Nynke porte un top et un pantalon Vanessa Schindler

voici les grands gagnants mode du festival d'hyères 2017

Le Festival d’Hyères a célébré la jeunesse et sacré l’espoir d’une création sans restriction. 4 créatrices dont Vanessa Schindler, Grand Prix du Jury Première Vision, ont été couronnées. Mercedes-Benz et i-D, partenaires du festival, ont shooté les...

|
mai 10 2017, 10:15am

Nynke porte un top et un pantalon Vanessa Schindler

Beatriz porte une robe Vanessa Schindler

Emmanuel porte un chapeau, un pantalon et une chemise Maria Korkeila, Beatriz porte une robe Vanessa Schindler

Emmanuel porte un top et un pantalon Maria Korkeila

Beatriz porte la combinaison créée par Gesine Försterling pour le Prix Chloé, Emmanuel porte une chemise créée par Gesine Försterling pour le Prix Chloé et un pantalon Maria Korkeila

Le drapeau rose shocking - symbole de la maison Schiaparelli, à l'honneur cette année - hissé au sommet de la Villa Noailles a flotté avec fierté pendant quatre jours. Voilà 32 ans que le Festival d'Hyères se penche sur le futur de la création avec passion et bienveillance. La HEAD (Haute Ecole d'Art et de Design) est la grande gagnante de cette édition. Les deux Grands Prix du jury ont été remportés par deux créatrices suisses diplômées de l'école genevoise, Vanessa Schindler pour le Grand Prix du jury Première Vision et Marina Chedel pour le tout nouveau Grand Prix du jury Accessoires. La Finlandaise Maria Korkeila diplômée de l'école Aalto d'Helsinki a obtenu la mention spéciale du jury Mode et l'Allemande Gesine Försterling de l'Université des arts de Berlin, le Prix Chloé. Depuis 2012, Mercedes-Benz, attaché au soutien de la jeune création, est partenaire officiel du Festival d'Hyères. Vanessa Schindler, la grande gagnante de cette 32e édition sera d'ailleurs invitée à défiler à la Mercedes-Benz Fashion Week de Berlin en juillet prochain.Entre performances techniques, questionnements métaphysiques et nouveaux vocabulaires esthétiques, les quatre créatrices défendent toutes un point de vue. Et elles le font avec humilité. Elles incarnent l'espoir d'un monde nouveau, celui dans lequel la création et la culture occuperaient une place de choix. Des valeurs refuges dans un monde éclaté.

Vanessa Schindler fait l'unanimité et remporte le Grand Prix du jury Première Vision et le Prix du public

Double récompense pour la créatrice Vanessa Schindler, 29 ans, diplômée de la HEAD : la Suisse remporte le Prix du public et le Grand Prix du jury. Pour sa collection mêlant technicité et élégance, Vanessa utilise comme matière première l'uréthane, polymère liquide qui en séchant lentement devient gommeux et transparent. Avec cette résine chimique, l'ancienne stagiaire d'Etudes Studio, Balenciaga (époque Alexander Wang) et Henrik Vibskov développe une nouvelle technique de montage, fruit de deux ans de recherche. « J'avais envie de manière utopique de réussir à mouler un textile. J'ai fait des recherches pour trouver un matériau souple et plastique. J'ai découvert l'uréthane, un polymère liquide qui se fond dans les fibres du tissu et se fige en surfaces brillantes. Ainsi j'ai pu me passer de couture, en soudant les couches de tissu ». Plus de coupé-cousu, place à un nouveau vocabulaire de finitions et d'ornementations. « J'ai aussi moulé des formes dans mes robes telles que des serpents ou des coquillages », détaille la créatrice faisant référence à sa pièce maîtresse, « la plus radicale, la plus extrême », une longue robe transparente en relief. A cela s'ajoutent un opulent manteau en peluche noire aux ourlets plastifiés, un sweat performé auréolé du polymère, une robe en velours crème aux manches ballons rayée d'uréthane : la créatrice mélange des matières traditionnelles à cette résine qui colle au tissu comme du miel.

Poétique, féminine et résolument moderne, la mode de Vanessa a su séduire le jury, présidé par Bertrand Guyon directeur de style de la Maison Schiaparelli. Sophie Fontanel membre du jury a commenté la victoire de la styliste sur son compte Instagram « Vanessa a gagné à Hyères à la fois le prix du jury et le prix du public, ce qui est très rare. Et c'est arrivé parce qu'elle fait des miracles ». Passionnée par l'artisanat et la recherche textile, Vanessa indique : « j'ai voulu questionner les modes de production du vêtement. J'ai toujours eu une fascination pour l'artisanat, le travail de la main. J'ai développé des pièces pouvant être réalisées dans un seul et même atelier, sans apport extérieur. Je ressens mon travail comme une forme de couture nouvelle génération qui présente un nouveau vocabulaire de finitions dans le vêtement ». Ces pièces uniques « à fort parti-pris créatif » révèlent un goût pour le raffinement.

C'est donc en toute logique que Vanessa s'est vue récompensée. Le Grand Prix du Jury Première Vision est doté d'une bourse de 15 000 euros ainsi que d'un projet de collaboration avec les Maisons d'art de Chanel à hauteur de 15 000 euros Un avenir prometteur s'ouvre pour elle. « Bien sûr je rêve de travailler pour moi, mais il faut réfléchir, une expérience dans une maison m'intéresserait beaucoup » confie-t-elle. « Ce prix est une immense reconnaissance de mon travail. D'autant que le Festival d'Hyères m'a fait rêver durant toutes mes études. Cela me donne beaucoup d'espoir pour l'avenir, c'est très encourageant ».

Marina Chedel, au sommet avec le Grand Prix du jury Accessoires de mode

La Suisse Marina Chedel, 28 ans, diplômée d'un Bachelor à la HEAD et d'un Master au London College of Fashion a remporté la première édition du Grand Prix du jury Accessoires de mode pour sa collection de chaussures aux semelles XXL en bois de frêne baptisée « Over the peak ». Inspirées de l'univers de la montagne, ses pièces mêlent crampons, œillets, sangles, plateformes inclinées et socles extra-lourds. « Je considère ma collection comme un statement, elle est faite pour illustrer des sensations plutôt que pour être portée ». Entre objets et accessoires de mode, la collection de Marina questionne notre façon de marcher et explore la notion de déséquilibre.« Les semelles à pics représentent une montagne la tête à l'envers pour illustrer la sensation que l'on éprouve au sommet. J'ai aussi créé une paire avec deux semelles de taille différente pour incarner la figure du Dahu, cet animal avec deux pattes plus courtes que les autres qui s'est ainsi adapté aux zones montagneuses ». Pour Marina, « faire des accessoires est un job en soi et ce prix est une reconnaissance pour le secteur. L'accessoire c'est le look aujourd'hui, on est presque tous habillés de la même façon et ce sont nos chaussures, bijoux, chapeaux qui nous distinguent ». Quel avenir pour la jeune créatrice ? « Je pense que j'ai besoin d'un peu d'expérience avant d'imaginer créer unemarque. J'aimerais travailler pour des marques sportswear qui ont les moyens de repousser toujours plus loin les limites de la technique. Et si un jour je monte une marque ce sera en collaboration, avec une équipe, ce ne sera jamais moi toute seule. Un collectif : quelqu'un qui fait des prints, un graphiste, un fashion designer, comme une mini Factory ! ».

Maria Korkeila emballe les corps obtient la Mention spéciale du jury Mode

La mention spéciale a été attribuée par le jury à la Finlandaise Maria Korkeila pour une collection de mode masculine intitulée « Under wraps ». Diplômée de l'école Aalto d'Helsinki et ancienne stagiaire de Rick Owens, Maria s'est inspirée de l'artiste Christo et de ses magazines enveloppés de plastique, pour s'interroger « sur le dévoilement des corps masculins, entre pudeur et exhibition ». Pour la créatrice « un corps emballé est parfois plus érotique qu'un corps mis à nu ». Maria mélange plusieurs techniques d'impression et de superposition - des tissus jacquard se mêlent aux tulles de soie - et incorpore dans ses silhouettes des photos de femmes nues issues du magazine Playboy des années 70. Des total-looks jaune bouton d'or rappellent la couleur des couvertures de Playboy de cette époque. « Je considère aujourd'hui la mode masculine comme plus intéressante que la mode féminine. Il y a plus de choses à faire, plus de barrières à dépasser et la mode masculine me semble plus en phase avec la société actuelle, ses questionnements politiques et culturels ».

Gesine Försterling remporte le Prix Chloé

C'est la créatrice allemande de 30 ans Gesine Försterling qui a remporté cette année le Prix Chloé - pour lequel chaque candidat dessine une silhouette dans les codes de la maison. Gesine a travaillé dans un atelier de broderie à Mumbai et étudié à l'Université des arts de Berlin. Sa collection intitulée « Work?! » donne aux habits masculins de nouveaux ornements. Les vestes de smoking se parent de motifs en relief tissés à la main, les sweats sont décorés d'un gros logo « EXPERT » brodé et les tabliers en tissu de costume rayures tennis prennent l'allure de robes. « J'ai voulu questionner les uniformes masculins du monde du travail. Notre façon de travailler est en pleine évolution, nous travaillons le week-end ou en voyage via nos smartphones ; les codes volent en éclat, surtout pour les hommes car on sort du traditionnel uniforme chaussures de ville/costume/cravate » indique la créatrice. « J'ai aussi voulu apporter une touche de sensualité au vestiaire masculin », ajoute-t-elle. Jugée la plus fidèle à l'esprit de Chloé, la silhouette qu'elle a créée pour la griffe lui permet de remporter une bourse de création de 15 000 euros : une combinaison avec en haut en forme de salopette, dans un tissu bleu pâle orné de fines rayures aux bords frangés, sous lequel une blouse assortie s'est glissée avec un haut en forme de foulard noué.

Emmanuel porte un chapeau et un pantalon Maria Korkeila

Nynke porte une robe Vanessa Schindler

Beatriz porte un top et un pantalon Vanessa Schindler

Emmanuel porte un top et un pantalon Maria Korkeila

Nynke et Beatriz portent des robes Vanessa Schindler

Beatriz porte une chemise et une combinaison créée par Gesine Försterling pour le Prix Chloé

Cet article a été créé avec Mercedes-Benz

Instagram : @mbfw

Credits


Texte : Sophie Abriat
Photographie: Phil Engelhardt 
Assistant photographie : Remi Procureur
Stylisme: Xenia May Settel
Grooming: Aurelie Deltou
Talents : Nynke @IMG, Manuel et Beatriz @New Madison
Production : Mayli Grouchka

Classic Car par alltime-stars.com