Photographie Brad Elterman

debbie harry, madonna et joan jett : « fanzine» célèbre les reines du rock

De Joan Jett et The Runaways à Arrow de Wilde en passant par Dani Miller, découvrez les images de rock goddesses, le dernier fanzine de Brad Elterman, légende de la photo rock.

par Nicole DeMarco
|
23 Août 2019, 11:02am

Photographie Brad Elterman

Brad Elterman photographie les rock stars depuis les années 1970, époque où il fréquente d'innombrables backstages aux côtés de Leonard Cohen ou Debbie Harry, et passe sa vie entre le Rainbow et Whiskey a Go Go. Mais c'est sa rencontre avec une certaine icône britannique qui fait naitre en lui une passion pour la photo. Alors que David Bowie enregistre à Los Angeles, aux Cherokee Studios, l'aspirant photographe de 18 ans enquête sur lui pour immortaliser « la rock star la plus célèbre de la planète. » Un jour, une source lui fait savoir que David Bowie sortira de son studio le lendemain vers 6 heures du matin. Il emprunte donc l'appareil photo de son frère et se rend à Fairfax, où se trouvent les studios, pour capturer quelques images de l'artiste, qui émerge des cassettes plein les bras. Ce sont ces photographies qui le hisseront très rapidement au rang de photographe légendaire rock and roll.

« 40 secondes séparent sa sortie du Studio et son entrée dans la voiture. J'ai dû prendre 4 photos, mais j'ai eu l'impressions que ça durait une éternité, raconte-t-il à i-D au téléphone depuis Los Angeles. Son look était parfait— il portait un béret, un pull en laine rouge avec un pantalon à pince bleu ciel ; tout en grâce et d'élégance... Il est ensuite monté dans la voiture et je ne l'ai plus jamais vu. J'ai réussi à capturer plus qu'une image. Pour moi, c'était aussi un rêve

david-bowie-brad-elterman
David Bowie.

Il a maintenant 60 ans, et même s'il insiste toujours sur le fait qu'il n'est « qu'un enfant avec un appareil photo,» il s'apprête à publier le deuxième numéro de FANZINE, une publication fortement inspirée de magazines punk comme Rock Scene et Music Life qui publiaient ses photographies il y a 40 ans. Il s'inspire aussi de son ultime muse, Joan Jett, membre des Runaways, de rockeurs et autres personnalités excentriques d'aujourd'hui comme Arrow de Wilde du groupe Starcrawler et Dani Miller de Surfbort.

Arrow-de-wilde-and-cherie-currie-brad-elterman
Cherie Currie et Arrow de Wilde.
dani-miller-brad-elterman

Parlons du dernier numéro de FANZINE. À quel moment as-tu décidé de te concentrer sur les déesses du rock?
J'ai beaucoup pensé au magazine Rock Scene, le plus cool des magazines rock qui ait existé. Il sortait 2, 3, 4 ou 5 fois par an, c'était toujours très erratique. Richard et Lisa Robinson s'occupaient de l'éditer, à New York. Il n'était composé que d'images de rock stars en backstage, principalement prises sur le vif. J'avais très envie de faire quelque chose de similaire.

Ma plus grande muse est Joan Jett. J'étais là au moment où The Runaways s'est formé et c'était assez fort, à l'époque, de voir des filles avec des guitares : je me souviens que le magazine japonais Music Life ne connaissait rien de semblable. Aujourd'hui, je prends en photo beaucoup d'autres filles avec guitaristes, d'autres groupes de musique, et j'aime bien créer des liens entre elles. J'aime beaucoup Arrow [de Wilde], et j'ai eu le coup de foudre pour Dani Miller.

joan-jett-brad-elterman
Joan Jett.
nina-hagen-brad-elterman
Nina Hagen.

Tu as aussi intégré au numéro quelques photos prises à New York. J'aime bien celle de Dani qui pose au milieu de la route et qui crée un embouteillage.
Oui, j'étais à New York et le timing était parfait. J'ai utilisé un petit appareil automatique du même genre que celui que j'utilisais dans les années 1970. On se dirigeait vers Houston Street, à côté du Katz’s Deli, et tout le monde nous regardait - je pense qu'on a fait sensation dans le Lower Manhattan. On avait l'impression d'être au centre du monde à ce moment là. Certains diront que c'est plutôt entre la 57e rue et la 5e avenue. Mais pour moi, Katz’s est vraiment le centre du monde.

sunflower-bean-brad-elterman
Sunflower Bean.
sunflower-bean
Sunflower Bean.

Qui sont les nouveaux visages du numéro et pourquoi t'es tu amusé à les photographier ?
Tout est une question de visuel. J'ai photographié Arrow il y a quelques années alors qu'elle venait tout juste de commencer la musique. J'aime sa présence sur ses scène, ses manières théâtrales et son utilisation du sang. En tant que grand fan d'Alice Cooper, tout ça me parle énormément. Elle dégage des ondes vraiment positives et elle a un style singulier, c'est aussi une grande musicienne. Sinon, je suis toujours resté en contact avec Cherie Currie, la chanteuse principale des Runaways. Nous sommes retournés au vieux Sugar Shack ensemble il y a quelques mois, c'est là où elle a été découverte par Kim Fowley il y a presque 40 ans. C'est devenu une pizzeria mais on est quand même resté un peu là-bas, pour se remémorer cette époque. C'est comme ça que j'ai eu l'idée de les prendre en photo toutes les deux, je pressentais que la photo serait cool. Dani est extrêmement envoutante... Et j'ai toujours aimé Sunflower Bean.

J'aime aussi beaucoup la mode, habiller la jeunesse, mais nous ne pensions même pas à ça en 1977, tous les vêtements et le stylisme étaient personnels. Il se trouve qu'un jour Joan Jett avait une épingle et une lame de rasoir sur elle, et elle les a naturellement accrochées à son cuir.

madonna
Madonna.
sandy-west
Sandy West.

D'ailleurs, de plus en plus d'éditoriaux modernes tentent de recréer ce look aujourd'hui. Tu as dit que Joan était ta muse ultime, tu pourrais m'expliquer pourquoi ?
Oui, ce look de 1977 revient un peu partout maintenant, et je trouve ça plutôt intéressant. J'ai l'impression que la boucle est bouclée quand de grandes maisons de couture imitent le punk des années 1970. Joan est très charismatique, vraiment unique. Un peu timide, comme moi. J'étais juste un gosse avec un appareil photo, poussé par quelque chose qui me dépassait à faire des images ! Et tout ça se passait dans mon propre jardin.

Les magazines japonais et hollandais, mais aussi Poster magazine en Suède, ne savaient pas du tout ce qu'il se passait à Los Angeles à l'époque. De ce point de vue, j'étais un peu leur correspondant et, dans un sens, un historien. Music Life a commencé à publier mes photographies et ils aimaient bien la naïveté de mes images. Je ne prenais pas seulement des photos de Joan une guitare à la main. Certes je la photographait sur scène, mais ce n'était pas le plus important, ça tout le monde aurait pu le faire.

1564675584394-BradElterman_BradElterman_BradElterman_BradElterman_1-2
SOKO.
1564674033006-DaniMiller_DaniMiller_000159960015
Dani Miller.

Beaucoup de tes photos sont prises sur le vif, on y voit Joan et Sandy en train d'engloutir des frites ou Dani avec sa part de pizza… qu'est-ce qui t'attire vers ses instants précis?
Ce sont de vraies instantanées. Un peu à la Fellini, je trouve. J'adore La Dolce Vita. C'est la vie, c'est réel et pas mis en scène. C'est comme ça que ça s'est passé. Cet instant avait spontanément quelque chose de très beau. C'est dur d'expliquer précisément de quoi il s'agit— je pense que c'est la vie qui imite l'art.

Je pensais beaucoup à Joan et Sandy quand j'étais dans le lower Manhattan avec Dani. C'est très élégant quelqu'un qui mange une part de pizza un peu salement et qui s'en fiche. D'ailleurs, j'ai une photo d'un des gars de KISS en train de manger à un bar à glace et on m'a dit récemment «Oh mon dieu, je pense que tu es le seul à avoir des photos d'un des gars de KISS en train de manger de la glace ! »

Joan-Jett-and-Sandy-West.
Joan Jett and Sandy West.

Dans ce numéro de FANZINE, une section est réservée aux backstages. Est-ce qu'un souvenir de backstage t'a particulièrement marqué ?
J'aime beaucoup cette photo de Leonard Cohen et mon amie Martine Getty. C'est difficile à croire, mais il porte un t-shirt Chateau Marmont ! Dans un autre genre, la photo de Joan et Debbie est épique. Je dis toujours aux jeunes photographes, « Prenez une photo de deux rockstars l'une à côte de l'autre ! » Je ne sais pas pourquoi, mais tout le monde raffole de ce genre d'image.

1564674182197-BradElterman_BradElterman_BradElterman_BradElterman_BrookeCandy_21750011
Brooke Candy.
1564674203838-BradElterman_BradElterman_BradElterman_2015_03_18_CherryGlazer_FILM_18490025
Cherry Glazerr.
1564674251830-BradElterman_BradElterman_BradElterman_BradElterman_-8
Debbie Harry.
1564674337306-BradElterman_BradElterman_Getty_Cohen
Leonard Cohen et Martine Getty.
1564674508947-BradElterman_BradElterman_BradElterman_BradElterman_77710018
Pia Mia.
1564674589168-BradElterman_BradElterman_BradElterman_LikeItWasYesterday_-24
The Runaways.
1564674731714-BradElterman_BradElterman_BradElterman_BradElterman_BradElterman_000176230008
1564674863098-BradElterman_BradElterman_Brad_Brookeand-Rodney
Brad, Brooke Shields, et Rodney Bingenheimer.
1564674940312-BradElterman_BradElterman_BradElterman_DogDance_11
Debbie et Joan.
1564674994899-BradElterman_BradElterman_BradElterman_BradElterman_Cherie_Arrow_L1220842
Arrow.

FANZINE est en vente chez Printed Matter.

Cet article a initialement été publié sur i-D US.

Tagged:
LA
david bowie
rock and roll
Joan Jett
Surfbort
années 70
Fanzine
Brad Elterman
arrow de wilde
starcrawler
Dani Miller