la pop et le punk ne seraient rien sans blondie

Une nouvelle exposition présente des portraits intimes de Debbie Harry et du groupe la veille de la sortie de leur album le plus marquant, "Parallel Lines".

par Matthew Whitehouse
|
16 Août 2016, 10:45am

L'histoire de la pop n'a pas toujours été très reconnaissante envers Blondie. Avec pourtant à son actif certains des tubes les plus emblématiques de leur génération - Heart of Glass, Union City Blue, Call Me - le groupe n'a jamais eu dans les annales du rock de statut comparable aux Clash, aux Sex Pistols, aux Ramones ou Patti Smith. Dans son second livre, Yeah Yeah Yeah, Bob Stanley (du groupe Saint Etienne) suggérait que beaucoup de critiques musicaux n'arrivait pas à se faire à l'idée qu'une "belle blonde puisse écrire les meilleures chansons pop de son époque" (et ce malgré les tentatives répétées de vendre Debbie Harry comme étant Blondie). 

Et pourtant en 1978, le groupe sortait le disque le plus intéressant de la période : Parallel Lines, produit par Mike Chapman et grand écart ahurissant et réussi entre punk et disco. Un album qui fera des six new-yorkais de véritables stars internationales. Et si les tubes continueront à s'enchaîner derrière, jusqu'à la sortie de The Hunter en 1982 (la dernière sortie du groupe jusqu'à No Exit en 1999), Parallel Lines reste à ce jour considéré comme la production du groupe qui résiste le mieux au temps : une pop pure au timing parfait qui se tient au côté de London Calling dans la catégorie "meilleur troisième album punk".

C'est exactement cette période qui sert de toile de fond à la nouvelle exposition d'images de Martyn Goddard, à la galerie Snap londonienne. Pris à New York et Londres en 1978, les portraits de Goddard capturent le groupe pendant l'enregistrement de Parallel Lines, sur scène et dans le public pour un concert d'Alice Cooper à Philadelphia, sur un rooftop new-yorkais pour le photoshoot de la couverture du Best of Blondie, et à Londres dans une galerie pour le lancement de leur single Picture This. Des clichés qui composent le portrait total d'un groupe au top de sa pop (donc de la pop) : drôle, stylé et pendant longtemps incomparable. 

Picture This: Blondie by Martyn Goddard se tient jusqu'au 24 septembre à la galerie Snap de Londres. 

Credits


Texte Matthew Whitehouse
Photographie Martyn Goddard

Tagged:
Blondie
Debbie Harry
Musique
Martyn Goddard