Photographie Juliette Gelli.

flavien berger confirme son retour en force avec « 999999999 »

Après « Brutalisme » en avril dernier, Flavien Berger livre aujourd’hui un deuxième extrait de « Contre-Temps », nouvel album qui sortira le 28 septembre. C’est apparemment de la « voodoo house » et c'est super bien.

|
juin 15 2018, 10:09am

Photographie Juliette Gelli.

Kanye West avait réussi. En produisant trois albums sortis à une semaine d'écart ( Daytona de Pusha T, son propre Ye et l'incroyable Kids See Ghost en duo avec Kid Cudi), le génie malheureusement trumpien avait réussi à nous convaincre que l'été musical serait définitivement marqué par le chiffre 7 : le monsieur ne voulait que des albums de 7 titres et avec tout ce que le chiffre porte de mystique, cela suffisait pour en faire le symbole de nos mois à venir.

Mais c'était sans compter sur une petite perle nationale (bonjour chauvinisme) qui chauffe lui aussi notre été en préparant son retour à la rentrée - Flavien Berger - et qui monte le thermostat à 9. Son magnifique album Léviathan , c'était quand même en 2015, et si la subtilité de ses dix titres aurait éventuellement pu nous faire tenir quelques mois de plus, on ne peut que se réjouir du retour en force d'un artiste qui a déjà réussi à marquer son monde. Le nouvel album, Contre-Temps , sortira le 28 septembre et « a été composé entre octobre 2016 et mai 2018, explique Flavien dans un communiqué. Une urgence d’un an et demi. » Le premier extrait qu’on en a eu remonte au mois d’avril : « Brutalisme » , douce ballade clippée dans le dos d'un chevalier en armure, entre les tours Pablo Picasso de Nanterre et la mer.

Aujourd'hui, revenons-en aux chiffres, il nous revient avec un deuxième extrait, « 999999999 », électro, sans paroles, comme la bande-son d'un road-trip suffisamment perché pour nous livrer la signification de ces neuf chiffres 9. Un morceau qui répond parfaitement à cette conviction de Flavien Berger : « Je crois que je fais de la musique de science-fiction. » Puis, plus largement sur l’album : « J’imagine mes disques comme des récits d’aventure. Ici c’est une quête à reculons. Le voyage d’un chevalier en automobile qui écoute du R’n’B psychédélique à la radio. Contre-Temps est un disque circuit qui se nourrit du fantastique et où se rencontrent l’impermanence et la sensation du temps qui passe. Un tunnel à travers de multiples dimensions. » Pas mieux.

Et comme on ne vous le dira jamais assez mais Flavien Berger c’est aussi et surtout une expérience à vivre en live, nous vous invitons à suivre de près son programme des mois à venir: notamment le 5 juillet au Festival Days Off à Paris, le 21 juillet au MIDI Festival à Hyères, le 22 septembre à Angers, le 12 octobre à Rennes, le 10 novembre à Montpellier ou le 19 novembre à l'Olympia. Tout est marqué .