Publicité

le meilleur de la pop en 2015

Tout simplement.

par i-D Staff
|
17 Décembre 2015, 1:00pm

L'année 2015 s'est déroulée sous le signe de la pop. 1D n'est plus et vous n'aurez peut-être plus jamais l'occasion de coucher avec leur chanteur Harry. Mais ne vous inquiétez pas, le rêve continue : la pop n'a jamais été aussi belle, la preuve par 7. 

PALME DE LA MEILLEURE POP STAR… Justin Bieber - Sorry

Il n'y a pas si longtemps, on cherchait encore les poils sur le menton de Bieber, trop occupé à uriner dans les cuisines des restaurants et à courir après l'illégalité. Les rumeurs laissaient entendre qu'il avait abandonné son compagnon de voyage et animal de compagnie à l'aéroport (normal, c'était un singe). Bref, tout portait à croire que Justin était bel et bien perdu.

Aujourd'hui, il revient plus fort que jamais avec les plus gros hit de l'année : Sorry, et What Do You Mean, mais aussi avec la collaboration avec Skrillex et Diplo Where Are Ü Now, la bande-son de nos soirées d'été. Au début de l'année, je n'avais encore jamais écouté un seul titre de Bieber - aujourd'hui, je l'écoute tous les jours. Et pour le singe Molly rassurez-vous, ils se sont retrouvés ce printemps au Comedy Central : trop mignon.

PALME DE LA PLUS BELLE ASCENSION … Fetty Wap - Come My Way

Le rap d'aujourd'hui flirte définitivement avec la pop. C'est un mariage plus au moins réussi dans lequel Fetty Wap excelle - mélodies entêtantes et voix chevrotantes s'entremêlent dans ses titres devenus cultes Trap Queen et My Way. Il a conquis le coeur de millions de fans et il est à ce jour le seul et unique musicien borgne (et talentueux!) depuis Sammy Davis Jr.

Mention plus qu'honorable pour Young Thug - le rappeur poète qui parvient à écrire les paroles les plus offensantes et les plus lisibles du monde en s'habillant comme un mannequin androgyne.

Et puis à Kelela pour ses deux chef-d'oeuvre R'n'b aux élans mélancoliques : Rewind et All the Way Down.

PALME DU STYLE… Björk - Lionsong

Björk revient avec un album très personnel et très triste, le déchirant Vulnicura produit par Arca et The Haxan Cloak dans lequel elle raconte sa séparation avec Matthew Barney. Apparemment, Björk aurait commandé une Red Bull dans un restaurant indien de Londres et aurait renversé la canette sur son curry avant de le dévorer - faites-en ce que vous voulez.

Lionsong est déprimant mais forcément sublime. Son clip réalisé par Inez & Vinoodh est un pur moment de plaisir visuel et esthétique : on y retrouve d'ailleurs Mel Ottenberg (un de nos chers contributeurs i-D) au stylisme. Björk est habillée en chanteuse d'opéra futuriste et sa carapace de porc-épic scintillante est l'oeuvre de la japonaise Maiko Takeda, tout juste diplômée de Royal College of Art.

Pour finir, on vous laisse avec la version karaoké de Lionsong par Mica Levi même si on vous déconseille fortement de la chanter dans un lieu public.

PALME DU PLUS BEAU SUJET… Hailee Steinfeld - Love Myself

Le premier single d'Hailee Steinfeld est une ode à l'onanisme et un éloge au plaisir masturbatoire. L'artiste chante notamment ''Je fais passer mon corps en premier, je vais m'aimer jusqu'à en mourir''- un hymne à l'amour de soi. 

PALME DU MEILLEUR RETOURNEMENT DE SITUATION… Danny L Harle - Forever

PC Music oscillait entre la pop coréenne acidulée et la performance artistique hyper pointue; mais cet automne, ils ont annoncé leur partenariat avec Columbia Records (ce qui veut dire, à mon humble avis, qu'ils ont été rachetés par le major) et posté ce manifeste délirant sur leur page Facebook, annonçant leur intention de créer :

''UNE NOUVELLE ET PUISSANTE ARME POP… UNE ATTAQUE COUP DE POING À L'ADN RADICAL QUI RÉVELERA LE COEUR ET L'ÂME DE CHAQUE CRÉATION DE NOTRE LABEL. A SUIVRE …''

Le premier à avoir été signé est Danny L Harle, auteur d'une très belle reprise pour Noël l'année dernière et tout fier de la sortie de son nouvel EP Broken Flowers.

Dans une interview publiée plus tôt cette année dans Rolling Stone la productrice du label, Sophie, expliquait : " Je pense que pour réussir dans la pop il faut pouvoir proposer quelque chose de toujours plus fort, toujours plus grand…. C'est un véritable défi qui demande à quiconque le relève de pousser ses émotions toujours plus loin." Une façon très intelligente d'aborder la pop en 2015, comme un art qui s'attaque à nos sens mais n'endommage jamais nos coeurs. 

PALME DU MEILLEUR CLIP : Life Sim - IDL

Voilà. C'est la vidéo la plus mielleuse et émouvante qu'il soit. Mais on l'adore. Il est peut être même impossible de gérer tant d'émois en si peu de temps - enfin ça c'est mon problème, et celui de mon psy aussi. Dans un enchainement parfait de séquences pathos, cette vidéo fait vibrer nos cordes sensibles sans relâche - jusqu'à la fin. Son réalisateur Daniel Swan a su interpréter le morceau de Life Sim tout en ascension et avec brio. On est fans. 

PALME DU PLUS BEAU TEXTE... Anohni - 4 Degrees

Anthony Hegarty est de retour (enfin !) avec un nouvel alias Anohni et un nouveau morceau hyper politique, 4 Degrees. Dans un chant envoutant l'artiste nous parle d'écologie et du réchauffement de la planète - un son à la fois apocalyptique et militant qui pourrait se hisser au rang des plus grands morceaux contestataires de ces dernières décennies, juste à côté de l'historique Earth Song de Michael Jackson. Oui, vous me direz que Micheal parle des éléphants du monde entier que nous avons trahi et dont nous avons perdu la confiance. En fait, Anthony aussi se rêve Noé sur le ponton de son arche mais dans un registre plus sombre. L'artiste préfère se lyncher le temps d'une chanson pour sa participation insidieuse à la destruction de la planète. "And all those rhinos and all those big mammals, I wanna see them lying, crying in the fields" ou littéralement "Tous ces rhinocéros, tous ces mammifères, je veux les voir à l'agonie, pleurant dans les champs." L'artiste ne sauve pas d'animaux mais regarde le monde s'effondrer. On pourrait même voir dans sa démarche une interprétation musicale de la peinture obscurantiste de Jerôme Bosch (oui, oui).

J'ai toujours trouvé très touchant de voir des stars se lancer dans des chants protestataires, que ce soit Anohni avec 4 Degrees ou M.I.A. avec son titre Borders. C'est vrai, pourquoi la musique pop ne pourrait-elle pas accuser les maux de nos sociétés contemporaines ? En tout cas, que vous soyez friands de pop engagée, mielleuse, hyper commerciale ou émo, cette année a été plus que prolifique et il y en a pour tous les goûts. 

Credits


Texte : Dean Kissick

Tagged:
2015
musique
palmes