'ils sont invités à l'un des plus grands festivals de techno au monde. De cette excursion hors frontières nait un dilemme auquel Anoosh et Arash se confrontent : faut-il rentrer à Téhéran, accepter de vivre et mixer en cachette ? Faut-il fuir et tout faire pour obtenir un visa et vivre de son art ?

Le documentaire n'a pas encore de date de sortie définitive mais toutes les infos sont mises en ligne sur ce site. Si vous êtes du côté de Nyon dimanche soir, le film sera projeté à l'occasion de Visions du réel. 

Tagged:
Culture
raves
DJs
documentaire
Raving Iran
Fete
teheran
société