le palmarès i-D des looks les plus improbables de la fashion week homme

Vous avez vu les défilés, lu les critiques et donné votre opinion sur les réseaux sociaux. On a décidé de distribuer des prix. i-D vous propose un palmarès des tenues les plus osées, les plus curieuses et les plus drôles cette fashion week...

par i-D Staff
|
29 Juin 2017, 3:55pm

Le prix du Quand On Arrive en Ville est attribué à Philipp Plein


Philipp Plein fait du Philipp Plein. Au cas où vous ne sauriez pas à quoi ressemble du Philipp Plein, voyez plutôt : des gros camions, des auto-tamponneuses, une Ferrari, des références musicales à Grease, des motos qui font vrooooom et des voitures qui déraillent. Ah oui, et des vêtements aussi. Change pas PP, on t'aime. 

Le prix du Pantalon le plus Savemment Rafistolé est attribué à Charles Jeffrey


Supposons que vous soyez dans un restaurant très chic - du genre à expliciter la nécessité du port de pantalon à l'entrée - et que vous réalisiez que vous avez malencontreusement oublié d'enfiler le votre ce matin. Charles Jeffrey a la solution à tous vos problèmes ! Arrachez une feuille de son livre et taillez-vous un costard avec ! C'est ça la mode, Brenda. Prends-en de la graine. 

Le prix du Plus Bel Hommage Rendu à son Quartier est attribué à Martine Rose


Martine est une des plus belles choses qui soit arrivée à la mode londonienne. Ses pièces aussi fonctionnalistes qu'élégantes, ont rendu hommage aux habitants de Tottenham, un quartier du nord de Londres. L'année dernière, la créatrice s'était aventurée dans le marché couvert de Seven Sisters pour présenter sa collection. Cette année, elle a traîné la petite foule en goguette en périphérie de Londres, dans un centre d'escalade. Bref, le quartier de Tottenham de désormais deux héros : Harry Kane, le footballeur et Martine, la créatrice.  

Le prix de la Plus Belle Interprétation Capillaire est attribué à Walter Van Beirendonck


Vers 17 ans, j'ai succombé au charme du glam rock après avoir écouté Ziggy Stardust pour la première fois. À cette époque, il était ardu de glaner des conseils mode et impossible de chercher l'inspiration sur Internet. Je n'avais même pas de smartphone. Oui, la vie était dure. Assez dure pour que je me rende dans un magasin et que j'achète un bouquin sur le glam rock. Malheureusement, il n'y avait pas d'images. J'ai quand même réussi à comprendre le sens du truc. Enfin, je crois. 

Le prix de la Marche la Plus Rapide vers le Futur est attribué à Prada 


Les mini-mini shorts sont de sortie cette saison. Les jambes nues aussi. Les jambes menues des garçons. Les jambes menues et poilues des garçons. Les jambes, les jambes, les jambes. Découvrez-moi ces jambes ! Des shorts et des jambes ! s'est écriée, silencieuse et souveraine, Miuccia Prada à Milan, en présentant sa collection de mini mini shorts et de costumes. Quand Miuccia parle, tout le monde écoute. Et suit, en silence. Et en short. Toujours. 

Le prix du Meilleur Stylisme est attribué à Max Clark

À chaque nouvelle saison, son vivier de talents et de stylistes. Le Fashion Editor d'i-D, Max Clark, est un de ceux qui excellent à sublimer l'univers des autres. En l'occurrence, celui de Christopher Shannon cette saison. Et on peut vous dire qu'on en n'est pas peu fiers ! 

Le prix Danniella Westbrook pour ses services rendus à Burburry est attribué à Gosha Rubchinskiy


Cela n'aura échappé à personne : Gosha Rubchinskiy puise son inspiration dans la jeunesse russe post-soviétique. Ce qu'on sait moins, c'est qu'il a trouvé quelques influences en la personne de Danniella Westbrook, l'actrice de la série Eastenders. En 2002, on la découvrait portant un trenchcoat Burbz, un sac à main Burbz, une jupe Burbz et poussait un enfant dans un landeau Burbz. Gosha a donc intelligemment revisité ce manifeste esthétique cette saison, en l'honneur du seul et unique Sam Mitchell. 

Le prix Demna Gvasalia de la Meilleure Interpréation du Sac Normcore est attribué à OFF WHITE c/o VIRGIL ABLOH


Fulgurante ascension que celle de Demna Gvasalia. Nommé à la tête de Balenciaga, l'homme s'est fait remarquer pour avoir instauré un nouveau règne : celui des sacs normcore très très chers. OFF WHITE c/o VIRGIL ABLOH - pour citer la marque en entier - a délivré son interprétation très personnelle de la tendance. C'était gros, c'était orange, c'était plastique, c'était… Pratique. Pour faire face à l'effondrement des structures politiques actuelles et sait-on jamais, la fin du monde, mieux vaut avoir un baluchon de taille. On murmure qu'il serait un peu en deçà du prix du sac Ikea de Demna. Parfait. Tout simplement. 

Le prix Naomi Campbell du Meilleur Corps-à-corps avec le Podium est attribué à Vivienne Westwood 


L'image de Naomi Campbell qui dégringole de ses plateform shoes lors d'un défilé Vivienne Westwood en 1993 vous dit quelque chose ? Et sa remontée en douceur, hyper asusmée et cool ? Eh bien une mannequin en a fait un remake cette saison, sur le podium de Viv. Et a offert à tous les spectateurs une leçon de diversion dans les règles de l'art. 

Le prix du Port de Robe par Nécessité est attribué à Art School


On raconte qu'un jour Ozzy Osbourne, en rehab suite à de lourds problèmes liés à l'alcool, se serait vu confisquer la totalité de sa garde-robe par sa femme, Sharon. Cette dernière pensait que cet acte calmerait les ardeurs du chanteur des Black Sabbath, qui se serait retrouvé forcé de descendre nu comme un verre, à l'épicerie d'en face pour se rafraîchir le gosier. Sauf qu'Ozzy Osbourne a fait mieux : il s'est servi dans le placard de sa femme, a enfilé l'une de ses robes et s'est rendu dans le bar le plus proche, histoire de siroter une canette ou deux. 

Le prix jeune du Meilleur Costume en Farfalle est attribué à Rottingdean Bazaar


Avez-vous déjà été à Rottingdean? C'est un endroit calme. Il n'y a pas grand chose à faire. À défaut de l'avoir à portée de main, il faut s'inventer son propre fun. Ce qui peut revenir à passer des jours et des nuits entières à confectionner des colliers de pâtes à disposer sur le corps de ses potes endormis sur le canapé. 

Le prix de la Pire Excuse Pour ne Pas Avoir fait Ses Devoirs : Dolce and Gabbana présente « mon chien les a mangés »


Les créateurs italiens ont une fois de plus, goûté aux dangers de la controverse cette saison en affichant son soutien à la famille Trump et plus particulièrement à Melania, la première dame. Raury, qui défilait pour le show, a même osé protester en découvrant son torse sur lequel était écrit : « Boycott D&G ». Pour contrer cet outrage, le duo a répliqué en lançant une ligne de t-shirts « Boycott D&G » : « Nous sommes Italiens et nous nous moquons de la politique, surtout de la politique américaine ! » ont-ils écrit sur Instagram. Ok. Affaire classée du coup. 

Le prix du Plus Beau Selfie de la saison est attribué à J.W.Anderson


Vous êtes-vous déjà posé la question d'imprimer sur un de vos t-shirts, votre selfie le plus réussi ? J.W Anderson ne s'est rien posé du tout. Il a fait. Et j'ai hâte de le porter. 

Le prix du Papa de l'Année est attribué à Balenciaga


C'est un fait, les papas nous mettent la honte. Ils oublient les anniversaires, sont incapables de se rappeler le jour de leur mariage et oublient là où ils ont garé leur Ford Mondeo. Ils vous confondent avec votre frère. Pire, avec votre sœur. Ils essaient de se la jouer DIY et bricoleurs mais ça rate à tous les coups. Ils continuent à essayer de vous faire écouter (et apprécier) Bob Dylan. Ils sont embarrassants et ont de drôles d'habitudes vestimentaires. Non papa, par pitié, ne porte pas ces lunettes de soleil que ton copain géorgien Demna t'a prêté. Non, ne viens pas me chercher à mon entraînement de foot avec. Mes copains se moquent de moi maintenant. 

Le prix de la high attitude Bob Marley revient à Rick Owens

Les mots parlent d'eux mêmes. Des basiques élevés. De la haute-couture. Le jour le plus hot de l'année, le défilé de Rick a vu les mannequins marcher au-dessus de la cour du Palais de Tokyo. Un beau défilé, rempli de beaux vêtements et du pain béni pour les journalistes paresseux à la recherche de jeux de mots faciles. 

Le prix du Meilleur Défilé Sans Défilé revient à Vetements

Alors que je passais en Suisse avant de retourner à Londres, je suis tombé sur Demna Gvasalia, qui venait de déménager sa marque, Vetements, de Paris à Zurich. J'étais curieux de savoir ce qui l'avait motivé à renoncer au glamour, à la beauté et aux croissants de Paris pour la sûreté, les banques et la bonne qualité de vie de Zurich. « Demna, qu'est ce qu'il y a de si bien en Suisse ? Le faible taux de taxation ? » Non, m'a t'il répondu, ce n'est pas le faible taux de taxation. « L'incroyable qualité de vie ? » Non, ce n'est pas ça non plus. « Ces gens beaux et uniques qui veulent s'habiller de ta collection et porter tes plus incroyables pièces ? » Non plus. « Alors, Demna, quel est le plus grand avantage à vivre en Suisse ? » « Eh bien, m'a t'il lancé, le drapeau est un grand privilège ». 

Le prix du Meilleur Look Unisexe revient à Thom Browne

Businessman de face, mariée de dos : c'était le thème de prédilection de Thom Browne cette année. Sur les derniers défilés homme, Thom nous a rappelé que les costumes étaient encore plus excitants si leur dos se changeait en robe de mariée. 

Le prix Craig Green de la Meilleure Veste Matelassée Ceinturée revient à Emporio Armani

Comme on dit : quand le talent se contente d'emprunter, le génie ne se gêne pas pour voler.

Le prix de la Mode Pratique pour les Personnes qui Bougent revient à Craig Green

Beau, obtus, fantastique, romantique, rêveur… C'est bien notre Craig. Cette remarquable pièce est certainement difficile à adopter mais si vous pouvez le faire, alors vous le devez. Laissons quelqu'un essayer d'abord et copions le ensuite !

Credits


Texte Felix Petty
Photographie Mitchell Sams

Tagged:
FASHION WEEK
homme
2018
printemps / été