Left to right: Nar (dj, producer, and model), Cheeky Ma (model), Carly Heywood (design and styling team), David Parnell (design and styling team), Estelle Mata (communications director and dj), Kelow LaTesha (artist and model), Fiiishbonez (artist, dancer, and model), Rio Uribe, Gypsy Sport (creative director and founder), Anthony Conti (fashion and casting director).

gypsy sport ou l'importance de la communauté dans la mode

La marque Gypsy Sport redéfinit les limites du style américain en gardant les yeux rivés sur la rue et l’éclectisme dont l’Amérique a cruellement besoin.

par i-D Staff
|
30 Mars 2017, 9:45am

Left to right: Nar (dj, producer, and model), Cheeky Ma (model), Carly Heywood (design and styling team), David Parnell (design and styling team), Estelle Mata (communications director and dj), Kelow LaTesha (artist and model), Fiiishbonez (artist, dancer, and model), Rio Uribe, Gypsy Sport (creative director and founder), Anthony Conti (fashion and casting director).

Il est impossible de parler de Gipsy Sport sans utiliser le terme communauté. Créée par Rio Uribe en 2012, la marque New-Yorkaise s'enorgueillie des nombreux amis-collaborateurs qui gravitent autour des locaux de Garment District, à Manhattan. Mélange éclectique de freaks, de geeks, de jeunes cools et de jeunes encore plus cools, la marque est aujourd'hui un microcosme inspiré par la ville qui l'a vu naître. « Dans Star Wars, il y a une scène lors de laquelle les acteurs sont dans un bar où tous les types d'extraterrestres se réunissent autour d'un verre. Voilà ce qu'est New-York » explique Rio, fièrement. Il ne pouvait pas trouver de mots plus juste pour parler de sa marque, qui s'attache ardemment à rester ouverte à tous. Au-dessus des races, des genres et de tout ce qui peut être prétexte à la catégorisation, l'esprit de Gipsy Sport se forge sur nos similitudes plutôt que nos différences.

« Je travaille avec mes amis sur le marketing, la stratégie, la photographie, dans tous ces domaines ils ont la chance de faire ce qu'ils aiment et moi aussi, par la même occasion, affirme Rio, gagnant du prix CFDA/Vogue Fashion Fund (qui récompense les jeunes talents de la création) en 2015. Et quand vos amis viennent de partout dans le monde pour travailler avec vous, un esprit de communauté et de diversité se crée naturellement dans l'équipe. » Alors que la tribu de Rio continue de se développer au-delà de son quartier de Harlem - des bureaux vont s'ouvrir à Los Angeles - nous lui avons demandé ce qu'il espérait léguer à travers sa marque. « J'adorerais que dans quelques années les gens reconnaissent Gipsy Sport en tant que marque qui a véritablement repoussé les limites et poussé les gens à s'intéresser au monde de la mode, dit-il. J'ai toujours voulu être créateur de mode mais je n'étais pas sûr d'y arriver. J'espère pouvoir inspirer d'autres gens à faire la même chose. »

Credits


Text Matthew Whitehouse
Photography Evan Browning

Tagged:
bande
GYPSY SPORT