Ce que le power couple dévoile de la société actuelle

Benifer, Kravis ou Julye mettent à jour des notions de power couple et de #couplegoal : le duo romantique, réponse et amplification de l’autre?

par Alice Pfeiffer
|
04 Février 2022, 4:25pm

Après une fashion week parisienne passée au bras – assorti—de Ye, Julia Fox s’essayait au surnom-union en taggant un de ses posts Instagram #julye. Tentative de réponse et pied de nez à ceux que la presse surnommait Kimye – soi Kanye West et Kim Kardashian– elle s’inscrivait également dans la descendance des couples-fusion iconiques du 21ème siècle : on peut aussi penser à Benifer puis Benifer 2.0 (Jennifer Lopez et Ben Affleck), Tomkat (Tom Cruise et Katie Holmes), Brangelina (Brad Pitt et Angelina).

Plus récemment, tabloïds et réseaux sociaux confondus se sont pris de passion pour Kourtney Kardashian et Travis Barker ou encore Machine Gun Kelly et Megan Fox, It-couple d’une nouvelle ère. Demandes en mariage en grandes pompes pour les deux, diffusées sur tous canaux possibles et imaginables, ces unions sont pensées pour une certaine Instagrammabilité. Voilà que chacune de leurs activités mutualisées est lorgnée, repostée, commentés ; elle agace ou émeut les foules et se voit régulièrement couronnée du hashtage #couplegoal.

À cette visibilité, les deux répondent par l’élaboration claire de nouveaux rites et nouveaux standards sous le signe d’un rock’n’roll grand public : c’est bien ce pont entre références qui leur sont propres mais qui sont néanmoins lisibles par le plus grande nombre qui fait leur singularité.

L’identité visuelle à deux est centrale, tout particulièrement pour ces deux derniers cas - qui s’accordent, comme le raconte Megan Fox en interview, afin de raconter une culture commune au couple. À comprendre : une unité dans les gouts et les pensées, une fusion telle qu’elle transparait jusqu’au moindre choix esthétique : “Il est si flamboyant dans sa façon de s’habiller, je dois bien m’accorder à lui” disait lors du Jimmy Kimmel Show, qui partage autant qu’elle communique sur son couple.

Dimension contemporaine autour de la puissance et de l’intime qui vaut au terme “Power Couple” de rejoindre le Oxford English Dictionnary en 2016. Le terme désigne “l’union de deux personnes ambitieuses avec des carrières puissantes” selon Katherine Marti, qui dirige l’anglais auprès de ce dictionnaire.

Power couple dans l’intimité et la carrière

Notion de puissance qui découle jusqu’à la dimension de notoriété, entremêlée à une carrière entre coulisses et projecteurs. Dans l’histoire culturelle, on peut penser aux alliances de Sonny and Cher, Serge Gainsbourg et Jane Birkin, Jay-Z et Beyoncé. Dans la mode également. Dans la mode, les couples et duos professionnels sont centraux, dont Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, qui ont bâti une vie autant qu’un empire ensemble; mais aussi Rick Owens et Michèle Lamy, Vivienne Westwood et Andreas Kronthaler et plus récemment Arnaud Vaillant et Sebastien Meyer. La journaliste Lou Stoppard, dans son livre Fashion Together, explore la dynamique évolutive de ces power couples dans le milieu de la mode.  Elle décrit la lente chute de la dichotomie entre muse et créateur, actif et passif, visible et invisible. À la place, elle décrit des duos aux prises d’un business commun, tous deux des agents actifs dans une mise en scène de leur union capitalisée – comme Jay-Z et Beyoncé, puissants business partners et amants qui ne cessent de narrer leur relation en montagnes russes.

Embrasser une dualité

En sciences humaines, l’unité de deux invidividu.e.s est ce que l’on nomme la dyade, ou le duo – dont la société est friande, depuis Tom&Jerry à Jules et Jim.

C’est le philosophe Georg Simmel qui explore l’interaction générée au sein de cette union à quatre mains : dans la satisfaction générée d’un accomplissement à deux, le fait d’un compter sur un autre, qui agirait comme réponse, miroir, extension de soi et néanmoins une polarité. « Un.e partenaire renforce et permet d’amplifier l’autre, mais à condition qu’ils restent ensemble: leur union est plus forte que la simple somme des leurs qualités » analyse la critique du Guardian Cathy Newman sur la diffusion et l'émanation du pouvoir dans un couple. Dans ce nouvel espace qu’est cette union de deux voix, on gagne une nouvelle émanation, et on indique un pouvoir d’influencer, à commencer par l’autre tout en se hissant à sa hauteur.

De power couple à normcore boyfriend

Une chose est sûre, les images de ces couples que nous regardons ont la force, par chacun de leurs gestes à deux, de break the internet. Si on admire leurs vies, leurs rites si proches de nôtres nous fascinent. On peut penser à l’appellation normcore boyfriend désignant Tom Holland dans le plus casual apparat dans les rues de New York aux côtés de Zendaya. Déjeuner à deux, sorties, et aussi disputes, ruptures, fiançailles, tromperies :  ce sont finalement leur proximité au couple average, qui traverserait les mêmes enjeux que toute histoire d’amour qui apportent un sens de proximité, de familiarité. Selon la psychologue Honey Langcaster-Jane, le regard de la société porté sur le couple star serait un investissement « d’une relation para-social, et d’un attachement émotionnel et d’une implication dans leurs vies, presque au même titre que nos proches. » La découverte de la grossesse de Rihanna aux bras d’A$ap Rocky, si loin mais si proche de tout ventre rond en est la dernière preuve en date  - et donne matière à réflexion sur le lien entre amour et performance du couple.

Tagged:
amour
couple
2022