Photographie : Raffaele Cariou

nelick nous a parlé des femmes qui ont changé sa vie

À l'occasion du Women's History Month, des personnalités nous ont parlé des femmes qui avaient, à un moment ou à un autre, changé leur façon de voir la vie. Le rappeur Nelick s'est prêté au jeu.

par Antoine Mbemba
|
13 Mars 2019, 11:04am

Photographie : Raffaele Cariou

Ma mère. On s’est rencontrés il y a 22 ans et, depuis, elle représente tout pour moi. J’ai grandi sans frère, sans sœur et sans mon père, mais ça ne m’a jamais dérangé. Ma mère pouvait endosser tous les rôles. C'était parfois vraiment dur, financièrement, mais elle m’a toujours dit qu’on s’en sortirait, qu'un jour ou l'autre ça irait mieux. Aujourd’hui, si je suis à ce point motivé dans la musique, c'est pour la rendre fière de moi et pour que ce jour arrive enfin.

Amy Winehouse. C'est la première chanteuse que j'ai vraiment kiffé dans ma vie. Ma mère l'écoutait beaucoup, dans le salon, et j’ai commencé à faire pareil mais tout seul, de mon côté. À l’époque tous mes potes écoutaient du rap, alors il fallait pas que je me fasse griller. J'aime énormément sa musique, sans vraiment savoir pourquoi. Le biopic qui a été fait sur elle est assez bouleversant. Mon morceau préféré est « Wake Up Alone ».

La fille de la KiwiBunnyTape [sa mixtape sortie l'an dernier, ndr]. On s’est rencontrés il y a un moment mais on est toujours ensemble aujourd'hui. C’est celle qui m’inspire le plus dans ma musique. Quand je raconte une histoire, à chaque fois que je parle d’une fille, je parle d'elle. On a déjà vécu tellement de choses que je pourrais écrire 5 albums en me rappelant simplement nos souvenirs. Je sais qu’elle lit l'article en ce moment, pour savoir si je dis que je couche avec des fans.

Shakira. La première fois qu’on s’est rencontrés c’était sur MCM. J’étais à fond sur elle quand j’étais petit. C’est la première femme que j’ai trouvé vraiment belle. Par contre, je n'aime pas sa musique.

Britney Spears. Pendant longtemps, pour moi, Britney Spears (à sa grande époque) représentait les États-Unis. Je n'y étais jamais allé mais je me disais que ça devait sûrement être comme dans ses clips. C'était une star immense... dès qu’il se passait quelque chose dans sa vie c’était un événement. À chaque fois que j’entends parler d’elle ou de Paris Hilton, ça me rappelle des souvenirs de cette époque.

Teyana Taylor. C’est la femme qui m’a le plus marqué artistiquement cette année. Elle a sorti, selon moi, le meilleur projet de la série GOOD Music [label fondé par Kanye West, qui publiait 4 albums à la suite étalés sur les mois de mai et juin 2018, ndlr] et sûrement l’un des meilleurs de 2018.

Rosa dans La vie devant soi. Parce qu’elle me rappelle énormément ma grand-mère : une femme forte, qui élève des enfants seule dans un quartier défavorisé. C’est une dame si bienveillante qui fait toujours passer les autres avant elle. J'étais plus jeune quand je l'ai lu et c'est un livre qui m’a énormément marqué.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.