les 11 titres qu'il faut écouter cette semaine

Princess Nokia, Tyler The Creator, Biig Piig et les autres : i-D a recensé les chansons qui feront votre semaine.

|
juil. 3 2017, 8:20am

Tyler, The Creator, Who Dat Boy
On comptait les jours depuis trop longtemps (les vrais savent) et, comme par magie, un nouveau clip de Tyler est apparu sur la toile. L'artiste, consciencieusement assis sur une chaise devant un poster gigantesque de Leonardo Dicaprio ère Romeo + Juliet est happé par la foudre. Pour guérir de son électrocution, il se rend chez son pote A$AP, qui endosse le rôle du chirurgien fou. Une histoire à dormir debout, un peu comme tout ce qui sort de la tête de Tyler. Le clip, c'était son idée.

S4U, Too Much
Un clip ultra-cool pour un titre ultra-cool qui va vous faire faire danser comme sur du RnB des années 1990 ? C'est signé S4U, un duo londonien dont vous allez entendre parler. Contre-plongées, slow-mo, fish eye et créoles XXL : tous les ingrédients sont réunis pour vous rappeler vos premeirs émois sur MTV. Prinz George et Rosita Bonita, ses dignes créateurs, voulaient faire un clip qui soit comme « l'extrait d'un film dans lequel un amour est vengé et empoisonné par de l'or ». On aime bien l'idée.

Princess Nokia, G.O.A.T
L'ascension de Princess Nokia en aura fait baver plus d'un. Des grillz aux incisives et la hargne dans le coeur, la rappeuse continue d'insuffler à la scène hip hop new-yorkaise une verve féministe et salvatrice. Prenez garde, Princess Nokia va conquérir le monde. C'est sa Destiny.

Moses Sumney, Doomed
On est transcendés par cette ode visuelle et poétique en hommage à l'univers de Matrix. Et par Moses qui récite sa balade atmosphérique en vie aquatique. Sa voix langoureuse aux élans soul est la plus belle chose qu'on ait entendu cette année. Et la plus belle prouesse symphonique réalisée en apnée.

Kutmah, Cooler of Evidence (feat. N8NOFACE)

« Certains morceaux sonnent comme des phrases type : 'Hey, regarde, je suis à un festival !' », s'exclame le Dj que Flying Lotus considère comme le père du beat movement. « He bien moi, je voulais faire l'inverse. » Drôle de parti pris pour celui qui s'est fait connaître en enchantant la scène djing de Los Angeles au début des années 2000. Pour son prochain projet, Kutmah s'est allié à Jeremiah Jae , Natureboy Flako et Gonjasufi. Vous ne les verrez pas dans Cooler of Evidence, il s'agit d'un plan fixe. Contemplatif. Et c'est bien aussi.

Biig Piig, 24K
Pour se familiariser à l'univers de Biig Piig, rien de tel qu'une caméra qui s'introduit dans l'appartement de la chanteuse, en plein rencard. Si vous cherchiez à savoir d'où elle a tiré son nom de scène, on vous le dit : c'était le nom d'une pizza qu'elle a découvert sur un menu. Elle était bourrée. Sinon son appart est hyper cool. On adore les plantes.


Bromley, Know
On mérite tous une petite pause techno. Surtout quand elle est signée Bromley, un mec dont on ne sait pas grand chose, si ce n'est qu'il commence à se faire un nom dans la prod, de l'autre côté de la Manche et qu'il réussit à insuffler au genre, une fraîcheur rassurante. Pas de clip mais de l'exclu : Know est sorti aujourd'hui sur Boom Ting Recordings.

KYLE, Nothing 2 Lose
Tout roule pour Kyle. Du soleil, des rotations à 360 et des voitures qui explosent : c'est le pitch de son clip Nothing 2 Lose. Rien à perdre, donc. Mais de l'énergie et de l'optimisme à transmettre, comme toujours avec Kyle, défenseur d'un hip hop 100% good vibes.

Cosima, Un-Named
Cosima est notre reine à tous. Elle porte les tresses comme personne, les diadèmes en forme de fleurs mieux que tout le monde. Et dans un esprit de partage et d'envie de ressusciter le karaoké, Queen C nous a graciés des paroles de son hit magistral. En lettres gothiques, s'il vous plait.

Yellow Days, That Easy
À tout juste 18 ans, le teenager britannique continue de délivrer sa vision poétique du monde accompagnée par sa voix ténébreuse et ses prods énervées. Le plus bel exemple de ses prouesses tient en un titre, That Easy, tiré de son LP à venir, Everything OK In Your World.

Umoja, Money Money
Umoja, Money Money Don't worry, be happy : écoute le tintement des pièces et admire les costumes trois pièces. Ça y est c'est l'été et ce nouveau cadeau de Awesome Tapes From Africa en sera l'hymne.

Credits


Texte : Frankie Dunn