mathias

La contre-culture la plus puissante et irrévérencieuse depuis le punk débarque enfin en France. Né dans les caves et sur les radios pirates londoniennes dans les années 2000, le grime exporte son énergie au-delà de ses limites géographiques et traverse...

par VICE Staff
|
11 Avril 2016, 8:25am

Tu fais quoi ?
Je travaille dans la restauration.

Comment tu as découvert le grime ?
Sur internet, un peu comme tout le monde en France je pense. J'ai toujours aimé la culture musicale londonienne du coup c'est venu comme ça.

Tu aimes quoi d'autres par exemple ?
J'écoute beaucoup de techno. J'aime beaucoup le délire drum'n'bass, techno et grime. J'écoutais Skepta et Dizzee Rascal à la base c'est comme ça que j'ai découvert la seconde vague de Grime.

Ça représente quoi le grime pour toi ?
La culture hip-hop et underground londonienne, qui diffère beaucoup de la nôtre. J'adore Londres et ses différentes scènes musicales.

Qu'est-ce que tu aimes là-bas ?
La sape, la musique la mixité. Paris est très mixe aussi mais je trouve que le vivre-ensemble est plus simple là-bas. Et c'est avec des concerts comme ça à Paris que les gens s'ouvrent, s'éclatent ensemble et découvrent de nouvelles choses. Les choses bougent.

Qu'est-ce que tu écoutes en ce moment ?
Beaucoup de house et de techno. J'adore Mad Rey, un monstre incroyable !

Qu'est-ce que tu souhaites au monde en 2016 ?
De l'amour, du sexe et de la tequila. 

Credits


Photographie : Melvin Israel

Tagged:
Paris
Stormzy
Londres
bellevilloise