Publicité

rap, house et musique chaâbi : ce mix d'isma va faire votre journée

Pour présenter son nouvel Ep qui sortira courant mai - sur lequel on retrouve notamment les Montreuillois de TripleGo - le producteur et beatmaker Isma a composé un mix audacieux, disponible en exclusivité sur i-D.

par Antoine Mbemba
|
24 Avril 2019, 10:03am

Dans le film d'action culte Die Hard, Bruce Willis combat seul une bande de malfaiteurs ayant pris en otage tous les employés d'une entreprise, logée tout en haut d'un building de Los Angeles, le Nakatomi Plaza. Quiconque est fan de ce film (tout le monde, normalement) sera touché par le nom du groupe derrière lequel se cachent les amis Juxe et Isma pour délivrer quelques Ep house. « On adore Die Hard tous les deux, le nom nous faisait marrer. Pour des gens qui ne connaissent pas c'est marrant ; "Nakatomi Plaza", tu crois que c'est un truc japonais. », raconte Isma. Cette année, lui marche seul, et fait suite à un premier Ep solo, Landscape (2015) avec Health, qui sortira le 17 mai prochain.

Mais même seul, la musique d'Isma, producteur et beatmaker parisien d'origine irakienne, charrie avec elle de petites histoires diverses. Celle d'un apprentissage curieux de la musique, déjà. « J'ai commencé par le Djing, je collectionnais les disques de rap, ce qui m'a mené à toutes les musiques qui y sont samplées : la soul, la funk, le jazz... Puis après plusieurs voyages en Allemagne, j'ai découvert la musique électro, la house. » Ensuite sont venues les rencontres. « Je suis passé par un label, Jihelcee Records, créé par Darryl Zeuja, un rappeur de 1995. C'est là que j'ai rencontré Juxe et TripleGo. » Le duo de Montreuil, à qui l'on doit l'un des plus beaux albums de ce début d'année (auquel Isma a participé, qui avait déjà produit le tube « Medellin ») est logiquement présent sur Health. « Pendant les 4 ans où on était sur le même label, on se voyait quasiment toutes les semaines. On a beaucoup appris les uns des autres. Et on a en commun de vouloir mettre une touche orientale dans notre musique. Ça me paraissait évident de travailler avec Sanguee sur ce projet. »

L'Ep d'Isma est impossible à résumer ou à classer. Son dénominateur commun est davantage une humeur, assez sombre et mélancolique, annoncée dès le titre du projet, « Health » – « santé ». « Quand j'ai commencé à composer les titres, j'étais dans une période un peu dure, avec un proche qui avait de gros problèmes de santé. J'étais souvent à l'hôpital, le nom me paraissait évident. »

La musique d'Isma est d'une hybridité précise et jouissive, où se mêlent des influences orientales, hip-hop, trip-hop, électro « un peu down tempo, à la Air » : le tout au service d'une « musique un peu planante » soutenue par des voix, tout le long du disque. Comme il serait assez vicieux de notre part de vous teaser le disque de telle manière sans rien vous donner à entendre, Isma partage en exclusivité sur i-D un mix, qu'il a spécialement composé pour présenter Health, et dans lequel se côtoient deux morceaux de l'Ep, quelques classiques de TripleGo, « Ya Rayah », les Néo-Zélandais de Chaos in the CBD ou le producteur japonais mythique Soichi Terada. Bonne écoute.


L'Ep Health sortira le 17 mai 2019 sur Cascade Records.

Retrouvez i-D sur Facebook, Instagram et Twitter.