women's march, un message à l'image de la foule

C'était une véritable tempête. Les gens escaladaient les murs et chantaient à pleins poumons. Samedi 21 janvier 2016, des milliers d'Américains ont pris Washington d'assaut. La photographe Stef Mitchell a immortalisé l'évènement.

par i-D Staff
|
25 Janvier 2017, 10:05am

Nous étions plus de 500 000 à se réunir le 21 janvier 2016 devant la Maison Blanche, la nouvelle demeure de Trump. Nous sommes descendus dans la rue avec force et détermination, pour exprimer haut et fort notre insoumission à un régime qui carbure à la haine. Certains se sont réveillés à 3h du matin, d'autres ont fait du stop toute la nuit pour être présents. Notre message était à l'image de la foule : des gens de couleurs, d'âges, de genres, de sexes et d'origines différents se sont unis dans un seul et même dessein, face à une Maison Blanche glaçante. Mais c'est également sur nos pancartes et nos styles que nous avons exprimé notre désapprobation. Une veste en cuir estampillée « Angry Pussy », un jeune homme avec une afro, une femme enceinte portant fièrement une pancarte présentant une citation de James Brown : « This is a man's world, but it woudn't be nothing, nothing without a woman or a girl. » Ou encore une casquette de baseball brodée « Dyke » (lesbienne en français), des pins « Fuck Trump » accrochés au manteau d'une fille qui semblait bien trop jeune pour voter. Comme l'exprimait une pancarte, le moment était venu pour nous de « protéger ce que l'on aime. »

Credits


Photographie Stef Mitchell

Tagged:
Culture
Washington
Photographie
maison blanche
manifestation
women's march
stef mitchell